Charlemagne

  • CHARLEMAGNE Empereur d'Occident (742-814)

    En vérité, CHARLEMAGNE, Empereur d'Occident, étant le fils aîné de Pépin le Bref, reçut à la mort de son noble père l'autorité sur une vaste partie du royaume. Lorsque son frère Carloman trépassa en l'an 771, il devint le seul roi des Francs et décida alors de pourchasser la politique d'expansion que son vaillant aïeul, Charles Martel, avait autrefois entreprise.

    En l'an 773, il s'élança au secours du pape, faisant front contre les Lombards en Italie, et après leur capitulation l'année suivante, il se proclama roi des Lombards, consolidant ainsi l'alliance des Francs avec la papauté.

    Son règne fut marqué par d'innombrables campagnes militaires, notamment la difficile conquête de la Saxe, entreprise vaillamment de l'an 772 à l'an 804. Cependant, l'élan fut brisé lorsque son neveu Roland fut défait par les Vascons à Roncevaux en l'an 778.

    Charlemagne fut également l'artisan d'une renaissance intellectuelle, bénéficiant du soutien d'Alcuin, un moine anglais, qui permit de faire fleurir le latin et de préserver, par la copie, les précieux manuscrits antiques.

    Il favorisa également la diffusion du savoir et de l'éducation en chargeant le clergé d'ouvrir des écoles pour tous.

    En outre, il jeta les fondements d'une solide administration, en divisant le royaume en comtés, où il délégua des missi domicini (appelés ainsi en latin, <<envoyés du maître>>) pour contrôler les seigneurs locaux.

    Il fit également rédiger les lois et ordonnances sous forme de capitulaires, afin d'assurer une application plus rigoureuse des règles établies.

    Le vingt-cinq décembre de l'an 800, en la présence du pape Léon III, il fut couronné empereur d'Occident, une journée mémorable dans l'histoire des temps anciens. Il rendit l'âme en l'an 814 dans sa noble capitale, Aix-la-Chapelle.