Créer un site internet
La France libérée

La première séance de cinéma au Grand Café Capucines

Ah ça pour galérer, ils ont galéré, Auguste et Louis Lumière, les deux frères géniaux à qui l’on doit l’invention du cinéma.

Après avoir déposé le brevet du cinématographe en février 1895, les deux Lyonnais se lancèrent, à Paris, dans l’organisation de la première séance de cinéma au monde… Une aventure qu’ils ne pensaient pas si compliquée !

CINÉMA LUMIÈRE

On refuse de leur louer une salle

Que l’on soit clair tout de suite : en 1895, pas grand-monde ne s’intéresse au cinémato-machin truc qui vient tout juste d’être breveté par les frères Lumière. Résultat, eux qui veulent absolument faire une projection à Paris vont galérer comme jamais à trouver une salle qui accepte de leur louer un espace pour leur projection.

Même le musée Grévin et les Folies Bergère les envoient balader.

Mais, à force d’efforts, ils trouvent enfin un lieu à Paris : la direction du Grand Café de Paris au 14, boulevard des Capucines, accepte finalement de leur louer… son sous-sol !

Les journalistes boudent la première séance

Le 28 décembre 1895, dix mois après le dépôt du brevet par les Frères Lumière, la première séance a donc enfin lieu dans le Salon Indien du Grand Café de Paris (actuel Café Lumière de l’hôtel Scribe).

Dix petites séances (La Sortie de l’Usine Lumière à Lyon, La Voltige, La Pêche aux poissons rouges, Les Forgerons, etc.) sont projetées lors de cette soirée emblématique, qui deviendra la première projection cinématographique publique de l’histoire.

Problème, la séance coûte 1 franc… Très cher pour le Parisien lambda dont le salaire oscille, à Paris, entre 2 et 6 francs par jour.

Deuxième problème déjà évoqué, le cinématographe n’intéresse pas encore grand-monde ; la plupart des gens ne comprennent tout simplement pas l’utilité de la machine.

La première projection est donc, d’un point de vue fréquentation, un échec retentissant : seuls 33 curieux viennent et aucun journaliste n’est présent. Ils ont tous décliné l’invitation !

Un tout petit public… conquis !

Et pourtant, lorsque la représentation débute par le segment La Sortie de l’Usine Lumière à Lyon, le public n’en croit pas ses yeux et reste captivé : cette invention fascine quasi immédiatement les curieux qui ont eu la bonne idée de venir à la séance.

Dès les jours suivants, un bouche-à-oreille fulgurant ramènera des centaines de personnes qui se pressent chaque soir devant le Grand Café Capucines.

Quelques mois plus tard, les frères Lumière ouvrent leur propre salle dédiée à la projection de films à Paris et diffusent très vite leur cinéma à l’étranger, qui deviendra rapidement l’une des industries les plus puissantes au monde. Ah la persévérance… !

CINÉMA LUMIÈRE

CINÉMA LUMIÈRE

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire