AIMER LA FRANCE,

c'est pouvoir la sauver.

Aimez-vous La France ? Quelle question me direz-vous ! Bien évidemment, une très grande majorité de nos concitoyens est profondément proche de la Nation avec de forts sentiments patriotiques. Aussi, cette interrogation peut paraître saugrenue, mais dans en réalité, elle n’est pas sans intérêt si on se penche un peu sur cette réflexion.

Il est clair que, dans l’ensemble, nous sommes attachés à notre Pays, à ses valeurs comme à ses traditions. Par la passé, alors que nous étions enfants, nous avons aimé le village ou le quartier de notre jeunesse, mémoire d’un temps plutôt privilégié que nous partagions allègrement avec nos parents ou nos amis.

Aujourd’hui, si nos souvenirs restent inébranlables, nous apprécions aussi tout autre chose avec les évolutions rapides d’une société moderne où le monde devient facilement accessible grâce au progrès des vecteurs de communication.

Mais à côté du bien-être qui nous entoure et que nous mesurons à sa juste valeur, nous connaissons aussi le juste bonheur de vivre sur le sol français, dans un État bâti sur la démocratie et sur les valeurs fondamentales du Droit de l’Homme.

Bien sûr, comme de nombreuses autres pays, la France connaît ses problèmes et ses blessures dans un contexte de crise sociale et économique. Mais n’oublions pas que notre nation, hautement chargé d’Histoire, baignée par le Siècle des lumières détient depuis très longtemps un exceptionnel et incomparable prestige relativement à sa puissance et sa position stratégique sur la planète. À cette influence, est venu s’ajouter le rayonnement des arts, de la culture, du savoir-faire, de la gastronomie et du tourisme, autant de nobles activités plaçant le pays de Molière au palmarès des plus grands classements mondiaux.

En son temps quelqu’un disait : « La France est le plus beau Pays du Monde ». Beaucoup d’autres l’ont confirmé par la suite, et nous en sommes tous parfaitement conscients. Cette immense chance peut-être aussi une infortune, dès l’instant où elle est susceptible d’attirer des prédateurs et à ce niveau, ils sont nombreux. Sommes-nous donc conscients des dangers que nous courons face aux étrangers qui convoitent le territoire français et ses richesses ? À ce niveau, la Chine est en première ligne. Voilà un pays qui est aujourd’hui en pleine crise et qui a besoin de trouver des ressources, partout ailleurs dans le Monde. La France est l’un de ses objectifs et déjà, elle a « colonisé » à sa manière de nombreuses entreprises françaises. À l’heure actuelle, elle continue cette politique impérialiste, aspirant une partie importante de l’économie nationale. Comme les gouvernements passés, celui du président Macron continue dans cette lamentable politique consistant à vendre les « bijoux de famille » aux étrangers et tout spécialement au capitalisme chinois qui aspire notre patrimoine industriel et commercial.

Mais la République chinoise n’est pas le seul pays à convoiter nos richesses naturelles et culturelles, et nous savons aussi que certains pays du continent africain ont des vues à peine déguisées sur la nation française. Je n’entrerai pas ici dans une analyse poussée de la situation présente, mais il est clair l’arrivée massive des étrangers depuis quelques années laisse à penser que l’invasion de nombreux peuples musulmans de l’Afrique vers la France n’est autre qu’une nouvelle « guerre sainte » camouflée dont les objectifs réels et précis sont d’installer un jour, tôt ou tard, un régime politique totalement différent de notre république démocratique et libérale.

En évidence, il ne s’agit pas d’une majorité des étrangers entrant sur le sol français, mais simplement d’un certain nombre toutefois assez important pour modifier l’aspect général de notre nation. Il est très clair aujourd’hui qu’il existe une montée spectaculaire de l’islamisme radical, quand on repère les mouvements qui existent un peu partout dans le Monde. Et bien que l’on nous rassure en soulignant un djihadisme en perdition, l’idéologie politique et religieuse islamiste n’est pas prête à disparaître, trop enracinée dans diverses populations musulmanes. Nous avons donc de bonnes raisons de nous inquiéter très sérieusement des évènements présents et futurs.

L’arrivée massive de migrants met en péril l’Europe entière et en particulier la France qui n’a aucune politique sérieuse et cohérente à ce sujet. Si nous pouvons nous réjouir que notre Nation soit terre d’asile et pays des Droits de l’Homme, nous devons rester toutefois très vigilants sur les conséquences de certains débordements.

Aujourd’hui, dans l’esprit de solidarité qui a toujours animé la République française, il n’est pas question de fermer la porte à l’immigration, mais de la réguler fortement d’une manière rationnelle et efficace. Il est hors de question que la France se plie à la volonté des populations qu’elle accueille, ces dernières ayant le devoir et l’obligation de se conformer aux lois républicaines et laïques en pratique dans le pays.

En clair et en résumé, la France doit défendre sérieusement son économie ; il y va de ses emplois et de ses richesses. De même, la France doit défendre absolument ses valeurs ; il y va de son identité et de sa mémoire. Ainsi, les Français doivent réagir pour préserver le patrimoine national qu’il soit économique, politique ou social. Avec le mouvement des Gilets Jaunes, les citoyens se sont réveillés et c’est tant mieux pour l’avenir du Pays. Désormais, il reste à maintenir le cap amorcé pour changer en profondeur la Nation et obliger les politiques français à tracer la voie qui sera la meilleure pour l’avenir de la France et des Français.

Pierre Reynaud

AIMER LA FRANCE

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×