COUP DE GUEULE D'UN DÉPUTÉ

L’État Macron devient-il aujourd’hui le nouveau régime de Vichy ?

Indignation du député Charles de Courson à l'Assemblée Nationale

Extrait du journal Le Point 31 janvier 2019

« C'est la dérive complète  ! On se croit revenu sous le régime de Vichy  ! »

Charles de Courson ne prend pas de pincettes avec ses collègues de l'Assemblée nationale.

Mercredi, les élus de Palais-Bourbon examinaient une disposition de la proposition de loi anti-casseurs, née en raison de la poursuite du mouvement des Gilets jaunes et des nombreuses violences observées lors des journées de mobilisation. 

Le texte autorise les préfets à prendre une interdiction de manifester, et a été approuvé mercredi par la chambre basse du Parlement. Mais, selon le député de la Marne, il s'agit là d'une « pure folie », dérive liberticide qui renvoie la France aux fantômes de la Seconde Guerre mondiale.

« L'autorité administrative va priver un individu de sa liberté de circulation ou de manifester au motif qu'il y a une présomption, des raisons sérieuses de penser (...) que son comportement constitue une menace d'une particulière gravité pour l'ordre public », analyse l'élu, avant de laisser éclater sa colère.

« Mais où sommes-nous, mes chers collègues ? C'est la dérive complète  ! On se croit revenu sous le régime de Vichy  ! Réveillez-vous  ! (...)

Par votre attitude, vous êtes présumé résistant, donc on vous met en taule », s'indigne-t-il dans des images reprises notamment par La Chaîne parlementaire.

Pour Charles de Courson, pas de doute, la proposition de loi anti-casseurs représente un danger pour la liberté des citoyens, principe pourtant si cher à la République française.

Et il n'hésite pas à mettre en garde ses collègues députés LREM contre les possibles dérives liées, selon lui, au texte : « Le jour où vous aurez un autre gouvernement, vous verrez  !

Le jour où vous serez dans l'opposition, avec une droite extrême au pouvoir, vous verrez, mes chers collègues  ! »

LE NOUVEAU MACRON