LA TERREUR ISLAMISTE

La France lourdement menacée

Personne ne peut nier aujourd’hui que la France est sous le coup de menaces perpétuelles dont les origines sont entièrement liées à l’Islam radical. Ainsi, les nombreux attentats survenus depuis 2012 ont démontré que la situation est grave, mettant la nation dans une position de grande déstabilisation.

Revenons sur les faits passés.

► 11 et 19 mars 2012 - Toulouse et Montauban : 

Mohammed Merah tue à Toulouse et Montauban sept personnes.

Parmi eux se trouvent trois militaires et quatre civils, dont trois enfants. Retranché dans son appartement, Merah est tué le 22 mars 2012 lors de l'assaut donné par les policiers du RAID.

Ses deux complices, Fettah Malki et Abdelkader Merah, son frère, sont jugés actuellement et le procès à commencé le lundi 2 octobre.

► 7 janvier 2015 - Charlie Hebdo: 17 victimes à Paris

Les frères Kouachi tuent les membres de la rédaction du journal Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris.

Dans leur fuite, ils abattent un policier boulevard Richard-Lenoir.

Ils seront tués deux jours plus tard en Seine-et-Marne au terme d'un assaut des forces de l'ordre. Ils revendiquent leurs actes au nom de l'AQPA, Al-Qaïda dans la péninsule arabique.

► 9 janvier 2015 - Prise d'otages à l'Hyper Cacher

Le vendredi 9 janvier, un complice des frères Kouachi, Amedy Coulibaly entreprend une prise d'otages dans un Hyper Cacher situé porte de Vincennes.

Il tue quatre personnes avant d'être abattu par les forces de police.

La veille, il avait tué une policière municipale à Montrouge. Le groupe terroriste État islamique (EI) revendique l'attaque.

► 19 avril 2015 - L'attentat manqué de Sid Ahmed Ghlam

Sid Ahmed Ghlam, étudiant en informatique de 24 ans, est arrêté dimanche 19 avril dans le XIIIe arrondissement de Paris, après avoir appelé le SAMU pour une blessure par balle.

La police soupçonne le jeune homme d'avoir projeté une attaque terroriste contre deux églises de Villejuif (Val-de-Marne).

Il aura tout de même réussi à faire une victime : Aurélie Châtelain, 33 ans, retrouvée morte dans sa voiture. La jeune femme, qui a eu le malheur de se trouver sur le chemin du terroriste, a été abattue alors qu'elle tentait de résister au vol de sa voiture par ce dernier.

► 26 juin 2015 - Un patron décapité à Saint-Quentin-Fallavier

Yassin Salhi, chauffeur-livreur dans une société de transports assomme, étrangle et décapite son patron.

Il envoie un selfie macabre avec la tête de sa victime à Sébastien Yunes un djihadiste français en Syrie, avant d'exposer la tête de sa victime avec un drapeau de l'État islamique sur un grillage dans une usine de produits industriels à Saint-Quentin-Fallavier, en Isère.

Puis il projette sa camionnette contre des bonbonnes de gaz, provoquant une explosion.

Il est arrêté par la police. Il était en lien avec la mouvance salafiste. Le groupe terroriste EI revendique l'attaque.

► 21 août 2015 - Attaque d'un Thalys empêchée par des héros

Ce jour-là, un ressortissant marocain tente de commettre un massacre dans un train Thalys qui relie Amsterdam à Paris.

Mais son arme s'enraye, et plusieurs passagers le maîtrisent.

Deux militaires américains sont blessés.

François Hollande remet la légion d'honneur à quatre hommes étant intervenu pour stopper l'attaque. Le terroriste est arrêté par la police.

► 13 novembre 2015 - La pire attaque terroriste sur le sol français

Le vendredi 13 novembre, la France subit l'attaque terroriste la plus meurtrière qu'elle ait jamais connue.

Aux alentours de 21 h 20, une série de sept attaques est perpétrée par sept terroristes à Paris et Saint-Denis, provoquant la mort de 129 personnes et faisant 300 blessés, dont 99 graves.

La tuerie est revendiquée par l'État islamique.

Les sept terroristes sont tués pendant l'attaque.

C'est la première fois qu'ont lieu des attentats suicides sur le sol français.

► 13 juin 2016 - Deux policiers tués dans les Yvelines

Ce 13 juin, un policier de Magnanville, près de Paris, et sa compagne employée au commissariat de Mantes-la-Jolie, sont assassinés chez eux.

Jean-Baptiste Salvaing, 42 ans, est poignardé devant son domicile, sa compagne Jessica Schneider, 36 ans, égorgée à l'intérieur du pavillon par un djihadiste de 25 ans.

Larossi Abballa, qui avait revendiqué son action sur Twitter et Facebook au nom de l'EI, est tué par le Raid.

► 26 juillet 2016 - Le prêtre Hamel est assassiné à Saint-Etienne-du-Rouvray

Pendant la messe de 9 heures, deux assaillants attaquent l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen.

Ils assassinent le père Jacques Hamel, âgé de 86 ans de plusieurs coups de couteau.

Les deux terroristes prennent ensuite en otage un couple de paroissiens et trois religieuses avant d'être abattus par les forces de l'ordre.

Les deux terroristes, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean se revendiquaient de l'organisation État Islamique.

► 4 septembre 2016 - Des bonbonnes de gaz sont découvertes à proximité de la cathédrale Notre-Dame

Autre attentat manqué. Une voiture est découverte dans le Quartier latin, non loin de la cathédrale Notre-Dame, avec dans son coffre cinq bonbonnes de gaz, trois bouteilles avec des traces de gasoil, une couverture avec des résidus d'hydrocarbure et une cigarette à peine consumée, mais aucun dispositif de mise à feu.

Quatre jours plus tard, trois femmes soupçonnées de graviter dans la mouvance islamiste sont interpellées dans l'Essonne.

► 3 février 2017 - Des militaires sont attaqués au Carrousel du Louvre

Ce jour-là, un homme armé d'une machette tente d'attaquer des militaires de l'opération Sentinelle au Carrousel du Louvre, à Paris.

Les forces de l'ordre ripostent et le blessent sérieusement.

L'homme, dénommé Abdallah El-Hamahmy, un Égyptien de 29 ans, est depuis poursuivi pour «tentatives d'assassinats sur personnes dépositaires de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste» et « association de malfaiteurs terroriste en vue de la préparation de crimes d'atteintes aux personnes ».

► 18 mars 2017 - Une patrouille de Sentinelle est attaquée à l'aéroport Paris-Orly

Ce 18 mars, un homme connu des services de police et de renseignement attaque une patrouille de l'opération Sentinelle à l'aéroport d'Orly, avant d'être abattu.

L'assaillant est Ziyed Ben Belgacem, un Français d'origine tunisienne de 39 ans.

► 20 avril 2017 - Un policier est abattu sur les Champs-Élysées

À Paris, un policier, Xavier Jugelé, est tué par balles et deux autres sont blessés sur les Champs-Élysées par un repris de justice français de 39 ans, Karim Cheurfi, qui est aussitôt abattu. L'attentat est revendiqué peu après par le groupe djihadiste État Islamique.

► 6 juin 2017 - Attaque au marteau à Notre-Dame de Paris

Sur le parvis de la cathédrale Notre-Dame, un étudiant algérien âgé d'une quarantaine d'années attaque trois fonctionnaires de la Préfecture de police, au marteau.

En garde à vue, l'homme, jamais condamné, reconnaît entièrement les faits, motivés vraisemblablement « par un esprit de vengeance » à l'adresse du peuple syrien, sans pour autant expliquer précisément son geste.

Il avait également prêté allégeance à l'État islamique.

► 19 juin 2017 - Une nouvelle attaque survient sur les Champs-Élysées

Des gendarmes sont la cible d'une tentative d'attentat sur l'avenue des Champs-Élysées, à Paris. Ainsi, un homme percute un fourgon des forces mobiles au volant d'une voiture contenant des explosifs, sans faire de blessés.

Le conducteur décède finalement d'une « défaillance cardio-respiratoire par probable lésion de blast » et « inhalation de fumées ».

Il avait prêté allégeance à l'émir de Daech al-Baghdadi.

► 9 août 2017 - Des militaires de l'opération Sentinelle sont attaqués à Levallois-Perret

Hamou B., 36 ans, fonce en voiture le 9 août à Levallois-Perret sur des militaires de l'opération Sentinelle, faisant six blessés dont trois graves.

Le suspect est ensuite mis en examen par un juge antiterroriste.

Il avait des velléités de départ en Syrie.

► 1er octobre 2017 - Un homme tue deux femmes au couteau à Marseille

Deux jeunes filles sont tuées à coups de couteau, dimanche 1er octobre sur le parvis de la gare Saint-Charles à Marseille par un homme qui a crié « Allah Akbar » avant d'être abattu par des militaires, conduisant le parquet antiterroriste à se saisir de l'enquête.

► 3 octobre 2019 - attaque de la préfecture de police de Paris

Quatre morts, dont trois policiers et un agent administratif et deux blessés parmi les employés de l’administration. L’attentat a été fomenté par Mickaël Harpon, adjoint administratif depuis 2003, chargé notamment de la maintenance informatique auprès du millier de fonctionnaires dépendant de la DRPP (Direction du Renseignement de la Préfecture de Police de Paris).

Les faits ci-dessus sont tous des actes criminels commis par des terroristes français agissant clairement au nom de l’Islam.

Cette situation de terreur distillée parmi les populations est insupportable. Elle met en péril la vie de tous les citoyens et des citoyennes de la Nation. De même, elle s’attaque aux institutions et aux valeurs de la République.

À l’encontre de tous les terroristes qui s’acharnent contre la France et la démocratie, de tous ceux qui les soutiennent, directement ou indirectement, de tous les individus, hommes et femmes qui cautionnent des actes intolérables envers l’État Républicain, une guerre sans merci doit déclarée sans aucun ménagement, suivie de sanctions exemplaires contre les séditieux.

ATTENTATS DE PARIS


 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !