LES FRANÇAIS PAUVRES

Soyons lucides ... Tous les jours, la pauvreté gagne du terrain en France : Que ce soit chez les salariés, les agriculteurs, les artisans, les commerçants ou les seniors. Sans oublier non plus, les étudiants dans une grande situation de précarité.

Macron après Hollande : une machine à fabriquer des Français pauvres par Thierry Michaud

Avec sa transmutation des taxes et de la CSG contre les retraités, Macron espère diminuer encore plus les revenus de la France pauvre, sans pour autant modifier la gabegie de l’Élysée. Et en même temps, Macron après Hollande, c’est la fabrique de la poudre de perlimpinpin à tout va en vue des municipales.

La publication des nouveaux chiffres de la France pauvre est rendue impossible par les chaînes de désinformation en continu et dans la presse collabo des milliardaires nantis. En effet, selon des nouveaux chiffres non publiés, les revenus de la France pauvre afficheraient un nouveau recul du pouvoir d’achat des retraités de 0,4 % et de 2,4 % depuis 2017. La France compterait désormais plus de 10 millions de pauvres.

Mécaniquement, le durcissement des règles de la fiscalité confiscatoire devrait réduire encore plus les revenus de la France pauvre entre la fin de l’année 2019 et le cours de l’année 2020. Seront-elles aussi pour le retour des taxes contre le CO2, la cause imaginaire décrétée du réchauffement climatique, selon le mythe du catéchisme de l’Église de climatologie de sainte Greta, la pré-pubère manipulée par les médias ?

Macron pourra-t-il jamais se vanter d’avoir fait reculer de manière significative le pouvoir d’achat des retraités et les revenus des familles de la France pauvre à quelques semaines des élections municipales ?

Car derrière les chiffres et les statistiques de la France pauvre rendues impossibles et les comptes de la gabegie de l’Élysée, se cache une véritable manœuvre qui consiste à faire croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes de Macron et que dans ce monde-là, les revenus de la France pauvre retrouvent progressivement le chemin de la misère socialo-communiste de la pauvreté égalitariste pour tous.

Pour tous ? Non ! Pas pour les rentiers de la gauche caviar et les bénéficiaires de la république des Homards. Moins de revenus pour les classes moyennes, donc encore plus de pauvres. À ces vérités aussi brutes que brutales, il faut ajouter les conséquences néfastes du plan immigration tenu secret engagé par le gouvernement LREM, qui participe d’une aggravation de la chute des revenus de la France pauvre.

Difficile, dans de telles circonstances, d’expliquer que le retour de la croissance serait la principale préoccupation du gouvernement. L’obsession de la bêtise crasse, pour toujours plus de taxes et d’impôts de la macronnerie vulgaire, affichée tout au long du quinquennat de Macron, justifie, pour cette majorité usurpée socialo-communiste, tous les mauvais calculs politiques et économiques dignes de la défunte URSS et de son idéologie totalitaire contre le peuple. Sans sécurité, sans revenus stables, ces hommes et ces femmes à qui Macron veut faire accepter l’inacceptable refusent de disparaître pour laisser place à une immigration venue d’Afrique et du Maghreb, une immigration de remplacement ! Voilà le projet, le modèle rêvé, de Macron !

Près d’un demi-siècle après les très bons résultats du Président Reagan pour la croissance aux États-Unis, et de Margaret Thatcher au Royaume-Uni, Macron va dans le mur ! On y est déjà. Mais il entend bien pouvoir encore l’accélérer ! Et toujours ce même argument pour justifier l’injustifiable : préférez-vous des petits retraités avec des revenus précaires avec des lourds impôts de gauche ou pas de retraités du tout ? Macron a réfléchi et maintenant il sait que l’important, c’est de trouver un moyen de ruiner les petits retraités.

Quels que soient les nouvelles taxes et impôts, la déstabilisation des petits retraités est En Marche ! Avec Macron, les protections des vieux travailleurs ont volé en éclat alors que la gabegie de la république des Homards est encouragée. À commencer par la liberté des LREM et de la gauche caviar de se goinfrer sur le dos des contribuables. Alors voilà le beau chantier de la gauche LREM : ruiner le monde qui vient. Le monde d’après l’invasion des migrants venus d’Afrique et du Maghreb pour s’approprier les aides sociales dans la perspective de la providence d’une société islamique durable, tout en refusant l’idée de tenir un emploi !

Mais avant que la gauche LREM n’assume la misère de gauche imposée à la France pauvre, Macron ment aux Français. Et ça fait mal aux sondages avant les élections ! Municipales 2020 : Macron se prononce contre l’interdiction des listes communautaires ! 20 minutes : « Macron, a promis de nouvelles mesures contre le communautarisme, mais il est contre l’interdiction des listes communautaires : « Il ne s’agit pas de proclamer l’interdiction pour régler le problème ! » Ben voyons ! Yaka rien faire, comme Hollande et son maître à penser, Henri Queuille ! Queuille radical socialiste, « le petit père Queuille », comme on le surnommait, a fini par devenir le symbole de l’inefficacité et du discrédit de la IVe République, empêtrée dans le régime des partis et de la politique politicienne placée sous le dogme de l’impuissance fataliste et cynique. Les plus belles citations de Henri Queuille peuvent inspirer Macron : « Quand vous êtes embêtés, embrouillez tout ! »

« Toute réforme fiscale socialiste consiste à supprimer des impôts sur des choses taxées depuis longtemps pour les remplacer par des nouveaux impôts plus lourds, sur des choses qui ne l’étaient pas. »

« La politique ne consiste pas à faire taire les problèmes, mais à faire taire ceux qui les posent. »

« Il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout. » Pour Macron, « ne rien faire », c’est l’évangile à propos de la délinquance violente des banlieues et de l’islamisation des quartiers de non-droit. C’est pourquoi, pour Macron, il est urgent de ne rien faire et surtout pas de lutter contre les listes communautaristes, en pleine polémique sur le voile et sur l’immigration ! « C’est un reniement de plus ! »

« L’immobilisme est en marche, rien ne l’arrêtera ! » a réagi Bruno Retailleau. Visant l’islam politique et l’islamisme politique de ceux qui ont un projet de séparation d’avec la République et l’État de droit, Macron dit que le gouvernement porterait (???) des actions nouvelles concrètes dans les prochaines semaines sans plus de précisions. La difficulté d’identifier les listes électorales communautaires ne peut empêcher le dépôt de listes ou le financement de candidats menant une campagne communautariste soutenant des revendications fondées sur l’origine ethnique ou l’appartenance religieuse. Comment les définir ? Qui serait le juge et selon quels critères ? Qui peut penser que de telles listes se présenteront à visage découvert ? a lancé Macron.

« Je ne peux rester silencieux sur la question du communautarisme, de l’islamisme politique », à des maires dont plusieurs ont fait remonter des cas d’associations salafistes très actives dans leur commune. Sur la laïcité, après avoir pensé à modifier la loi de 1905 pour l’adapter à un Islam de France, il a dit :  « La laïcité , c’est le cadre de la loi de 1905 complété par des lois plus récentes. C’est un cadre de liberté de respect, et de neutralité. Ce n’est pas un cadre de combat. Ce serait une faute politique ! » C’est bien vrai, tout ça ?

« Faisons appliquer et respecter ce cadre partout« , a dit Macron. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

« Mais il s’agit de ne pas tout confondre. On confond souvent la laïcité, la civilité et l’ordre public ! »

Rappel de Henri Queuille pour inspirer Macron : « Quand vous êtes embêtés, embrouillez tout ! »

 Thierry Michaud-Nérard - ancien Médecin-chef de secteur de pédopsychiatrie

LA FRANCE, PAYS DE PAUVRES

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×