Créer un site internet

COVID-19 : LA FRANCE FLOUÉE

Il faut lire attentivement l'article ci-dessous dont les sources proviennent du site Le Politique.

Et rapidement, on peut comprendre comment la France s'est laissée manipulée par plusieurs États (comme l'Allemagne par exemple), mais surtout par la Chine qui a profité longtemps et qui profite encore de la naïveté ou de la complaisance de nombreux politiques français. Notre pays a souvent été floué au niveau politique et économique, mais pendant plusieurs décennies, cette situation n'a choqué personne. Il faut dire que nos dirigeants cachaient la vérité aux Français qui eux-mêmes, croyant les fausses informations politiques du moment, pensaient vivre dans une Nation démocratique la plus parfaite au Monde. On a vécu donc dans l'opulence en grande partie financée par les emprunts et chacun se félicitait de cette situation exceptionnelle qui paraissait acquise à jamais. Mais les bonnes choses n'ont qu'un temps, surtout quand l'argent est trop facile et que l'on vit en cigale et non pas en fourmi. Aujourd'hui, on paie l'ijnsouciance des années passées et la crise du coronavirus le démontre parfaitement.

Coronavirus : naïve et désarmée, la France se fait tailler en pièces (Sources : Le Politique)

Sur la scène internationale, inexpérience, immaturité et irréalisme ne pardonnent pas.

Dans le contexte difficile de l’épidémie de coronavirus Covid-19, les appels mièvres « à la solidarité » et la mollesse de l’écosystème « progressiste » à la tête de notre Etat font de la France une cible de choix, une très belle proie voire le plus farci dindon de la planète.

Après avoir démantelé presque toute son industrie tombée de 25% de son PIB en 1968 à 10% en 2018, la France s’est volontairement mise en situation de dépendance vis-à-vis de pays avec qui ça va quand tout va bien mais surtout avec qui ça va de mal en pis à la première péripétie.

La Chine qui suscite l’admiration et la béatitude d’actuels comme d’anciens élus politiques français de haut niveau – les mêmes qui disent lutter « pour la démocratie » et « contre le populisme » – est un partenaire incontournable, certes, mais fallait-il pour autant s’y soumettre ?

Des pans entiers de notre production a été délocalisée afin de procurer des biens de consommation à bas prix à une population tierçarisée dédaignant le travail industriel et pour qui l’éducation nationale continue à promouvoir des métiers mieux perçus mais peu qualitatifs.

De réciprocité, pourtant fondement de toute diplomatie durable, il n’y en a guère puisque si la Chine peut acheter à tour de bras des centaines d’entreprises, de domaines viticoles et de terres agricoles en France sans l’autorisation de quiconque, l’inverse est impossible.

Outre la Chine, notre naïveté et notre dépendance vis-à-vis des Etats-Unis, notamment au niveau de l’Union européenne (UE) – la même qui parle de « souveraineté européenne », dépasse l’imaginable au point qu’un avion rempli de masques commandés en Chine par la France puisse être détourné vers les Etats-Unis.

Sans conséquence aucune pour Washington puisqu’à Paris, réduit à l’état de confetti par des personnalités qui adulent Greta Thunberg, 16 ans et déscolarisée, mais méprisent Didier Raoult, 68 ans et infectiologue éminent, on a plus aucun moyen de se faire respecter.

Peut-on d’ailleurs exiger d’être respecté lorsqu’on est assez hors-sol – et fanatique – pour payer 80 euros le MWh aux promoteurs d’éoliennes quand le MWh moyen est coté 20 euros* ? Peut-on être respecté lorsqu’on affirme à son propre peuple que les masques FFP2 ne servent à rien quand on en porte soi-même et qu’on désinfecte son palais par unité NRBC ?

Dans le bal des puissants, la France n’est plus qu’une danseuse dont on abuse sans limite ni conséquence. Quant à l’UE, elle est un catalyseur de tout ce qui dévie nos pays de leurs priorités, et au lieu de la santé, de la sécurité et de l’indépendance, vous avez la fiscalité punitive, l’écologie fantasmée et la dépendance illimitée.

Tout ce que le Général De Gaulle avait pressenti et tout fait pour l’éviter est arrivé. Pendant que les Etats-Unis, la Chine, la Russie décident du sort du monde, la France se fait tailler en pièces avec l’aide de dirigeants à l’état d’enfants désarmés, perdus au milieu d’un champ de bataille qu’ils prennent pour un Disneyland solidaire.

* Selon un commentaire, le prix moyen du MWh est de 47 euros mais d’autres sources divergent.

Macron et le président chinois

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire