Didier Raoult et l'étude contre la chloroquine

Le professeur Didier Raoult est au centre d’une polémique qui dure depuis plusieurs semaines et qui divise lamentablement le milieu médical. Sans vouloir défendre en particulier le directeur de la Fondation Méditerranée Infection, je trouve inconcevable que ce grand infectiologue ait été jeté en pâture par des médecins et par certains médias qui n’ont pas hésité à le traiter de charlatan, ce qui est ignoble quand on connaît l’homme et surtout sa valeur de sommité scientifique.

Je connais bien le professeur Raoult pour l’avoir rencontré voici plusieurs années. Certaines personnes de ma famille évoluant dans le secteur médical en qualité de médecins et de pharmacien, l’ont souvent approché et ont même travaillé avec lui. Il est très compétent, et n’oublions surtout pas qu’il a été lauréat du grand prix de l'Inserm en 2010 et qu’il a décrit avec son équipe marseillaise, des virus complexes.

Il reste aujourd’hui l'un des chercheurs français les plus cités, avec de nombreuses publications scientifiques à son actif.

Pierre Reynaud

Voir ci-dessous l’article intéressant de Violette Salle

Didier Raoult : ses propos très cash envers l'étude contre la chloroquine

L'étude sur la chloroquine menée par le journal The Lancet a vivement fait réagir le Professeur Didier Raoult, qui n'a pas mâché ses mots.

Fervent défenseur de la chloroquine depuis le début de la pandémie, Didier Raoult avait notamment pu bénéficier du soutien de nombreuses personnalités.

Il y a quelques jours, le médicament avait finalement été autorisé par décret avant qu’une étude parue dans la revue scientifique The Lancet ne vienne démontrer l’absence d’efficacité de l’hydroxychloroquineMarche arrière immédiate pour le gouvernement, puisqu'Olivier Véran, ministre de la Santé, a saisi le Haut conseil de la santé publique afin qu’une révision “des règles dérogatoires de prescription” soit effectuée.

"Une espèce de fantaisie complètement délirante"

Et le professeur Raoult n'a pas que des amis. Anne SinclairRoselyne Bachelot ou encore Michel Cymès ont notamment expliqué qu’ils sont en désaccord avec lui. Mais le lundi 25 mai, le spécialiste des maladies infectieuses s’est exprimé sur la chaîne YouTube de l’IHU Méditerranée-Infection, pour dénoncer cette étude qu’il qualifie de “foireuse”. “Ici, il nous est passé 4 000 malades dans les mains, ne croyez pas que je vais changer parce que des gens font du “big data”, une espèce de fantaisie complètement délirante, qui prend des données dont on ne connaît pas la qualité et qui mélange tout”, a pointé du doigt le Professeur Didier Raoult.

Alors qu’il estime que le coronavirus est en train de s'essouffler, “comme je l’imaginais”, le spécialiste de l’hôpital de la Timone à Marseille a tenu à dénoncer les études où “la réalité est tordue d'une telle manière que ce qui est rapporté n'a plus rien à voir avec la réalité observable, nous ce dont on parle, c'est juste de malades qui ont été vus par des gens de l'équipe ici". "Rien n’effacera ce que j’ai vu de mes yeux, le reste, ce qui se publie dans la littérature, c’est complètement déraisonnable”, a tranché le spécialiste. Le débat est encore loin d'être terminé.

DIDIER RAOULT

 

10 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×