JUILLET 2020 : Le Covid-19 a disparu. Mais l’État continue à nous mentir.

par Abdel Belkacem

Ce message s’adresse à tous les citoyens et citoyennes de France. Le gouvernement vous oblige dès lundi à porter le masque pour des questions d’ordre sanitaire liées à la crise du Coronavirus.

Ceci ne semble qu’un énorme mensonge car le coronavirus n’existe plus comme l’avait prédit voici plusieurs semaines l’éminent professeur Raoult. Bien entendu, il est possible qu’il y ait encore quelques clusters aujourd’hui sur le sol français, comme c’est le cas chaque été pour la grippe qui apparaît parfois en plein mois de juillet ou d’août, et qui touche quelques individus.

D’ailleurs, depuis le déconfinement, chacun d’entre nous a pu constater les immenses rassemblements « sauvages » dans toute la France, concentrant des milliers de personnes se côtoyant sans aucune protection (sans masque et sans "gestes barrières"). Et depuis, avez-vous une recrudescence du virus ? Non, car à l’heure actuelle, il a disparu. Et donc, si le Covid-19 était aussi présent que les autorités ne le disent en ce moment, les hôpitaux seraient remplis de malades comme ce fut le cas au cours des mois de mars et d’avril derniers.

Soyons clairs et très clairs. Le gouvernement veut imposer aux populations un vaccin (sans doute obligatoire) dans les mois et années qui arrivent. Ce vaccin fera la fortune des laboratoires médicaux où de nombreux intérêts financiers et politiques sont en jeu. Avec l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), de nombreux gouvernements dont la France notamment, adhèrent à toutes les manipulations et malversations qui permettront aux grandes fortunes de ce monde, d’être encore toujours plus riches, et cela sur le dos des peuples et au détriment de leur santé.

Climat délétère

Avec la complicité de certaines organisations médicales et de certains médecins sans scrupules, l’État entretient un climat délétère autour du Covid-19 et oblige désormais tous les citoyens de ce pays à porter un masque. Un masque qui ne sert à rien et qui, de surplus, est très mauvais pour la respiration et le fonctionnement des poumons, sans oublier que de très nombreux masques, mal adaptés, laissent passer un grand nombre de microbes encore plus dangereux pour la santé que le Covid-19.

Ainsi, Macron veut transformer le peuple français en un troupeau masqué, peureux et obéissant, contraint à une déchéance irréversible. Macron veut donc continuer à conduire ce bétail humain (comme il le considère) jusqu’à en 2022 afin de se faire réélire par un flot de « moutons de Panurge ».

LAMENTABLE ! Après avoir « assassiné « le 14 juillet qui disparaîtra bientôt de la mémoire collective, Macron écrase la République, et au final, il anéantira le peuple français.

Je n’irai pas plus loin dans mon message, tellement il y a à dire contre l’État Macron et contre son gouvernement qui ne représente plus un semblant même de démocratie.

Mais vous pourrez lire ou écouter (vidéos) ci-après des analyses particulièrement intéressantes dont les auteurs sont des éminents scientifiques et chercheurs médicaux, telle que par exemple Nicole Délépine*, ancien interne et ancien chef de clinique des Hôpitaux.

Abdel Belkacem

Article de Madame Nicole Délépine

Masques et mesures barrière sont inutiles, sauf pour tester notre soumission par Nicole Délépine.

« Un groupe de babouins se promenait dans la jungle. Le mâle dominant voyant des feuilles bouger prit peur et cria « au lion ». Tout le groupe se réfugia en tremblant sur les branches les plus hautes des arbres les plus proches ; certains même, trop effrayés montèrent si haut qu’ils tombèrent. Il n’y avait pas de lion, mais la panique tua plus de singes qu’un lion vorace aurait pu en manger. » d’après Denis Rancourt. La question est : quand la peur retombe-t-elle ? Quand redescendrons-nous de l’arbre ?

MOUTONS DE PANURGE MASQUÉS

Bas les masques

Le canadien Denis Rancourt met les points sur les i concernant le port obligatoire des masques et le monde de fous dans lequel on vit. Il est évident « il y a de tout partout ». L’homme ne peut pas vivre dans un environnement véritablement stérile. Le cinéma ubuesque, sordide, imposé partout, aux restaurateurs qui ne pourront pas tous se relever d’un arrêt prolongé d’activité, et bien plus encore aux écoliers, lycéens, étudiants dont les études sont sacrifiées au nom d’une protection sanitaire fantasmée. L’épisode récent de l’interdiction de la chloroquine par le ministre Véran sur la foi d’une étude publiée, dont les données n’ont pas pu être vérifiées par des pairs, indique à quel point les décisions de ce gouvernement et de ce conseil scientifique n’ont pas été basées sur des éléments scientifiques véritables, mais sur la volonté de tester notre soumission.

De ce côté-là, ils ont été efficaces puisqu’ils ont passé sans encombre les lois liberticides qui permettent aujourd’hui de supprimer emplois, RTT, 35 heures, etc. sous les yeux à peine ouverts des victimes devenues moutons consentants à l’abattoir. Qu’on soit pour ou contre les mesures prises, le problème n’est pas là aujourd’hui. Ce qui est en cause, c’est la dictature qui les a imposées sans le moindre débat démocratique et le moindre frémissement d’opposition. Tragique.

Gestes barrière et masques : du théâtre burlesque à visée totalitaire

Selon le professeur Denis Rancourt, les gestes barrière et masques sont inutiles sur l’étude très détaillée des revues scientifiques ayant étudié la valeur des masques. Aucune étude statistique n’a démontré la valeur de la protection des masques. La propagation n’est pas à travers les gouttelettes dans la vie réelle. De façon naturelle, le vecteur de propagation n’est pas celui-là, pour l’auteur de l’article.

« Le présent article sur les masques illustre la mesure dans laquelle les gouvernements, les médias grand public et les propagandistes institutionnels peuvent décider d’opérer dans un vide scientifique, ou de sélectionner uniquement une science incomplète qui sert leurs intérêts. Une telle insouciance est également certainement le cas avec le verrouillage mondial actuel de plus d’un milliard de personnes, une expérience sans précédent dans l’histoire médicale et politique » : commentaire de l’auteur de la vidéo qui suit que vous devez écouter absolument et transférer à un maximum de personnes afin que cesse la peur et la mise au pas par le pouvoir.

https://www.youtube.com/watch?v=Fvp6uah-2hY

Covid-19 : Les masques et les « gestes barrières » sont inutiles (Pr Denis Rancourt)

Les mesures liberticides des masques et de la distanciation nous conduisent vers un état totalitaire imposé par le gouvernement.

Voici le texte original du Professeur Denis Robert :

https://www.researchgate.net/publication/340570735_Masks_Don't_Work_A_review_of_science_relevant_to_COVID-19_social_policy
« Résumé : Les recommandations des agences de santé pour limiter la propagation du Covid sont dénuées de tout fondement scientifique et ignorent le consensus qui ressort de la littérature scientifique pertinente : les masques sont inefficaces pour empêcher les épidémies d’infections virales respiratoires.

En revanche, l’acceptation sociale du port du masque par une grande partie des citoyens est un véritable signal d’alarme sur la faiblesse de nos démocraties et le manque de culture scientifique de la population ».

En résumé, diffusons toutes ces informations, vivez normalement partout où vous le pouvez, ne vous imposez pas de mesures inutiles toutes les fois où vous le pouvez sans risquer de contraventions, en particulier lors de vos promenades à l’extérieur seul, ou en compagnie et répétons partout que l’épidémie est finie (lire pour vous en convaincre le diaporama de Gérard Delépine résumant la situation dans divers pays.

http://docteur.nicoledelepine.fr/covid19-genese-et-consequences-dune-hysterie-mondiale/

À force de diffusion de ces informations de bon sens, les autorités seront obligées de renoncer à ces mesures liberticides et scandaleuses, fort stressantes pour les enfants et les aînés fragiles en particulier. Notons que l’absence de visibilité d’une partie du visage est particulièrement nocive pour les relations personnelles, mais aussi sociales et économiques. Comment négocier un contrat sans tenir compte du langage corporel qui aide tant à dépister les menteurs après un peu d’exercice ?

Participez à cette information de bon sens et n’oubliez pas de relire Stanley Milgram « soumission à l’autorité », la soumission actuelle à un pouvoir pourtant démasqué est le véritable problème de l’heure qui risque de nous faire disparaître en tant que peuple.

https://calmann-levy.fr/livre/soumission-lautorite-9782702104576

« Serions-nous tous des fonctionnaires de l’horreur en puissance ? C’est là l’angoissante question que ne pourra s’empêcher de se poser chaque lecteur de Soumission à l’autorité. Le récit qu’y donne le psychosociologue américain Stanley Milgram de ses expériences effectuées en laboratoire entre 1950 et 1963 bouleverse en effet bien des idées reçues.

D’une enquête apparemment banale sur l’apprentissage et la mémoire, Milgram a fait une fantastique série d’expériences, où des hommes et des femmes recevaient l’ordre d’infliger à une innocente victime des chocs électriques de plus en plus violents. Combien d’entre eux allaient faire taire leur conscience ? Combien d’entre eux allaient, en un mot, obéir ? Et jusqu’où ? »

Oui, nous sommes tous des humains faillibles et susceptibles de céder à des ordres de plus en plus aberrants, comme ce que nous vivons en ce moment en France et malheureusement ailleurs dans une grande partie du monde. Ces masques et gestes acceptables en début d’épidémie, avant que l’on connaisse mieux le profil du supposé tueur, sont totalement grotesques aujourd’hui alors que l’épidémie est finie.

Il faut diffuser encore et encore le fait que l’épidémie est en voie de disparition en Europe et qu’aucun geste barrière n’a plus de sens, afin que la peur diminue progressivement et que les cerveaux de nous tous cessent de céder aux marchands de panique, dont le but est de nous priver de notre si chère liberté.

La peur n’évite pas le danger, mais peut au contraire vous conduire tout doit vers lui. Ne soyez pas comme un des babouins qui tombe de l’arbre, ou n’arrivent pas à en descendre.

*Nicole Delépine

Qui est Nicole Délépine ?

Ancien Interne et ancien Chef de Clinique des Hôpitaux, elle s’est successivement spécialisée en pédiatrie puis en cancérologie. Elle est l’auteur d’une centaine d’articles originaux et a présenté de nombreuses communications dans les congrès internationaux.

Les résultats de ses travaux ont été confirmés à l’étranger et inspirent des protocoles thérapeutiques internationaux. La réputation internationale de son équipe médico-chirurgicale associant la chimiothérapie de pointe individualisée et la chirurgie conservatrice mise au point et développée par le Dr Gérard Delépine depuis les années 80 est considérable dans le domaine des tumeurs des os et des parties molles.

Cette renommée internationale a permis à cette petite équipe créatrice et indépendante de résister au long des décennies aux représentants de la pensée unique et de la médecine purement normative qui ont tenté de la faire disparaitre à plusieurs reprises.

Ce n’est que grâce à l’action des associations de parents, des interventions répétées des élus de la région parisienne et autres, des reportages multiples de journalistes, du soutien de nombreux médecins français et étrangers que cette équipe a pu résister à ses détracteurs.

Elle publie régulièrement des tribunes dans différents médias.

Elle a publié quatre livres chez Michalon : Neuf petits lits au fond du couloir (2000). Ma liberté de soigner (2006). La face cachée des médicaments (2011). Le cancer un fléau qui rapporte (2013).

 

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×