ÉTONNANT ! Quand Brigitte Macron voulait ériger un « sexe » géant sur la cathédrale Notre-Dame selon Roselyne Bachelot

Les élites parisiennes ont un vrai problème avec tout ce qui a rapport au sexe !

BRIGITTE MACRON ET ROSELYNE BACHELOT

Voici un énième aspect factuel de la décadence profonde des élites politiques parisiennes dont le rapport à la sexualité est extrêmement inquiétant.

Dans son dernier livre, 682 jours, l’ex-ministre de la culture d’Emmanuel macron, Roselyne Bachelot, nous explique que son femme Brigitte voulait remplacer la flèche de Notre-Dame par une espèce de sexe géant érigé entouré à sa base de « boules en or » !

Quel cerveau pourrait avoir une idée aussi saugrenue jusqu’à la proposer à des architectes qui eux-mêmes produiront via des logiciels ce projet abject et blasphématoire affectant la sublime cathédrale, symbole religieux par excellence !

Comment est-ce possible ? Il y a clairement quelque chose de satanique chez les élites qui dirigent actuellement la France et le monde en général, d’ailleurs. Quelque chose d’extrêmement malsain, de profondément décadent et de totalement déconnecté des besoins des populations et de la réalité préoccupante de la crise multidimensionnelle, sociale, économique et civilisationnelle que nous traversons !

« Je n’oublie pas la première réunion de la Commission nationale de l’architecture et du patrimoine où j’affirme dès le 9 juillet que la flèche de Notre-Dame doit être construite à l’identique pour respecter la convention de Venise.

Quand je rentre rue de Valois, le cabinet est en stress : l’Élysée rêve d’un « geste architectural » et m’accuse de n’en faire qu’à ma tête. Bon, ce ne sera pas la dernière fois. Je ne regrette pas cette insubordination quand, déjeunant quelques jours plus tard avec Brigitte Macron, elle me montrera un projet culminant avec une sorte de sexe érigé, entouré à sa base de boules en or… »

La Rédaction (source Le Libre Penseur)

  • 3 votes. Moyenne 4.7 sur 5.

Ajouter un commentaire