Créer un site internet

Le spectre turc dans l'horizon européen

Depuis plusieurs jours, il y a une grande agitation chez les politiques et les médias au sujet de la future mosquée Eyyûb Sultan de Strasbourg soutenue financièrement par la commune de cette même ville.

Si la polémique enfle à l'heure actuelle, ce sont les enjeux importants qui existent autour des constructions de mosquées et des ouvertures d'écoles coraniques. 

Dans la réalité, l'édification de mosquées et la mise en,place de d'établissements scolaires liés à l'islam, ne seraient pas très alarmants si derrière toutes ces structures, ne se cachaient pas un système puissant et très dangereux où les islamistes radicaux évoluent à gran de vitesse poiur détruire le système républicain et plus globalement la démocratie.

Il faut considérer que la grande mosquée de Strasbourg comme plusieurs écoles coraniques en cours de création en France (dont celle d'Albertville en Savoie), sont sous le contrôle de la puissante association turque Millî Gorüs qui fait partie des quatre associations à avoir rejeté la charge des principes du Conseil national des imans présentée tout dernièrement par le Conseil français du culte musulman. Par ailleurs, cette association est très poche du président turc Recep Tayyip Erdogan.dont on connaît les intentions néfastes pour les pays occidentaux, à savoir l'Europe et surtout la France.

Ainsi, Erdogan s'installe en France par le biais des mosquées et des écoles coraniques, gagnant ainsi du terrain à la fois sur le plan religieux et politique. Dans un tel contexte, notre pays sera largement islamisé, non pas des musulmans modérés ce qui ne serait pas bien grave, mais par des groupuscules clairement liés au djihadisme et au terrorisme. 

Le président Erdogan possède des ambitions démesurées. Il est certainement vrai qu'il souhaite dans ses objectifs reconstituer l'empire ottman, mais aussi dominer l'Euirope pour la mettre en esclavage politique et relgieux. En fait, il part dans une guerre discrète où il espère bien s'emparer de certains pays et diriger à sa manière la plupart ders nations européennes. A une autre époque, Hilter avait choisi la conquête par les invasions militaires. Plus rationnel, Erdogan emploie d'autres méthodes, certainement moins risquées et surtout plus efficaces.

Sondage : 85% des Français s’opposent à la subvention de la mairie EELV de Strasbourg à la Grande Mosquée turque Eyyûb Sultan.

57% de l’ensemble des français des 18-24 ans s’opposent à la subvention de la mairie EELV de Strasbourg à la Grande Mosquée turque Eyyûb Sultan.

Le sondage a été réalisé à peine une semaine après la polémique sur l’octroi, par la municipalité de Strasbourg, d’une subvention de 2,5 millions d’euros pour financer la construction de la mosquée Eyyub Sultan, donnant lieu à une violente passe d’armes entre Darmanin et les Verts.

SONDAGE

Ce projet est porté par le Millî Görüs, organisation de la diaspora turque. 

D’après le sondage, il est désavoué par 85% des Français et 81% des Alsaciens-Mosellans (79% des habitants de Strasbourg).

C’est aussi le cas parmi les électeurs des Verts, qui n’adhèrent pas au choix de la municipalité strasbourgeoise, à 87% dans la France entière et à 75% en Alsace-Moselle. Toutefois, François Kraus n’exclut pas certaines «réactions musulmanophobes» à l’égard d’une subvention pour un lieu de culte de l’islam.

Non à la mosquée de Strasbourg !

TWITTER BRIGITTE BARDOT

Conseil Municipal de Strasbourg du 22 mars 2021

23 mars 2021

Financement de la mosquée de Strasbourg par la ville

S’élevant à plus de 2,5 millions d’euros, cette subvention doit financer «10% du montant des travaux» qui donneront naissance à la plus grande mosquée d’Europe.

Le conseil municipal de Strasbourg a adopté lundi 22 mars «le principe d’une subvention», contestée par les opposants à la maire EELV, de plus de 2,5 millions d’euros pour la construction d’une mosquée de Millî Görüs (CIMG), association réputée proche de la Turquie.

(…) Le LR Jean-Philippe Vetter, qui a voté contre, s’est précisément ému du refus de la Confédération islamique Millî Görüs de signer en janvier la «Charte des principes pour l’islam de France», texte promu par Emmanuel Macron dans sa lutte contre le séparatisme et qui réaffirme la «compatibilité» de la foi musulmane avec la République. Le groupe du LREM Alain Fontanel n’a lui pas pris part au vote tout comme celui de l’ex-maire PS de Strasbourg et ancienne ministre, Catherine Trautmann.

Le conseil municipal de Strasbourg doit se prononcer aujourd’hui sur le versement d’une subvention de 2,563 millions d’euros à l’association « Confédération islamique Millî Görüs Grande Mosquée Eyyub Sultan » pour la construction de cette mosquée éponyme à la Meinau, soit 10 % du montant TTC des travaux (cette règle vaut pour tous les lieux de culte). Le coût total du projet s’élève à 32 millions, dont 25,63 millions pour le lieu de culte. Le permis de construire a été accordé en 2013 et la première pierre a été posée en 2017. Le chantier est à l’arrêt depuis l’été 2019, faute de dons, trois pétromonarchies ayant été démarchées, sans résultats connus.

Compte tenu de l’engagement en faveur de l’égalité femmes-hommes et des droits humains de la municipalité strasbourgeoise, on voit mal comment le sujet ne fera pas l’objet d’un vif débat quelques jours après que la Turquie s’est retirée de la Convention d’Istanbul, texte du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique.

Le statut même de Millî Görüs sera aussi débattu. Millî Görüs fait partie des quatre associations à avoir rejeté la charte des principes du Conseil national des imams, présentée par le Conseil français du culte musulman.

CATHÉDRALE ET MOSQUÉE

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire