Créer un site internet

Voitures électriques : le grand fiasco ?

Vous vous souvenez comme il devait être beau, sain et dépollué, le XXIe siècle, grâce à la voiture électrique ? Et comme l'argent du contribuable a coulé à flots pour en favoriser l'acquisition ?

Le PDG de Stellantis (14 marques), Carlos Tavares avait bien mis en garde contre les nombreuses conséquences négatives du tout électrique, mais les Cassandre… Et puis, que ne ferait-on quand on aime la planète !

VOITURE ÉLECTRIQUE

Alors voici qu'aujourd'hui la Californie, Mecque de la high-tech, vient de voter l'interdiction des véhicules thermiques en 2035, mais aussi… celle du rechargement des véhicules électriques entre 16 h et 21 h ! Il faut dire que là-bas, les climatiseurs tournent à plein et que, par un hasard cosmique, les panneaux solaires produisent moins en fin de journée. Incroyable, non ?

Au Royaume-Uni, le problème est un peu différent. Sans bouclier tarifaire « à la française », voici que la recharge d'un véhicule électrique y atteint le même prix qu'un plein de gazole ! Quand, comme Bruno Le Maire, on veut mettre l'économie russe à genoux (avec le succès que l'on sait), il y a forcément de petites conséquences…

Ne dirait-on pas qu'à de rares exceptions près, une mystérieuse entropie répartit également les gouvernants impéritieux - pour ne pas dire délirants -, à travers la planète ? Et tout ça pour une danse du ventre devant les écologistes politiques.…

Quelque chose me dit que l'Arabie saoudite, le Venezuela, le Mexique, les États-Unis, le Nigeria, la Gabon et autres pays producteurs d'hydrocarbures ont toutes chances de pomper les richesses de leurs sous-sols jusqu'à la dernière goutte. Et ils auraient bien raison.

Richard Hanlet

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×