AVOCATS EN GRÈVE

En assemblée, les avocats décident de la poursuite de la grève

En grève depuis plus d'un mois contre la réforme des retraites, des centaines d'avocats se sont réunis en assemblée générale extraordinaire à Paris.

Ils ont décidé de poursuivre le mouvement, envisageant même des actions judiciaires contre l'Etat.

Plusieurs centaines d'avocats se sont réunis en assemblée générale extraordinaire ce 11 février au palais de Justice à Paris, après six semaines de lutte contre la réforme des retraites. Ils ont de fait décidé de poursuivre le mouvement de grève.

Interrogée par la journaliste de RT France présente sur place, Caroline Mécary, avocate au barreau de Paris, estime que la poursuite d'«une grève dure» est le seul moyen pour la profession de se faire entendre.

Il s'agit selon elle d'un mouvement historique, les 164 barreaux de France, soutenus par le Conseil national des barreaux, étant mobilisés contre «la mort programmée de leur profession».

« C'est la première fois en 30 ans de barre que je vois une telle unité de la profession » ajoute Caroline Mécary.

L'avocate souligne en outre qu'une caisse de grève a été également mise en place pour «venir en aide aux confrères qui peuvent souffrir de la grève à Paris». Elle évoque également des actions judiciaires devant être prochainement menées « contre l'Etat ». Caroline Mécary estime en outre qu'on assiste, depuis Nicolas Sarkozy, a une réduction de la dépense publique affectant l'institution judiciaire. « La justice est en voie de clochardisation », s'offusque l'avocate.

A l'issue de leur assemblée générale, les avocats ont entonné, à l'intérieur du palais de Justice, un chant bien connu des rues de France depuis plusieurs mois, puisque repris en chœur lors des manifestations des Gilets jaunes. Avec toutefois une légère variante : « On est là ! On est là ! Même si Belloubet ne veut pas, nous on est là ! » 

Impressionnant !

Avocats en grève

 




 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×