MACRON : RIEN NE VA PLUS

Voici longtemps que le feu couve. En clair, depuis novembre 2017, le président Macron connaît des soucis dans la politique qu’il conduit pour la France. En manque d’expérience lui-même et s’étant entouré aussi de personnes inexpérimentées, le chef de l’État n’a pas vu en face les problèmes qui se présentaient à lui. Car, si devenir président de la République reste un exercice extrêmement difficile et très complexe, exercer le pouvoir est encore plus compliqué.

Ainsi, les résultats sont là et le bilan est inquiétant : une cote de popularité au plus bas, de gros cafouillages dans la majorité, une étude qui remet en question sa politique économique… oui, il est clair que les obstacles se multiplient pour le président de la République française qui commence à perdre pied.. Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses pour la suite, explique la presse étrangère.

Pas de repos pour Emmanuel Macron”, souligne le quotidien espagnol El País.

En effet, si le président a survécu à la plus longue grève de ces dernières décennies en France, il ne cesse d’accumuler les problèmes”.

Actuellement, le conflit autour des retraites, n’est pas totalement réglé. Certes, les transports ont repris et les dernières manifestations ont rassemblé moins de monde qu’au début du mouvement.

Mais les ennuis de Macron ne sont pas terminés”,prévient le site britannique The Article.

D’autant que de nombreux secteurs, habituellement peu prompts à protester, ont rejoint la grogne. Aujourd’hui, avec les 22 000 amendements déposés en parallèle au projet de réforme, le processus législatif est encore loin d’être terminé. Des journées de mobilisations sont d’ailleurs déjà prévues à la RATP le 17 février et partout en France le 20 février.

La macronie dans tous ses états

Dans sa majorité aussi, Emmanuel Macron rencontre des difficultés. À un mois des municipales, La République en marche multiplie les faux pas et fait preuve de division. 

Avec bien sûr, le duel fraticide entre les candidats, Benjamin Griveaux (tête d’affiche officielle) et Cédric Villani (dissident qui refuse de reculer) pour la mairie de Paris. Mais les récents cafouillages des ministres macronistes, au sujet du droit au blasphème ou de la durée d’allongement du congé en cas de perte d’un enfant, n’arrangent pas non plus les choses pour Emmanuel Macron.

Résultat ? Le gouvernement est “qualifié d’amateur” et l’image du président se retrouve toujours plus entachée, relate ABC. Au point que le chef de l’État rivalise désormais avec “François Hollande pour le titre de président le plus impopulaire de l’histoire de la Vème République.

Sauf que François Hollande était un homme plutôt sympathique et assez attachant. Quand on demandait aux Français ce qu’ils pensaient de leur président, nombreux étaient ceux qui le considéraient comme peu capable de gérer le pays, mais personne ne portait un mauvais jugement au niveau social et humanitaire.

Alors, la fin est-elle proche comme certains le prédisent ? Difficile d’évoquer quoi que ce soit à ce sujet. Mais à ce rythme, la fin du quinquennat s’annonce difficile, voire impossible si certaines mesures sérieuses et constructives du pouvoir élyséen ne viennent apaiser les esprits échauffés.

En attendant, la France s’enlise chaque jour un peu plus, alors que domine dans le Pays, l’insécurité. Et même, si l’économie va un peu mieux et si le chômage fait un recul notable, la crise de la Nation est profonde et dans de telles conditions, tout peut exploser d’un moment à l’autre.

La République se trouve sur une poudrière qui pourrait faire voler en éclats notre démocratie. Inutile donc de décrire dégâts qui en seraient les conséquences.

Pierre Reynaud

EMMANUEL MACRON

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire