La France libérée

Qui est Thaïs d'Escufon ? Ou l'abjecte censure des réseaux Twitter et Facebook

On aime ou ou n'aime pas ! Chacun a ses opinions que ce soit dans la politique, dans le social oi dans la religion. La République est basée sur les principls de liberté en général, mais particulièrement sur la liberté d'expression, ce qui permet à chaque citoyen de pouvoir s'exprimer librement, sans aucune contrainte. Mais cette liberté n'est que simplement théorique aujourdhui, car il est interdit de se prononcer sur la plupart des choses, du moment que certains ne supportent pas l'analyse et la critique éventuellement. Alors, tout de suite, on parle de discrimination, de racisme, d'antisémitisme, d'homophobie, etc ... etc ...Lamentable ! ...

N'oublions pas que nous avons tous le droit, et sans exception, que l'on soit français ou étranger, de formuler des critiques envers qui que ce soit ou envers des idées ou des mouvements à caractère politique ou religieux. C'est le principe de la libre pensée et de la libre expression.

Pour en venir à Thaïs d'Escufon, soyons clairs. Cette jeune femme milite à Génération identitaire. C'est son droit absolu comme c'est le droit absolu également pour ses adversaires, de pouvoir la critiquer publiquement s'ils le souhaitent. J'appelle cela le débatn public où chacun exprime son opinion en fonction de ses sensibilités et de ses objectifs.

Et où je m'insurge, c'est au niveau de l'intervention de certaines réseaux sociaux qui se mêlent de ce qui ne les regarde pas. Ainsi, Twitter et Facebook se permettent de supprimer des comptes sous prétexte que les idées politiques exprimées ne leur conviennent pas. C'est inadmissible d'autant plus que ces réseaux sont américains et viennent s'ingérer dans les affaires de la France ou d'autres pays. Qu'attend-on pour leur faire barrage et les combattre ?

L'exemple de Thaïs d'Escufon est flagrant. Découvrez-le ci-après dans les quelques lignes qui suivent.

Thaïs milite à Génération Identitaire depuis plus de deux ans. Après avoir participé à plusieurs actions d’envergure nationale, elle était présente sur les toits de République face à la manifestation du collectif Traoré.

Cette manifestation avait pour but de réclamer justice au nom des victimes du racisme anti blanc. Cette action aura été confortée par un sondage dévoilé par CNews où près de 47 % des Français estiment ressentir le racisme anti blanc.

Grâce au déploiement de cette banderole et à l’action que nous avons effectuée samedi dernier, les grandes retombées médiatiques ont permis notamment à CNews de faire cette enquête à propos du racisme anti blanc.

Elle révèle qu’au moins un Français sur deux le considère comme existant. Comme ce sujet est tabou en France, on est très fier de cette victoire qui consiste à lever le voile sur le racisme anti blanc.

Accusée d’avoir fait un salut nazi par Jean-Luc Mélenchon, la jeune militante de 21 ans n’a pas froid aux yeux et compte bien attaquer en justice le leader de la France Insoumise, qui est d’ailleurs déjà en partie revenue sur ses dires.

Jean-Luc Mélenchon a eu des propos diffamatoires à notre égard. Dans un tweet, il nous a accusés d’avoir effectué des saluts nazis sur le toit. C’était totalement faux puisque je tenais uniquement un fumigène. Nos ennemis ne reculent devant rien quitte à utiliser le mensonge pour nous discréditer.
Ils savent qu’ils ont déjà perdu sur le plan idéologique et politique.
Jean-Luc Mélenchon a reconnu dans une tribune récente qu’il avait fait une erreur à mon sujet et au sujet de mes camarades identitaires. En revanche, il n’a pas supprimé le tweet diffamatoire en question.
Avant que mon compte ne se fasse supprimer, j’avais informé Jean-Luc Mélenchon que s’il ne supprimait pas ce tweet, Génération Identitaire et moi-même maintenions notre plainte.

Le compte Twitter de Thaïs a été supprimé les jours suivant l’action, après avoir récolté 20 000 abonnés.

Le deuxième compte créé dans la foulée a lui aussi été visé par la plateforme, 24 heures après sa création malgré le soutien de 9000 personnes.

Nous sommes habitués à cette censure politique. J’ai déjà eu de nombreux comptes Instagram et Facebook qui ont été supprimés. Nous ne baissons évidemment pas les bras. Nous comptons trouver d’autres alternatives et des solutions pour continuer d’être présents sur ce réseau social. C’est un vrai handicap. Il est très important d’être présents sur ces réseaux de masse pour avoir une influence. Puisque les grands médias nous censurent, c’est le seul moyen que nous avons pour exprimer la liberté d’expression et d’avoir des retombées médiatiques.

La jeune militante a subi une vague de harcèlement de la part d’opposant, mais a pu compter sur des centaines de messages de soutien.

Voici quelques exemples de messages que j’ai reçus :
« un jour, je vais trouver ton adresse et celle de tes petits potes, on va brûler toi et ta famille »
«  On a tous vos noms de salopes »
« Courage à vous, l’histoire et l’avenir vous donneront raison »
«  Merci pour votre combat, même s’il est difficile à mener au quotidien »

Avec la censure de son compte, Thaïs n’aura finalement pas eu le temps de répondre à tout le monde.

J’ai reçu énormément de messages d’insultes, mais ce qui a été très encourageant, c’était les centaines de messages de soutien qui étaient deux fois plus nombreux voire trois fois plus.
Je remercie tous ceux qui ont pris la peine de m’écrire un message. Je n’ai pas pu répondre à tous, car il y en avait énormément, mais je les ai lus un par un.

Je remercie encore une fois les nombreux soutiens que nous avons reçus, les adhésions et les dons, suite à cette action.

Nous voulons donc faire savoir à toutes ces personnes qui nous soutiennent et nous suivent que nous ne lâcherons rien et que nous serons toujours en première ligne pour défendre notre peuple et son identité.

Thaïs d'Escufon

THAÎS D'ESCUFON

 

 
  • 14 votes. Moyenne 4.8 sur 5.

Commentaires

  • Gruic
    • 1. Gruic Le 27/02/2021
    Tout mon soutien à Miloud
  • droit dans le mur
    • 2. droit dans le mur Le 16/02/2021
    droite gauche extreme droite extreme gauche au 21eme siecle ... la gauche ca serait le bourgeois revolutionnaire et la droite serait l ouvrier conservateur raciste y a quelque chose d etrange ? Ha oui aucun n a fait l armee, ni travaillé dans la securité civile niveau terrain, ni habité dans une cité, et la plupart sont des enfants ou petits enfants des anciens collabos ... bien sur on ne peut etre aussi reducteur et simpliste pourtant les memes "moutons" suivent cette petite clique politique sur fond mediatique et le constat c'est que ce pays va tout droit vers la haine mutuelle et la guerre civile ... je suis content d avoir connu ce pays avec des valeurs mais je suis effondré pour l avenir de notre jeunesse ... quand la hyene dirige le mouton et que le loup doit liberer le mouton ca sent la boucherie ...
  • david
    • 3. david Le 05/02/2021
    1940 : Soumission du Grand-Orient de France ...

    Ce que les jeunes générations doivent comprendre, c'est que les défenseurs de la Liberté de penser ne furent jamais un phare de la résistance à l'oppression.

    Voici la lettre d'Arthur Groussier, président du Conseil de l'Ordre, au maréchal Pétain, le 7 août 1940.

    "A M. le Maréchal Pétain, chef de l'Etat français

    Monsieur le Maréchal,

    Devant les malheurs de la patrie, tous les Français doivent consentir les plus grands sacrifices ; mais en est-il de plus douloureux que celui de détruire l'oeuvre à laquelle on a donné le meilleur de sa pensée et de son coeur ? Si pénible que celà nous soit, nous croyons accomplir notre devoir présent en nous soumettant à la décision du gouvernement français concernant la Franc-Maçonnerie du Grand-Orient de France, tout en vous présentant, en raison des mensonges répandus sur cet Ordre philosophique, une déclaration aussi solennelle que respectueuse.

    Dans l'impossibilité absolue de réunir l'Assemblée ou le Conseil qui détiennent les pouvoirs statutaires en cette matière, mais nous appuyant sur la confiance qui nous a maintes fois été accordée et prenant l'entière responsabilité de notre charge, nous déclarons que le Grand-Orient de France cesse son fonctionnement et que toutes les Loges qui en relèvent doivent immédiatement renoncer à poursuivre leurs travaux, si elles ne l'ont déjà fait.

    Sans doute, comme toutes les institutions humaines, la Franc-Maçonnerie française a eu ses faiblesses, mais durant ses deux siècles d'existence, elle compte à son actif de belles pages d'histoire depuis les encyclopédistes jusqu'au maréchal Joffre, vainqueur de la Marne. Elle a brillé par sa grandeur morale, elle ne peut rougir ni de son idéal ni de ses principes. Elle succombe victime d'erreurs à son endroit et de mensonges, car dans son essence elle a le respect de la pensée libre, des convictions et des croyances sincères. Elle a toujours honoré le travail. Son but suprême est l'amélioration morale et matérielle des hommes dont elle voudrait poursuivre l'union par la fraternité. Elle a conscience, dans les événements douloureux que la France vient de traverser, de n'avoir failli ni à sa tradition, ni au devoir national. A de nombreuses reprises, elle a fait appel aux bons offices du président Roosevelt dans le but de maintenir la paix entre les peuples et c'est le coeur saignant qu'elle a vu se déchaîner l'effroyable conflit.
    Combien d'hommes politiques et autres a-t-on prétendu être Francs-maçons qui ne l'ont jamais été. Et comme l'on se trompe facilement en affirmant que le Grand-Orient de France, dans les vingt dernières années, a été le maître du pouvoir ou son serviteur.

    Il n'a jamais non plus subi une direction étrangère, notamment celle de la Grande-Loge d'Angleterre avec laquelle il n'a aucun rapport, ni officiel ni officieux depuis 1877. En sens contraire, il n'a jamais cherché à influencer aucune puissance maçonnique d'autre pays, qui ont toujours eu le haut souci de leur indépendance nationale.

    Si, actuellement, nous ne pouvons donner personnellement la preuve de nos affirmations, puisque nos archives ont été saisies au siège et à nos domiciles par les autorités d'occupation, il doit exister en France non occupée une documentation qui peut sans conteste en démontrer la véracité.

    On insinue que nous sommes aux ordres de la finance internationale. Les signataires de cette lettre qui figurent parmi les plus hauts dignitaires de l'Ordre maçonnique sont restés de situation modeste ; la simplicité et la dignité de leur vie, faciles à contrôler, leur permettent de dédaigner une si déshonorable imputation.

    La Banque de France est le seul établissement bancaire, avec les chèques postaux, où le Grand-Orient de France possède un compte courant. Des titres, au reste bien modestes, sont des titres français : rentes sur l'Etat et Bons de la Défense nationale.

    Enfin, le principal grief qui est fait, c'est d'être une société secrète, ce qui est encore inexact au sens légal du mot. Le 3 janvier 1913, le Grand-Orient de France devenait une association déclarée, ayant personnalité civile en déposant ses statuts et en renouvelant tous les ans, à la préfecture, le dépôt des noms de ses trente-trois administrateurs. Il suffit du reste de consulter l'annuaire universel Didot-Bottin-Tome Paris pour trouver aux "Professions" à la rubrique "Franc-Maçonnerie" toutes les indications du Grand-Orient de France avec les noms et professions des membres du Bureau.

    Le Grand-Orient de France comptait parmi les forces spirituelles qui composaient notre nation. Sa fermeture suffira t'elle à apaiser certaines haines ? Puisse-t-elle au moins aider au rapprochement de tous les Français qui, avec des tempéraments différents, ont l'intention de travailler loyalement au redressement moral et à la prospérité de la France.

    Nous vous prions, Monsieur le Maréchal, de vouloir bien agréer l'assurance de notre profond respect..."

    Lors du Convent du Grand-Orient de 1945, Arthur Groussier revendique pleinement la paternité du texte. Il a tout fait pour qu'on ne poursuive pas les Francs-maçons. Il remarque que, pendant toute la durée de la guerre, aucun Franc-Maçon ne lui a adressé de reproche pour cette lettre. Les frères moralistes ne sont pas non plus des modèles de la résistance à l'oppression.

    Il rajoute :

    "Mon sentiment était que pesait sur moi la responsabilité du sort des Maçons. Il ne fallait pas qu'un acte de moi pût servir à faire traiter les Maçons, puisqu'on en avait la liste, comme on a traité les Juifs. Les Maçons qui ont été poursuivis et maltraités l'ont été comme résistants, et non pas comme Maçons."
  • david
    • 4. david Le 05/02/2021
    Sur les véritables collaborateurs, avec les nazis ... Car, et c'est là quelque chose que la jeunesse ne sait pas, les communistes mais aussi nombre de francs-maçons ont été des collaborateurs zélés !

    Jeanne CHEVENARD (née VIOLET, Jeanne), Déléguée à la propagande de la CGT. Secrétaire adjointe de la CGT. Féministe et adepte de la collaboration franco-allemande. Membre du bureau du journal Au Travail ! Exécutée sommairement le 29 juin 1944

    Paul COGNET, Dirigeant de la Fédération CGT de l'habillement. Membre de la milice socialiste d'autodéfense antifasciste. Adhère en 1936 au PCI (Parti Communiste Internationaliste), d'obédience trotskyste. Un des concepteurs de la Charte du Travail de René Belin

    COMPÈRE-MOREL (Adéodat Constant COMPÈRE, dit), Député socialiste du Gard. Compagnon de Jules Guesde et Jean Jaurès. Ecrivain et théoricien du socialisme français. Rallié dès 1940 au régime de Vichy. Avocat de la collaboration franco-allemande. Collaborateur du journal L'effort. Meurt en 1941.

    Marcel DEAT, Ancien combattant héroïque de 14-18; Secrétaire du groupe parlementaire SFIO, député socialiste. Chef de file des néo-socialistes. Déat crée le RNP (rassemblement National Populaire), mouvement collaborationniste de gauche. Il devient ministre du Travail du maréchal Pétain en 1944.

    Jacques DORIOT, Secrétaire général des Jeunesses Communistes. Membre de l'exécutif du Komintern. Membre du Comité Central du parti Communiste. Député-maire de Saint Denis. Créateur du PPF en 1936, et chef suprême de ce parti collaborateur et pro-nazi pendant la guerre. Il revêt l'uniforme nazi sur le front de l'Est en 1941 et en 1943.

    Ludovic-Oscar FROSSART, Fondateur du parti Communiste Français en 1920, puis député socialiste. Plusieurs fois ministre entre 1935 et 1940, dans les gouvernements de gauche. Fonde la revue vichyste Le mot d'ordre. Mais étant juif, il ne peut la diriger. Membre du Conseil National de Vichy.

    René GERIN, Militant pacifiste. Membre du Comité Central de la Ligue des Droits de l'Homme. Secrétaire général de la Ligue internationale des Combattants de la Paix. Adhère à la Ligue de la Pensée Française, de René Chateau. Collabore à l'Oeuvre, journal de Marcel Déat

    Fernand HAMARD, Dirigeant des Jeunesses communistes. Rédacteur à L'Humanité. Secrétaire de la Fédération CGT des Techniciens. Membre du Front Social du Travail. Rédacteur à L'Atelier et à La France Socialiste.

    Robert HERSANT, Membre des Jeunesses Socialistes, Dirige le Jeune Front, organisation antisémite. Créateur d'un groupe de presse ...

    Claude JAMET, Universitaire. Secrétaire de la Fédération socialiste de la Vienne. Membre du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes. Directeur du journal La France socialiste. Collaborateur de Germinal. Père de Domnique Jamet, journaliste, et Alain Jamet, membre du bureau politique de l'ex Front National.

    Georges de LA FOUCHARDIÈRE, Rédacteur au Canard Enchaîné. Anticlérical et anarchiste. Rédacteur à L'Oeuvre de Marcel Déat. Ecrit aussi dans Paris Soir et la Semaine.

    Hubert LAGARDELLE, Penseur socialiste et théoricien du syndicalisme révolutionnaire et de la grève générale. Il fonde la revue Le Mouvement Socialiste en 1899. Adversaire de gauche de Jean Jaurès. Admirateur de Mussolini. Ministre du travail de Pétain. Puis il devient rédacteur en chef du journal collaborateur de gauche La France Socialiste. Un des théoriciens de la Révolution nationale.

    Pierre LAVAL, Avocat des organisations ouvrières et syndicales. Député socialiste. Ministre. Chef du gouvernement de Vichy .... Le grand artisan de la Collaboration ! Il n'était pas de l'Action Française !!!!

    Paul MARCHANDEAU, Député radical-socialiste de la Marne, ministre de la Justice entre novembre 1938 et septembre 1939. Auteur de la première loi française contre le racisme (décret-loi Marchandeau de 1939). Sous l'Occupation, il soutient la Révolution Nationale et le maréchal Pétain, dont une des premières décisions fut de supprimer le décret-loi Marchandeau.

    Paul MARION, Membre du Comité Central du Parti Communiste. En 1929, membre du bureau de propagande du Komintern. Adhère en 1936 au PPF. En 1942, siège dans le gouvernement de Vichy en tant que Ministre de l'Information et de la Propagande. Président du Comité des Amis de la Waffen SS française.

    Jean RIVIERE, dit MARQUES-RIVIERE, Membre de la Grande Loge de France. De 1941 à 1944, rédacteur en chef des Documents Maçonniques. Actif au ministère de la Justice de Vichy contre ses anciens co-religionnaires.

    --- A CE PROPOS ... POURQUOI LES ALLEMANDS N'ONT PAS SAISI LES ARCHIVES DES LOGES MACONNIQUES EN FRANCE DANS LES ANNEES 1941 A 1944 !? -----

    Lucien ROTTÉE, Policier républicain. Il joue un rôle majeur le 6 février 1934 dans la défense des institutions républicaines attaquées par les ligues, ce qui lui vaut une promotion rapide et la Légion d'honneur. Directeur des renseignements généraux pendant la guerre. Il mène une guerre implacable contre les résistants.

    Simon SABIANI, Député communiste, puis député socialiste de Marseille. Responsable du PPF à Marseille. Il est aussi secrétaire général de la LVF en zone sud.

    Marc AUGIER, dit SAINT-LOUP, Membre éminent du Centre Laïc des Auberges de jeunesse. Membre du Parti Socialiste, du Syndicat National des Instituteurs, et du cabinet Léo Lagrange dans le gouvernement du Front Populaire (1936). Membre de la LVF. Fondateur du journal Le Combattant Européen. Collabore à La Gerbe et à Devenir, organe des Waffen SS. En 1944, officier politique de la brigade de Waffen SS "Charlemagne". Ecrivain.

    Entre le 23 août 1939 et le 22 juin 1941, les communistes ont applaudi le pacte germano-soviétique. Von Ribbentrop a été décoré de l'Ordre de Lénine, et Molotov a passé en revue la garde personnelle d'Hitler. Les communistes français ont justifié, au nom de leur idéal, le dépeçage de la Pologne et l'invasion de la Finlande

    En France, 96 parlementaires francs-maçons sur 116 ont voté les pleins pouvoirs au Maréchal Pétain.

    Si l'on s'en tient aux indications données lors du procès de 1946, il y eut, en tout et pour tout, six mille Francs-Maçons "inquiétés" pendant la guerre, sur un total de 50 000 environ. Soit 88% qui ne le furent pas. Il serait intéressant de connaître le pourcentage de Français qui furent "non-inquiétés" pendant la même guerre.
  • Hommet
    • 5. Hommet Le 25/01/2021
    Quand j'entends associer "l'extrême droite" au nazisme par des gens de gauche, je sais que j'ai en face de moi ou des niais nourris au psittacisme ou des idéologues malfaisants.
    Le 22 Juin 1940 Trois ouvriers des usines d'aviation Farmann étaient fusillés à Bordeaux pour haute trahison. Ils sabotaient les avions militaires dont nous avions tant besoin et de manière si habile que non seulement les avions étaient détruits, mais également les pilotes tués. Ces trois communistes agissaient suivant les consignes du Parti communiste français qui recevait ses ordres de Moscou. Et c'était dans la période qui s'est terminée en Juin 1941 lorsque fut rompu le Pacte Germano Soviétique qui consacrait l'alliance de l'Allemagne nazie et de l'URSS stalinienne.
    En Août 1941 était fusillé au Mont Valérien par les Allemands le Lieutenant de vaisseau Honoré d'Estienne d'Orves, ancien de l'Action Française, il avait été arrêté par la Gestapo pour faits de résistance.
    Le Colonel Rémi Alias Gilbert Renault lui aussi issu de la Droite patriote a fondé l'un des réseaux de renseignements les plus importants durant la guerre sous l'appellation (CFD° "Confédération Notre Dame). Ces deux exemples sont les plus connus. Ils seraient à compléter par des milliers d'autres. Ils matérialisent cette notion toute naturelle que la Droite (la vraie droite) est tout naturellement patriote, tandis que la gauche est selon les opportunités du moment prête à vendre le pays pour recevoir des prébendes en contrepartie.
    Jamais dans l'histoire, la France n'a couru un plus grave danger de perdre son identité, c'est à dire de voir sa civilisation disparaître, remplacée par une religion politique obscurantiste ou ne se retrouvent aucune de nos valeurs. Il n'est que temps que se lèvent des force qui s'opposent à cette dévastation qui serait irréversible si le malheur faisait qu'elle advienne.
    Alors félicitations et merci à Génération identitaire
  • Miloud
    • 6. Miloud Le 22/01/2021
    Coucou ! Groin, groin ! Bleurp !
  • souf
    • 7. souf Le 10/11/2020
    Le monde a changé, les idiots reste des idiots, et vous en faite partie. Votre haine vous brûlera, et ceux qui vous encouragent , ne savent pas que vous vous servi d'eux pour construire votre avenir politique.
  • Drome
    • 8. Drome Le 13/07/2020
    Provoquer à 10, toute la haine rassemblée place de la République était se jeter volontairement dans la gueule du loup. A vous seuls vous avez fait plus de bruit que toute la charogne vociférante. On en redemande. Le vrais héros c'est vous.⁸
  • GAUCI
    Tout simplement et du fond du cœur "bravo et bon courage pour la suite, car il y aura une suite".
  • luc boivin
    • 10. luc boivin Le 09/07/2020
    Cette torche brandie, geste antique, l'ombre d'Alexandre a frémi sous les Bouddhas de Bâmiyân ! N'est-ce pas l'essentiel?

Ajouter un commentaire