TWITTER ? LE RÉSEAU SOCIAL EST-IL AU SERVICE DU POUVOIR ?

Nous connaissons tous Twitter et nous sommes très nombreux dans le monde entier à l’avoir utilisé ou à l’utiliser encore depuis 2066, date de sa création.

L’intérêt initial de ce réseau social est de pouvoir adresser gratuitement sur internet de brefs messages (tweets) par messagerie instantanée ou par SMS.

Au début et, voici encore peu de temps, les messages étaient libres, à condition toutefois de respecter évidemment les règles relatives au racisme, à l’antisémitisme et à toutes formes de discrimination. Sans oublier non plus, les propos outranciers et injurieux qui ne peuvent être tolérés dans une société civilisée.

Aujourd’hui, les choses ont bien changé. Comme l’impose l’État Macron, les réseaux sociaux sont de plus en plus contrôlés et surtout particulièrement censurés. Ainsi, Facebook prend de multiples sanctions contre ceux et celles qui osent dénoncer les abus du pouvoir en place. À titre d’exemple, on peut citer la censure des pages d’une grande partie de l’extrême gauche. Après avoir couvert le G7 et son contre sommet, de très nombreuses pages Facebook de groupes extrémistes à gauche, telle que celles du Collectif Auto Média énervé ou Lille insurgée, ont vu la portée de leur publication réduite au quasi néant. Certains médias sont aussi touchés par la censure : C’est le cas de Valeurs Actuelles qui a vu la suppression de son article consacré la série « Alex Hugo » de France 2 traitant du combat de militants identitaires contre les migrants. L’article a été effacé sans aucun avertissement par le réseau social.

Côté Twitter, ce n’est pas mieux, et pire sans doute. Le réseau social n’hésite pas à suspendre les comptes, sans aucune raison, sans justification et sans aucun commentaire.

Et les comptes suspendus sont nombreux, et de plus en plus nombreux. Il suffit de ne pas plaire à untel ou à un unetelle pour voir subitement la disparition de son compte, sans autre forme de procès. Pour ma part, j’en ai fait la triste expérience à plusieurs reprises ces derniers temps, comme certains de mes amis ou de mes connaissances qui se plaignent de ce procédé à répétition.

Allons, soyons clairs et précis. Le président Macron a passé des accords avec Facebook et Twitter pour étouffer la parole libre, essentiellement dans le domaine de la politique. Le chef de l’État espère ainsi baillonner la liberté d’expression et plus généralement, les libertés individuelles, une méthode qui relève plus de la dictature que des valeurs républicaines.

Pour conclure, Macron est le seul président de la Vème République à abuser fortement de la censure, une manière de vouloir imposer un pouvoir qui lui échappe de plus en plus.

Il faut savoir que la France fait partie des pays du monde qui censurent le plus sur internet, et vous comprendrez pourquoi, vous ne pourrez plus bientôt vous exprimer sur quoi que ce soit, du moment où la politique macronienne est mise en cause.

Pierre Reynaud

LA CENSURE ET LE POUVOIR