La France Libérée, lafrance libérée.fr, journal, google, bing, yahoo, msn

Lue plus de 65.000 FOIS ! LETTRE OUVERTE à Monsieur le Président de la République Française - Palais de l'Elysée - PARIS

Paul REYNAUD - Président Collectif Voltaire

A : Monsieur le Président de la République FrançaisePalais de l'Elysée - PARIS

LETTRE OUVERTE

Aix en-Provence, le 14 avril 2022

Monsieur le Président,

En mai 2017 vous avez été élu à la plus haute fonction de l'État, celle de président qui consiste notamment à être au-dessus de tous les partis, et donc d'être pour la durée du mandat, le président de tous les Français. À juste titre, certains ont eu confiance en vos paroles et en votre volonté apparente d'apporter au Pays un renouveau républicain indispensable à son avenir, sans oublier non plus votre détermination pour assainir la sphère politique engluée depuis longtemps dans les affaires et la perversion.

Cinq années après, quelle immense déception ! Et surtout quelle honte pour la France qui est montrée du doigt partout à l'étranger, tellement notre Nation est dégradée à l'heure d'aujourd'hui. La France est en train de mourir et vous la laissez agoniser de la manière la plus odieuse possible. L'insécurité qui envahit nos villes et nos campagnes n'est pas seulement un ressentiment public, c'est une réalité évidente qui tue la démocratie et les valeurs fondamentales de la Nation.

Non content de provoquer la chute de la République, vous continuez d'assassiner les partis politiques comme vous l'avez déjà fait en 2017.

Après avoir détruit le PS en faisant éliminer de la course présidentielle le président Hollande (et auparavant le ministre Dominique Strauss-Khan), puis le républicain François Fillon en exploitant une affaire qui n'était pas bien grave du reste à son égard, vous venez maintenant d'abattre Les Républicains en détruisant Valérie Pécresse par des moyens ignobles et particulièrement coupables.

Ainsi, vous avez tout orchestré de manière pour être de nouveau au second tour de la présidentielle, face à Marine Le Pen, votre meilleure adversaire, faut-il le préciser.

La lâcheté étant l'un de vos principaux défauts, vous n'avez pas eu le courage d'affronter avant le premier tour de l'élection, Monsieur Mélenchon, Monsieur Zemmour ou même Madame Pécresse. Quelle petitesse de votre part et quel mépris pour le peuple de France. Jamais, oui jamais un président sortant ou un candidat ne s'était comporté comme vous le faîtes et mon dégoût rejoint celui de millions de Français qui en ont assez de votre incapacité de gouverner certes, mais surtout de votre mépris, de votre arrogance comme de vos turpitudes. À ce sujet, je ne vous rappellerai pas tous les scandales qui ont jalonné votre quinquennat, avec un flot d'affaires qui ont mis en cause de nombreux ministres et de députés, hélas, tous blanchis par un multitude de “classements sans suite” planifiés par le ministre de la Justice en personne.

Bien évidemment, vous allez être réélu sans problème grâce aux combines politiques que vous pratiquez régulièrement et les Français devront vous supporter encore dans le meilleur des cas, cinq années supplémentaires. Oui dans le meilleur des cas, je précise. Car j'ai la ferme conviction que vous allez faire modifier la Constitution pour vous faire élire sans limite comme cela se passe déjà en Russie.

En fait, vous ne vallez pas mieux que le président Poutine. Alors, ayez au moins la pudeur de ne pas le critiquer. Poutine est votre guide spirituel dans vos ambitions que vous ne cachez même plus désormais. Vous considérez les citoyens français comme de minables “gaulois” incapables de découvrir vos agissements pervers et vos manipulations.

Avant de terminer cette lettre ouverte, je peux vous assurer que j'ai toujours eu un profond respect pour la fonction suprême de l'État et, pour tous les présidents de la Vème République, même si je ne partageais pas systématiquement leur orientation politique.

Aujourd'hui, 14 avril 2022, je ressens en moi un changement civique qui me perturbe, mais qu'il m'est impossible de maîtriser dans mes convictions républicaines en raison du grand désastre français. Mon respect envers votre autorité a disparu et ce, en moins de quelques semaines.

Si je vous respecte en tant qu'homme, je ne peux respecter un chef d'État qui devient désormais un dictateur et qui pratique le mensonge permanent face aux citoyens et aux citoyennes de France.

Monsieur Macron, combien est-il donc difficile d'avoir la moindre considération pour un président qui n'aime ni la France, ni le peuple français au point de le faire souffrir un peu plus chaque jour et ainsi de le culpabiliser sans cesse comme ce fut le cas pendant toute l'épidémie du Covid 19 ?

Mais pourtant, à dire vrai, je ne ressens à ce jour aucun sentiment de haine. Je suis plutôt consterné et surtout indigné par vos machinations.

Aussi, en mon nom personnel, et au nom de tous les membres du Collectif Voltaire que je représente, comme au nom de tous ceux et celles qui sont mécontents de vos actions destructrices, je me dispenserai de vous présenter mes salutations un une quelconque marque de considération.

Certes, vous êtes le président de la France et vous le serez peut-être encore demain, une situation que j'ai du mal à admettre comme tant d'autres citoyens, mais qu'il faut bien supporter selon la loi qui définit les principes de la démocratie. Mais quoi qu'il en soit, une majorité de Français et de Françaises considère que vous n'êtes pas le bon représentant de la Nation.

N'oubliez pas que la grandeur passée de la France repose sur des siècles d'Histoire où notre Pays a toujours rayonné dans le Monde jusqu'à ces dernières années. Hélas, vous avez déconstruit la Patrie, celle pour qui tant d'hommes et de femmes courageux ont sacrifié leur vie au nom de la liberté et du bien commun. C'est odieux et scandaleux ! Mais l'Histoire vous jugera, que vous le vouliez ou non !

Paul Reynaud

Président du Collectif Voltaire (Les Amis de Voltaire)

Fondateur du Café Républicain et des Comités Jean-Jaurès

Ancien président d'associations humanitaires (Relais Bleu France – Sénégal)

 

Date de dernière mise à jour : 23/04/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Langelin
    • 1. Langelin Le 15/04/2022
    Il est temps que ce guignol dégage. Vivement le 24 avril.
  • Bouscarle
    • 2. Bouscarle Le 15/04/2022
    Votre lettre est cinglante. Un peu exagérée sans doute. Mais l'analyse est bonne.
  • Perrot laurent
    • 3. Perrot laurent Le 15/04/2022
    J'approuve votre lettre. Macron a trahi la France pendant 5 ans. C'est lamentable.

Ajouter un commentaire

 
×