11-novembre : comment a été choisi le Soldat inconnu qui repose sous l'Arc de triomphe ?

Mais qui est-il ce combattant mort sur le champ de bataille ?

11 NOVEMBRE 1920 - 11 NOVEMBRE 2020

Ce 11 novembre 2020, cela fait 100 ans jour pour jour que le cercueil du Soldat inconnu a fait son entrée sous l’Arc de triomphe à Paris après avoir été transporté en train depuis Verdun.

Huit soldats morts dans huit régions différentes

Après avoir envisagé de confier la tâche de choisir ce soldat inconnu à une veuve de guerre, un pupille de la Nation ou un officier méritant, c’est finalement un soldat que l’on choisit. 

Le 8 novembre 1920, Auguste Thin, un soldat de deuxième classe au 132e régiment d’infanterie, alors âgé de 21 ans, est chargé de désigner celui qui reposera sous l’Arc de triomphe. Engagé volontaire de la classe 1919, il est le fils d’un combattant disparu pendant la guerre, pupille de la Nation.

Huit corps de soldats ayant servi sous l’uniforme français mais n’ayant pu être identifiés sont exhumés dans les huit régions où s’étaient déroulés les combats les plus meurtriers : en Flandres, en Artois, dans la Somme, en Île-de-France, au Chemin des Dames, en Champagne, à Verdun et en Lorraine. Initialement, neuf soldats et neuf secteurs avaient été retenus mais dans l’un d’eux, aucun des corps exhumés n’offrait la garantie d’être français.

Auguste Thin explique son choix

Le 10 novembre, les cercueils sont placés sur deux colonnes de quatre dans une chapelle ardente dont la garde d’honneur est confiée à une compagnie du 132e régiment d’infanterie. André Maginot, ministre des Pensions, s’avance alors vers Auguste Thin. «Celui que vous choisirez sera le Soldat inconnu, que le peuple de France accompagnera demain sous l’Arc de triomphe», lui dit-il

Il lui tend un bouquet d’œillets blancs et rouges, et lui expose le principe de la désignation : le cercueil sur lequel ce jeune soldat déposera le bouquet sera celui du Soldat inconnu.

Un reporter racontera la scène :  » Un silence écrase les poitrines. Anxieuse attente, le soldat, blême qu’il était, est devenu rouge et, la démarche raide, il a fait le tour des huit cercueils. Il a tourné une première fois très vite, sans s’arrêter, puis au second tour, brusquement, il a déposé son bouquet. »

Après que j’eus fait le premier tour des cercueils, il me vint une pensée simple. J’appartiens au 6e corps. Mon régiment est le 132e. En additionnant ces chiffres (ndlr : le 1, le 3 et le 2), j’obtins le chiffre 6. Ma décision est prise, ce sera le 6e cercueil que je rencontrerai en partant de la droite que je choisirai.

Le cœur de Gambetta et le corps du Soldat inconnu sous la voûte

Installée sur l’affût d’un canon de 75, tirée par un attelage de chevaux, ce 10 novembre 1920, la dépouille traverse en silence les rues de Verdun. Le Soldat inconnu quitte ensuite la Meuse pour Paris où il sera veillé toute la nuit place Denfert-Rochereau.

Le 11 novembre 1920, des centaines de milliers de personnes suivent le cortège funèbre dans le silence et les pleurs. Une famille fictive marche derrière le cercueil du Soldat inconnu qui est recouvert du drapeau tricolore. 

Le convoi marque un arrêt au Panthéon avant de se rendre à l’Arc de triomphe. On place le cœur de Gambetta et le corps du Soldat inconnu sous la voûte du monument. 

Plus tard dans la journée, le cœur de Gambetta rejoint le Panthéon. Le Soldat inconnu, lui, sera placé dans la Salle des Palmes à l’intérieur de l’Arc de triomphe. 

Le soir, cent cinquante projecteurs illumineront l’Arc de triomphe. 

La tombe du Soldat inconnu n’était pas prête à son arrivée le 11 novembre 1920. Son corps sera veillé jour et nuit à l’intérieur de l’Arc de triomphe jusqu’à son inhumation définitive le 28 janvier 1921. 

11 NOVEMBRE 1920 : ILLUMINATION DE L ARC DE TRIOMPHE

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×