La France libérée

2021 : une année décisive pour la macronie.

Serait-ce le début de la fin ?

Nous sommes à 15 mois des élections présidentielles, c’est-à-dire dans peu de temps, les jours et les semaines passant à grande allure comme chacun peut le constater à chaque instant. Alors, quel citoyen ne se pose-t-il pas la question à l’heure actuelle ? Macron se représentera-t-il ou fera-t-il comme Hollande en se retirant de la course à l’Élysée ? Pronostic très difficile que les médias écartent actuellement de leur chronique, même si le sujet est intéressant. Normalement, Emmanuel Macron devrait être candidat à sa propre succession : d’une part, c’est son objectif premier et d’autre part, il repousse l’idée d’un repli, car s’il abandonnait la compétition, ce serait le geste de son propre désaveu soulignant indéniablement la faillite de sa politique.

Ainsi, dans la perspective de sa candidature en 2022, Macron espère bien se retrouver dans une situation similaire à 2017, c’est-à-dire face à Marine Le Pen au second tour, ce qui lui assure quasiment une réélection plutôt facile pour un nouveau mandat de cinq ans. Je ne voudrais pas décourager ici les partisans ou les soutiens du Rassemblement National, mais ils doivent s’attendre à une défaite de leur candidate, même si elle est dans la possibilité d’être en tête au premier tour des élections. Et bien que le « front républicain » ait perdu de ses forces, le sursaut citoyen est toujours bien présent chez les électeurs qui restent systématiquement fidèles à une idéologie qui repousse le spectre du nationalisme représenté autrefois par Jean-Marie Le Pen.

PALAIS DE L’ÉLYSÉE

A l’heure actuelle, la situation politique profite encore au président Macron. L’opposition à gauche est vouée à l’échec ; quant à celle de droite, est reste plutôt faible, aucune personnalité n’étant en mesure de s’imposer dans une France divisée et dépourvue de repères. Et le locataire de l’Élysée mise volontiers sur cette conjoncture où les partis d’opposition restent toujours souffrants de leur longue maladie contractée en 2017.

Alors, Macron semble bien se porter en pleine crise sanitaire alors que de très nombreux Français souffrent de toutes les conséquences du Covid-19. Il faut dire que les sondages ne lui sont pas particulièrement défavorables pour un président en fin de mandat et les jeunes (18 à 24 ans) lui apportent une certaine confiance pendant que les seniors lui restent fidèles pour la plupart d’entre eux.

Et pourtant, la macronie va-t-elle survivre à l’année 2021 ?

Paradoxalement, bien que le parti LaRem bénéficie encore d’une sympathie apparente, la France gronde dans diverses classes de la société : commerçants, artisans, professions indépendantes, chefs d’entreprise, salariés, personnels de santé, sans oublier les forces de l’ordre où les policiers subissent l’abandon de l’État depuis bien longtemps.

En ce mois de février 2021, nous vivons encore des jours « paisibles » et presque heureux. Bientôt, hélas, le pays sera violemment touché par la tempête économique qui commence à se lever à laquelle vient s’ajouter le tsunami sanitaire du coronavirus.

Le glas sonne inexorablement et tout le monde l’entend, même si certains citoyens préfèrent se boucher les oreilles pour éviter de percevoir son tintement lugubre.

Et pourtant … le volcan va exploser un peu plus tôt ou un peu plus tard ! Mais il explosera :

- endettement colossal de la Nation que les Français devront rembourser,

- chômage en éclatement,

- faillites en cascades,

- misère sociale sans précédent depuis 1945,

- immigration totalement incontrôlée,

- islamisme radical en forte expansion,

- communautarisme … séparatisme …

Autant de situations que le gouvernement essaie vainement de colmater ou de réformer, mais au final se traduisent toujours par un fiasco total que les Français ne parviennent plus à supporter.

Aussi, Emmanuel Macron se trouve désormais dans l’extrême urgence. En quelques mois, il devra obligatoirement redresser le pays s’il veut espérer une petite chance pour 2022. Mais sur le plan matériel, cela paraît impossible … et c’est véritablement impossible !

Alors, quelle tendance va-t-il se dégager dans les semaines qui arrivent ? Que décideront les Français le jour venu ? Un(e) candidat (e) providentiel va-t-il surgir ?

La certitude, c’est le déclin de la macronie et peut-être sa fin.

En attendant, la France souffre fortement et les incertitudes s’amplifient. La démocratie s’effrite entraînant le délabrement de la République. Quant à l’économie, elle agonise …

Quand reviendra-t-on aux Trente Glorieuses ? Un rêve qui sera peut-être demain une réalité mais qui aujourd’hui, nous permet de traverser avec patience le désert infernal que le destin nous inflige.

Pierre Reynaud


 

  • 2 votes. Moyenne 2.5 sur 5.

Ajouter un commentaire