Et si le prétexte du coronavirus n’était qu’une grande mystification ...

... pour installer une dictature à la française ?

En utilisant le Covid-19, le pouvoir politique a voulu faire peur aux populations. Oui, les gens, ou grand nombre d’entre elles, ont peur de mourir. Il suffit d’observer la rue : des personnes qui longent le trottoir, tête baissée munie d’un masque recouvrant presque tout le visage, la peur au ventre, rasant les murs et marchant d’un pas si précipité qu’on pourrait croire qu’il sont poursuivis … par le coronavirus !

Mystification ? Enfumage ? Voilà une question que nous sommes en droit de nous poser alors que nous abordons maintenant le déconfinement. Et sur ce point, nous détenons des éléments si importants que l’on a vraiment peine d’imaginer des manipulations qui auraient pu être exercées sur certaines populations à travers le Monde.

1. Les pays concernés : Quand on établit la liste des pays qui ont subi la pandémie du Covid-19, on s’aperçoit rapidement que tous sont atteints de problèmes économiques, sociaux et politiques.

Côté Europe, c’est ainsi le cas de l’Italie, de l’Espagne, de la Grande Bretagne ou de la France, nations embourbées dans les énormes difficultés bien diverses que nous connaissons parfaitement. Par contre, l’Allemagne et la plupart des autres pays, beaucoup plus apaisés socialement, s’en sortent beaucoup mieux.

Côté outre-Atlantique, la pandémie s’est développée largement aux États-Unis, là où sont très présents d’importants problèmes liés spécialement à la politique de Donald Trump.

2. Le Covid-19 : certes, il a fait de nombreux morts, mais pas autant que les grippes saisonnières, et les graves pathologies qui frappent régulièrement hélas, certains de nos concitoyens. Et faut-il préciser, que certaines personnes décédées en hôpital ou en Ephad ne sont pas toutes mortes du Covid-19 ; Statistiquement, on est venu tout simplement les ajouter à la liste des victimes de la pandémie afin de grossir les chiffres de décès annoncés par le ministère de la Santé.

En clair, il semble bien que le coronavirus n’est pas aussi dangereux que ce qu’il paraît. Dans les faits, il faut se référer aux dires du professeur Didier Raoult que je connais bien par ailleurs. Le directeur de la fondation Méditerranée Infection a signalé, voire attesté à maintes reprises que le coronavirus ne présentait pas de graves problèmes sanitaires, qu’il pouvait être soigné grâce à la chloroquine et qu’au final, l’épidémie peu violente en elle-même, prendrait fin à la fin de ce mois de mai. Ce qui semble se confirmer au fil des jours !

3. le rôle de la Chine : Il est majeur dans la crise qui a sévit en Europe et aux États-Unis. Si la situation est encore bien loin d’être éclaircie, la Chine a voulu créer un traumatisme dans certains pays afin d’essayer de mieux les contrôler par la suite sur le plan économique. Le gouvernement de Pékin, communiste et totalitaire peut être qualifié de criminel car il semble bien avoir joué un rôle particulièrement important dans la diffusion de la pandémie.

4. La grand fumisterie française : On ne va pas revenir sur la mauvaise gestion de la crise du Covid-19 en France. Tous les médias en ont parlé, plus ou moins, mais dans l’ensemble, tous ont clairement reconnu que la pandémie n’avait pas été prise à sa juste valeur en temps utile.. Alors, incompétence ? Inexpérience ? Impuissance ? NON ! En France, le pouvoir Macron semblerait bien corrompu ! Oui, corrompu pour des raisons financières afin de favoriser les grand groupes pharmaceutiques qui veulent créer un vaccin … plus ou moins efficace, mais certainement juteux !

Bien évidemment, une telle corruption ne peut être tolérée tant elle est grave au niveau sanitaire et social. Avec un tel comportement, indigne d’un chef d’État, le président Macron TUE l’économie française pour avoir asphyxié dans un confinement injustifié les entreprises pendant deux mois, sans aucune raison majeure

Il faudra donc que Macron et ses acolytes répondent de leur actes devant la justice. Mais à l’heure actuelle, le gouvernement s’empresse de vouloir faire voter une loi d’amnistie qui les dédouanerait entièrement de leurs responsabilités.

5. Le régime Macron : Jamais, depuis toute son existence, la République n’a connu de telles dérives conduisant peu à peu notre pays vers la dictature. Une dictature qui ressemble étrangement sur de nombreux points à celle d’un certain Nicolae Ceausescu qui régna en maître absolu sur la Roumanie pendant 22 ans.

Il ne faut donc pas oublier que la France est le pays des Droits de l’Homme. Nos aînés ont acquis les libertés et leur indépendance au prix d’énormes sacrifices et de leur sang.

Dès maintenant, les Français ont le devoir de faire un barrage sans concession au macronisme destructeur de la démocratie et de toutes les valeurs acquises par le peuple français.

6. Le tribunal du peuple : Désormais, il y a urgence pour défendre notre autonomie et nos droits sociaux. Ainsi, nous devons nous protéger et préserver les jeunes générations contre les dérives d’un pouvoir autoritaire et sans âme.

Et si jamais par ruse, le président Macron et les principaux responsables de la crise du Covid-19 parvenaient à se soustraire aux sanctions judiciaires qu’ils méritent, il faudra alors que le peuple agisse et instaure, comme pendant la Révolution, un tribunal populaire constitué de magistrats et de citoyens afin de rendre les justes sentences à l’encontre de dirigeants corrompus qui ont trahi la Nation et qui, de surcroît, se sont comportés en véritables criminels envers les personnes qui sont décédées du coronavirus. Ce qui peut être assimilé facilement au délit ce crime contre l’humanité.

7. Un Nuremberg social et sanitaire

La tolérance a ses limites. Et sans se rallier évidemment à l’esprit pervers d’une révolution dangereuse et destructrice, il est devenu indispensable toutefois de passer à des actions citoyennes justes pour réinstaurer la morale sur le territoire français.

Faudra-t-il donc un Nuremberg social et sanitaire ? Sans se pouvoir dans de dangereux règlements de compte souvent malsains, il faudra bien à un moment donné rétablir une situation afin que notre la société retrouve enfin la justice et les libertés individuelles fortement entachées.

Pierre Reynaud

DEMAIN LA DICTATURE ?

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×