LA FIN DE LA VIE POLITIQUE EN FRANCE

En France, nous assistons depuis quelques années, à l'agonie de la vie politique. Pourtant, nous sommes en période électorale et l'enjeu des européennes est très important pour l'avenir de la Nation. Alors, comment expliquer ce désintérêt des Français qui se complaisent depuis longtemps déjà dans l'abstention au moment de tous les scrutins ? En fait, les citoyens sont écœurés par un système politique qui n'a plus de sens et qui tourne à la farce burlesque. Il n'y a plus de débat, et quand il semble s'amorcer parfois, il vire rapidement à l'invective. 

Nous avons pu constater facilement ces derniers temps que la campagne pour les élections européennes n'avait plus aucun lien avec l'Europe, mais se présentait un combat entre partis politiques et particulièrement entre LaREM et le Rassemblement National.Mieux encore : une lutte acharnée entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

Dans ces conditions, la messe est dite. Et le pouvoir en place, utilisant la vieille ficelle Mitterrandienne pourtant bien usée, espère encore que cette méthode surannée fonctionne encore. En diabolisant le Rassemblement National, et en faisant de ce parti politique le principal interlocuteur, Macron pense qu'il pourra gagner facilement les élections européennes, considérant que les électeurs voudront éviter le spectre de l'extrême-droite et du fascisme.

Mais depuis une bonne décennie, la situation a bien évolué et les citoyens ont une autre vision des choses. Aussi, ne faut-il pas crier victoire, car le monde a bien changé et l'électorat de masse raisonne différemment, et faut-il le dire, le Front National devenu (Rassemblement National) ne provoque plus les peurs d'antan.

Où est donc passée la vie politique française ? Dans la réalité, elle n'existe plus. Et pourquoi ?

En clair, la réponse est très simple.

Le monde politique est financé par l’Etat.

Le monde syndical est financé par l’Etat.

Le monde associatif est financé par l’Etat.

Le monde de la presse est financé par l’Etat.

Le monde de la télévision est financé par l'Etat.

Le monde du théâtre est financé par l’Etat.

Le monde du cinéma est financé par l’Etat.

Le monde du livre et de l’édition est financé par l’Etat. 

Tous ces mondes ne sont pas tournés vers le peuple, mais vers ceux qui détiennent les cordons de la bourse, c'est-à-dire la finance..

Ainsi, la bureaucratie étatique a tout envahi, tout pollué, tout détruit. La corruption est devenue la clé de voûte du système, et cette corruption est devenue le grand maître de la France, balayant tout sur son passage.

Dans ce contexte extrêmement délétère, il ne faut pas déplaire pour survivre. Il faut jouer exactement le rôle que l’on a écrit pour vous. Il faut rester dans le cadre du « politiquement correct » et ânonner les vieux poncifs du dogme de la « pensée unique ».

Malheur à celui qui met un pied hors des sentiers balisés. L’inspecteur des impôts et le juge, fidèles gardiens d'une "certaine république", sont prêts à bondir sur le dissident automatiquement qualifié de mauvais contribuable, d’escroc… et comme disait Napoléon, « Il y a tant de lois que personne n’est exempt d’être pendu ». De même, le policier peut accuser n'importe qui, sans aucune preuve, dans la mesure où il ne s'aventure pas dans les zones politiques protégées par le pouvoir.

Ainsi, la République française a perdu la plupart de ses valeurs acquises par ceux qui ont construit par le passé les principes de liberté, d'égalité et de justice. Ses méthodes de fonctionnement ressemblement beaucoup plus aux procédés utilisés par Moscou au temps de la vieille U.R.S.S. et le système actuel donne froid dans le dos.

Mais tout peut changer ...

À force de prendre les citoyens pour des pantins et des marionnettes que l'on agite au gré du vent, le peuple se rebelle et gronde. C'est ainsi que le mouvement des Gilets Jaunes est né ces derniers mois, pareil au mouvement des Sans Culottes au moment de la Révolution Française. 

Et dans l'avenir, pourrait apparaître une contestation si grande qu'elle changerait alors en profondeur la face de notre Pays. De toute manière, un nouveau chapitre de l'Histoire de France s'écrit aujourd'hui, et il pourrait éliminer bientôt les paillettes et les dorures des palais d'une République monarchique en fin de vie. Car aujourd'hui, il est quasiment certain que la Vème République vit ses derniers jours.

Pierre Reynaud

LA FIN DE LA VIE POLITIQUE EN FRANCE

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

×