La France libérée

La folie Rousseau : quand l'économiste veut tuer ... l'économie !

Madame Sandrine Rousseau, candidate à la primaire écologiste et bien placée pour battre Yannick Jadot au second tour de cette élection, nous étonne, nous surprend et nous inquiète fortement. Elle démontre clairement son mépris pour les règles de notre société et pour les valeurs de la République.

SANDRINE ROUSSEAU

Mais ce n'est pas ce sujet que nous aborderons aujourd'hui. Nous reviendrons simplement sur la « folie » soudaine de Madame Rousseau qui voudrait installer en France, sans aucune contre-partie, un revenu universel qui permettrait à un grand nombre de citoyens et de citoyennes, de ne plus travailler et de vivre totalement, si ces derniers le souhaitent, dans le parfait désœuvrement, tandis que quelques-uns - les imbéciles de service - iraient travailler pour nourrir les oisifs et les paresseux ouverts à l'inaction, traînant l'hiver dans les bistrots ou les salles de « shoot », et l'été sur les plages pour s'adonner aux exercices de la « drague ».

En apparence, Madame Rousseau semble avoir totalement oublié que les valeurs humaines se construisent essentiellement sur le travail qui représente les principales richesses d'une société tournée vers l'avenir.

Depuis l'existence de l'homme sur cette Terre, sa vie est édifiée sur l'effort et le labeur. Si, de nos jours, nous profitons tous des plus hautes technologies en matière industrielle, scientifique et informatique, c'est grâce au travail acharné des hommes et des femmes qui ont su imaginer, construire et promouvoir les plus grandes inventions apparues depuis plus d'un siècle.

En l'absence du génie intellectuel ou manuel de ceux et celles qui font la prospérité de la Nation, par leurs recherches et leurs actions, notre Pays reviendrait dans les temps moyenâgeux où la misère envahissait l'espace public.

Madame Rousseau, dans ses délires effrayants, veut engager la France sur une voie de désastre qui, au final, serait la plus terrible de tous les temps.

Ainsi, Madame Sandrine Rousseau est un véritable danger public. Il est fortement regrettable qu'elle soit parvenue à séduire une partie de l'électorat de gauche qui n'a pas vu jusqu'à ce jour, le péril qu'elle diffuse, de plus en plus menaçant.

Il est donc très urgent que l'on mette un terme définitif aux hallucinations de cette personne dont la présence dans l'espace politique est d'une nocivité notoire. En quelques mots, qu'elle ne puisse pas remporter la primaire écologiste face à Yannick Jadot.

Non pas que Madame Rousseau ne soit pas une personne intelligente, cultivée et compétente. Non pas que Madame Rousseau new soit aps une économiste de valeur et appréciée.

Mais pour des raisons purement politiques et électorales, elle dérape sans cesse et ne voit même pas les conséquences douloureuses de ses actes dont la concrétisation serait absolument désastreuse.

Paul Reynaud - Historien

 

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire