La France s'embrase ... La République va exploser !

Voici encore quelques semaines, malgré la crise sanitaire persistante, la situation de la France semblait s'améliorer peu à peu, laissant un espoir de voir disparaître le spectre d'une explosion sociale annoncée.

Mais voilà maintenant que tout s'aggrave rapidement : une économie qui continue à s'effondrer, des entreprises qui licencient tous les jours, un chômage toujours plus fort, une consommation qui a du mal à décoller, et surtout  chez les Français, un moral qui est au plus bas, en particulier chez les jeunes qui ne voient aucun avenir s'ouvrir devant eux. 

De surcroît, les manifestations s'amplifient dans toute la France, avec toutes les conséquences qui en résultent pour la sécurité et l'économie locale : magasins détruits, voitures brûlées, stations de métro fermées à Paris le samedi, policiers à bout de souffle, etc ... etc ... etc ... 

Sans oublier non plus les violences de toutes sortes que subissent nos concitoyens au quotidien, et sans oublier non plus le terrorisme qui plane sans cesse au-dessus des populations ... 

Que sera donc demain ? Jusqu'où iront les violences faites aux uns et aux autres ? Que va devenir la France ? Nos libertés sont-elles mises en cause ? Vont-elles disparaître peu à peu ? La République résistera-t-elle à ce désastre national ? 

Il est impératif de trouver des solutions rapides pour éviter l'énorme déflagration qui emporterait avec elle nos acquis, nos valeurs et toute notre culture. 

Nous avons tous compris que le gouvernement actuel est incapable de gérer quoi que ce soit : ni la crise sanitaire, ni la crise économique, ni la crise sécuritaire. Et bien évidemment, le temps compte pour la France qui ne peut plus attendre les élections présidentielles encore trop éloignées pour changer de régime politique..

Il y a désormais grande urgence à stopper une situation catastrophique dont la Nation ne se relèverait pas.

La solution première ? la dissolution de l'Assemblée nationale avec de nouvelles élections législatives pour une nouvelle politique économique et sociale..

Autre solution ... et peut-être la meilleure !

La démission du président Macron qui serait remplacé provisoirement comme le veut la Constitution, par le président du Sénat, en attendant de nouvelles élections présidentielles.  Ainsi, le changement pourrait atteindre un maximum d'efficacité avec un nouveau chef de l'État et une nouvelle chambre de députés, à savoir un pouvoir exécutif et un pouvoir législatif susceptibles d'engager une grande réforme du Pays.

Mais tout cela est un rêve de citoyen, qui hélas, ne se réalisera pas. Et pourtant, ces solutions éviteraient l'explosion sociale que redoute une très grande majorité de Français.

EXPLOSION SOCIALE

Pour une autre information, vous trouverez ci-après l'intégralité d'un article signé par Moderatus qui nous décrit une prochaine  explosiion sociale.

France : Explosion sociale en vue, nous sommes assis sur un volcan

Les oracles présidentiels se suivent et se ressemblent, démentis en partie le lendemain même. le pouvoir et ses représentants occupent le terrain médiatique sans aucune limite, semant la crainte et le désespoir. On musèle le peuple et on le confine, pensant le rendre servile. Le pouvoir s’illusionne sur la résilience de la population.

Il n'a pas appris du passé que quand le troupeau a peur, il se regroupe autour du berger, mais que cela est très momentané, et que dès que la crainte est moins vive, il se réveille et s'égaye.

Ceux qui nous gouvernent ne se souviennent pas du cas Hollande qui après les attentats de 2015 avait vu sa côte de popularité grimper aux nues, et l'on connaît la suite. La colère est sourde mais comprimée depuis longtemps, elle va exploser.

85% des Français selon l'institut IFOP s'attendent à une explosion sociale dans les prochains mois, 13 points de plus que pendant le mouvement des gilets jaunes.

Ce sentiment est partagé par toutes les couches sociales et tous les partis

Plus fort aux extrêmes bien sûr, mais présent chez les LR 84% fort encore au PS et étonnamment visible à LREM avec 62%.

Contrairement à ce que dit Macron, nous ne sommes pas en guerre.

Une guerre rassemble le peuple, là le peuple n'a jamais été aussi divisé.

Cette pandémie multiplie les fractures sociales. Le pouvoir est assis sur un baril de poudre.

Entre ceux qui peuvent exercer un télé travail considérés comme des privilégiés par ceux qui sont obligés de prendre les risques du métro et de la promiscuité en entreprise.

Entre ceux qui ont leur salaire garanti quoi qui se passe et ceux qui artisans, commerçants, PME vont vers la faillite économique et le désespoir.

Entre ceux qui sont confinés dans des logements exigus et ceux qui sont dans des habitations confortables et vastes ou ceux qui vont se confiner dans des résidences secondaires au soleil ou avec des jardins pour pouvoir respirer sans contrainte.

Entre ceux qui subissent les dégâts d'une immigration pléthorique et la violence et la misère qui l'accompagnent, et la main mise des caids dans certains quartiers de non droit, et ceux qui ne la voient même pas et ne la subissent pas.

Cette crise voit augmenter les distances sociales et communautaires et miner encore plus le vivre ensemble déjà moribond.

Et nous ne sommes qu'au début de la véritable crise. On ne va pas ressasser ce que tout le monde a constaté pendant cette pandémie, à savoir l'impréparation, les incohérences, le manque de stratégie qui ont conduit à des confinements et des couvre feux successifs décidés au dernier moment et au doigt mouillé. Confinements mortels pour notre économie. « Absurdistan autoritaire », c'est la manière dont nos voisins allemands dans les colonnes de Die Zeit qualifient notre comportement. 

La France n’est pas seulement l’Absurdistan. Elle était aujourd’hui l’Injustistan et l’Anarchistan constate un journaliste.

Le sondage de l'IFOP montre aussi une explosion des problèmes psychologiques et des comportements dépressifs et suicidaires.

20% des français souffrent de problèmes mentaux (psychiques) et broieraient du noir.

Le pire reste à venir, toutes ces incohérences conduiront inéluctablement à un chômage sans précédent, une misère qui grandit, 12 millions de Français sous le seuil de pauvreté, à une dette monstrueuse qu'il faudra rembourser, car il n'y a pas d'argent gratuit. Tout cet argent qui semble tomber du ciel, il faudra le rembourser. Des générations de débiteurs se dessinent.

Alors dans cette situation que fait le pouvoir ? Son grand projet, préparer sa réélection, alors on malmène le Titanic encore un peu plus, coup de barre à gauche, puis à droite.

Jamais l'iceberg d'une crise durable n'aura été aussi menaçant

Pour répondre à ce danger, on se contente de demi mesures qui conviennent en partie à la droite mais avec des précautions qui ne fâchent pas la gauche.

Darmanin est l'exemple et un disciple du « en même temps » présidentiel. Il demande l’évacuation des migrants et désavoue les policiers, afin de ne pas fâcher la gauche.

L'ultra violence est déjà présente partout, de la part de certains policiers qui pètent les plombs subissant des violences graves de la part de groupuscules contre une police qui devrait rester le dernier rempart de la démocratie.

Il faut se rendre à l'évidence, ces 85% de Français qui prévoient une explosion sociale sont malheureusement dans le vrai. On ne peut désespérer un peuple et tuer l'espoir sans que celui-ci se rebiffe.

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire