Créer un site internet

Matignon : le prochain remaniement pourrait réserver des surprises

Les spéculations vont bon train en ce moment. Chacun émet ses idées sur le prochain changement de gouvernement qui mettrait Édouard Philippe hors jeu. Alors, de nombreux noms sont venus troubler les jeux politiques en mettant en avant certaines personnalités qui pourraient former une équipe de « choc » autour d’un tout nouveau premier Ministre chargé de conduire le programme innovant du président Macron, indispensable pour gagner les élections de 2022.

Mais le remaniement est délicat quand on sait que l’homme le plus populaire du gouvernement actuel n’est autre que … Édouard Philippe !

Alors, à la surprises générale, est venu comme entremetteur Nicolas Sarkozy, ancien président de la République et conseiller privilégié d’Emmanuel Macron.

La revue Paris Match a publié dernièrement un article qui en dit long.

Vous trouverez ci-dessous un extrait de ce reportage qui, à mon sens, ne présente guère d’intérêt, sauf qu’il cache Quelque chose … et quoi ?

Reprenons le contenu de l’article.

Sarkozy refait le gouvernement Macron (article de Bruno Jeudy publié sur Paris-Match, le 4 juin 2020)

« De retour de confinement, l’ancien président soumet à Emmanuel Macron ses idées sur un éventuel remaniement.

Un ami commun des deux hommes avait prévenu Emmanuel Macron la veille de leur déjeuner le 8 mai après la cérémonie. « Le confinement ne lui a pas fait du bien, glisse ce macro- »sarkozyste par texto. S’il n’a pas repris ses esprits, tu vas en entendre des vertes et des pas mûres. »

Le lendemain à l’Élysée, Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy sont heureux de se retrouver pour faire un tour d’horizon politique sur la crise du Covid-19.

L’actuel président aime consulter celui qui a traversé la crise financière de 2008. L’ex ne se fait pas prier et livre ses conseils. [ ……..]

Contrairement à une précédente conversation sur l’utilité de changer de Premier ministre, l’ancien président suggère de nommer Alexis Kohler, actuel secrétaire général de l’Élysée.

Ce qui équivaudrait, à ses yeux, à supprimer le poste. « Comme ça, il ferait président et Premier ministre », a-t-il signifié devant un visiteur.

Mais Nicolas Sarkozy a aussi émis une deuxième idée : créer un grand choc aux finances en nommant le P-DG d’Accor, Sébastien Bazin. Un de ses proches que Nicolas Sarkozy verrait donc bien à la place de Bruno Le Maire.

Autre nom : celui de la navigatrice Maud Fontenoy, une fidèle, que l’ex voudrait voir à la Transition écologique. […..] Pas emballé par les propositions, Macron a, à son tour, adressé un texto un peu moqueur au visiteur qui l’avait prévenu. »

Mais Sarkozy voit aussi un tandem au ministère de l’Intérieur qui remplacerait Castaner. Il s’agit de Sébastien Lecornu et du sarkozyste Frédéric Péchenard.

Alors que se passe-t-il ? Sarkozy qui débloque ? Ou Sarkozy qui a une idée derrière la tête ?

Il semblerait bien que l’ancien président n’ait pas « perdu les pédales » à ce point.

Bien au contraire, il nourrit une ambition que personne ne soupçonne vraiment. Et cette ambition n’est pas nouvelle. Elle mûrit depuis longtemps. Et l’ancien président pourrait bien briguer la fonction de premier Ministre. Pourquoi ? Un tremplin pour revenir sur le devant de la scène et ambitionner la présidence de la République en 2022. Mais ne serait-pas alors une trahison vis-à-vis d’Emmanuel Macron ? Pour Sarkozy, ce ne serait pas un handicap. Toute sa vie, il a eu l’habitude de trahir les uns ou les autres et ce sont pas de tels scrupules qui pourront l’arrêter.

Nicolas Sarkozy, premier Ministre ? Il n’y a rien d’impossible. Nous verrons bientôt.

Pierre Reynaud

SARKOZY ET MACRON

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire