Créer un site internet
La France Libérée, lafrance libérée.fr, journal, google, bing, yahoo, msn

NICOLAS SARKOZY : la colère gronde chez les Républicains

Après avoir refusé de soutenir officiellement Valérie Pécresse, candidate Les Républicains, durant la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à appeler la droite au "rassemblement" derrière Emmanuel Macron. Un message aux airs d'appel à la recomposition politique qui provoque des turbulences.

NICOLAS SARKOZY

Son silence a semé le doute quant à la candidature de Valérie Pécresse dans la course à l'Élysée. Un retrait politique dont est sorti Nicolas Sarkozy, mardi 12 avril 2022. Dans un message publié sur son compte Facebook, l'ancien chef de l'État a en effet annoncé qu'il voterait en faveur d'Emmanuel Macron face à Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. L'occasion pour le compagnon de Carla Bruni d'inviter les siens à répondre à "l'appel au rassemblement" lancé par le président de la République. Une déclaration qui n'a pas manqué de déclencher de nouvelles secousses au sein du parti LR. "On ne pourra pas continuer tous ensemble dans le même bateau très longtemps", a ainsi confié un député Les Républicains dans des propos relayés par le JDD le 17 avril 2022.

Car avec cet appel à "sortir" des "réflexes partisans", Nicolas Sarkozy a évoqué, sans le dire explicitement, l’hypothèse d’un accord avec Emmanuel Macron avant les législatives de juin. "C'est un coup de poignard", a déclaré un député LR dans des déclarations au média. Et un soutien de Valérie Pécresse d'ajouter : "Le fait politique majeur de cette semaine, c'est le décès du sarkozysme." L'éventuelle stratégie d'alliance avec LREM prônée par Nicolas Sarkozy passe donc mal auprès de certains cadres LR. "Sur le Titanic, le capitaine part en dernier. Là, il veut monter sur le canot de sauvetage avec quelques VIP, sans se soucier des autres passagers", a indiqué un parlementaire LR au JDD. Si les spéculations vont bon train sur les motivations de l’ancien président de la République, une partie de sa famille politique souhaite donc aujourd’hui s’éloigner de lui.

Nicolas Sarkozy sème le trouble au sein des partisans LR

"Mais, à quoi, joue-t-il ?", s'est interrogé un partisan, dans les colonnes du Point, mercredi 13 avril 2022. Si pour certains la prise de position de Nicolas Sarkozy est "complètement irrationnelle", un jeune adhérent a estimé que "c'est un peu le coup de trop, ce qui risque de convaincre certains de ne pas voter Macron". L'ancien président de la République serait-il en train de faire alliance avec le mouvement d'Emmanuel Macron pour les législatives afin de sauver son parti ? Franck Louvrier, l’ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, avait expliqué dans les colonnes de L’Opinion, le 6 avril 2022, la relation entre ce dernier et Emmanuel Macron : "Ce sont deux fauves qui se regardent et se demandent lequel aura le pouvoir sur l’autre. Il y a un respect réciproque, voire une pointe d’admiration.”

Date de dernière mise à jour : 21/04/2022

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Vimy Nicolas
    • 1. Vimy Nicolas Le 05/05/2022
    Sarkozy, c"est le genre de type qui trahit tout le Monde. Il trahit ses amis politiques, il a toujours trompé ses femmes et il est capable de tromper tous ;les Français. Et dire qu'il a été président de la République. Mais Macron, ce n'est pas mieux. C'est peut-être pire. Il trahit la démocratie et la République. Sans compter de ses infidélités qu'il fait pà sa femme Berigite en couchant avec les Noirs.

Ajouter un commentaire