Créer un site internet

Pourquoi la France appartient à Macron : à ce stade, le président pourrait être réélu en 2022, si ...

On vit une époque angoissante. Certains y voient le début d’un drame qui pourrait voir son issue aux alentours de décembre prochain. Certains astrologues (très sérieux) voient la fin de l’année en une véritable tragédie qui toucherait plusieurs pays de l’Europe et du Monde, et notamment la France. Mais peut-on faire entièrement confiance à ces astrologues comme aux nombreux voyants qui chaque année, nous prédisent notre avenir et celui de nos sociétés ?

A ce niveau, chacun a son point de vue : ceux qui croient aux nouveaux « Nostradamus » de notre siècle et ceux qui, par contre, rejettent toutes les idées liées à la science des astres pourtant si prisées du grand public.

Cependant, au-delà des grandes lignes de la voyance que l’on adopte ou que l’on refuse, le destin des nations reste incontournable et aucun citoyen ne pourra changer le cours de l’avenir de la planète.

En France, c’est le silence complet. Alors que la Nation s’écroule au niveau économique et qu’elle s’enlise dans l’insécurité quotidienne, personne n’ose parler de quoi que ce soit. A commencer par le Covid-19 qui serait prêt à faire de nouvelles victimes, alors qu’une majorité de scientifiques sérieux et compétents affirme que la pandémie est au plus bas niveau, pour ne pas dire presque nulle. Bien évidemment, il est possible qu’il y ait encore quelques rares cas, comme cela arrive parfois chaque année pour les grippes qui peuvent se déclarer au cours de l’été.

Mais il n’y pas uniquement le coronavirus. A côté de ce problème anormalement mis en exergue par le gouvernement, il existe l’effondrement économique qui touche essentiellement les petites entreprises et surtout les petits commerces. Cet effondrement est dû aux contraintes trop lourdes prises par l’État, ces structures ayant été très affaiblies par deux mois de confinement total, un confinement mal géré que l’on aurait pu éviter d’ailleurs en grande partie.

Les exemples des faillites annoncées ou même déjà en cours sont considérables : parmi les plus nombreux, ce sont les restaurants, les cafés, les boutiques de prêt-à-porter qui ont perdu à ce jour les trois quarts de leur clientèle ; ce sont également, les sites touristiques telle que la Cité de Carcassonne qui est vide de ses touristes, jetant ainsi des dizaines de commerces dans le désarroi ; ce sont encore les festivals de l’été absents du calendrier qui font vivre de nombreuses villes et de nombreux villages pendant les vacances : ainsi, on citera le Festival d’Avignon raté de la carte cette année, et qui rapporte à la ville et à ses commerces 70 % du chiffre d’affaires annuel.

Mais devant ce lamentable désastre qui tue l’économie, mais qui tue aussi des hommes et des femmes (certains en viennent au suicide dont la presse ne parle pas évidemment), je m’indigne du laxisme français, c’est-à-dire des gens qui se soumettent aux décisions du gouvernement, même les plus stupides, sans aucune protestation, sans rien dire, le tout couronné de la complicité d’un grand nombre de médias à la solde du macronisme.

Ainsi, la constatation est claire : La France appartient désormais à Macron. Les Français lui sont entièrement soumis à quelques exceptions près et dans un tel contexte, le chef de l’État et son gouvernement sont les seuls maîtres à bord, selon le vieil adage « car tel est notre bon plaisir ».

Que faire donc ? Résister ? S’insurger ? Se révolter ? Ce sont des mots qui pourraient être magiques car ils représentent les luttes passées où le peuple put gagner alors les batailles de la démocratie républicaine. Une certaine nostalgie nous rappelle largement les moments intenses des grandes révolutions françaises où les peuples, unis dans un même esprit de combat, ont changé le cours de l’Histoire.

Mais aujourd’hui, le patriotisme n’existe plus. L’unité nationale a disparu totalement. Et la solidarité entre les citoyens, ce n’est que fiction aujourd’hui. En clair, Macron a tout entrepris pour promouvoir cette division entre les Français en attisant les feux sociétaux : racisme, discrimination, xénophobie, homophobie. Et jusqu’ici, cette manœuvre a bien fonctionné avec la collusion des médias.

Aussi, dans une telle situation, si elle perdure, le président Macron pourrait être en bonne position pour se représenter en 2022 et remporter une nouvelle fois l’élection présidentielle.

D’autant plus que la gauche est devenue complice du pouvoir macronien en restant dans le plus profond silence malgré les fautes répétées du pouvoir en place. Quant à la droite, elle continue à faire le jeu de Macron, et sur ce point, l’attitude actuelle de Sarkozy est édifiante.

En conclusion, l’opposition ne sera pas capable de présenter un candidat sérieux aux prochaines présidentielles. Il ne restera plus que Marine Le Pen en perte de crédibilité. Et bien évidemment, elle ne fera jamais le poids face un front républicain toujours bien actif pour faire à nouveau barrage au Rassemblement National.

C’est le projet principal de Macron qui rêve depuis toujours de « refaire les élections de 2017 ».

Qu’on se le dise !

Pierre Reynaud

MACRON - LE PEN

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

Camilleri
  • 1. Camilleri | 31/07/2020
Bonjour monsieur Pierre Reynaud,
Dans votre sermon ( Pourquoi la France appartient à Macron ) ; dès le début vous m'avez fait penser au Journal télévisé d'avant : "La France a peur" de Roger Gicquel.
Vous prenez l'info à votre compte...Vous attestez : et dès lors votre témoignage se veut pour preuve que vous assurez.
Vous utilisez des propos qui troublent, lorsque vous évoquez : nous vivons une époque angoissante, que le silence est complet, les faillites sont considérables, des hommes et des femmes en viennent à se suicider, le patriotisme n'existe plus, l'opposition ne sera pas capable...
Si tel est votre opinion, car il s'agit bien que de votre opinion, je ne suis pas d'accord avec vos propos.
En lisant vos observations, j'imagine qu'il y a une arrière pensée qui sommeille...
J'habite Marseille ; il y a eut au municipale de 2020 une nouvelle Maire de la ville intronisée Michèle Rubirola. C'était inimaginable, illogique après la très longue investiture de Jean Claude Gaudin depuis 30 ans installé dans son fauteuil de Maire de la 2em ville de France. Il avait préalablement désigné sa "Dauphine Martine Vassal". Hé bien monsieur Pierre Reynaud : j'y crois encore, même si ce ne sera pas pour 2022, mes petits enfants et arrières petits enfants changeront peut-être, je dis bien peut-être de Président.

Ajouter un commentaire