PRÉSIDENCE MACRON : 27 mois et rien à l’horizon

Voici maintenant 27 mois que Monsieur Macron a été élu président de la République. Pendant sa campagne, il nous avait promis que la France ne serait plus comme avant, avec notamment l’exemplarité du nouveau pouvoir, la lutte contre les inégalités, la croissance du pays et la diminution du chômage.

Fin août 2019 : le bilan.

1. UN POUVOIR EXEMPLAIRE

Certains ont pu rêvé alors. Aujourd’hui, c’est la grande désillusion.

Nous ne reviendrons pas ici sur les affaires « Macron et consorts ». Nous rappellerons simplement les noms de ces dossiers brûlants qui ont défrayé la chronique. : dossier Richard Ferrand, affaire (mafieuse) Alexandre Benalla, affaires (sexuelles) Gérarld Darmanin, conflits d’intérêts Alexis Kohler, emplois fictifs du Modem (François Bayrou, Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez) affaire François de Rugy, affaire Françoise Nyssen, conflits d’intérêts dossier Muruel Pénicaud, etc. plus quelques autre dossiers moins médiatisés mais faisant état d’affaires troubles concernant des personnalités de LARem.

Conclusions : Les principales affaires précitées ont été classées sans suite et les rares encore en cours d’instruction connaîtront certainement d’ici quelques semaines le même sort.

2. LUTTE CONTRE LES INÉGALITÉS

En clair, la promesse n’a pas été tenue. Cette phrase revient souvent les discours du président Macron, mais sur le terrain, on ne voit rien venir. Malgré la crise des Gilets Jaunes, malgré l’incohérence fiscale, malgré les nombreuses associations qui demandent plus de justice, notamment entre hommes et femmes en matière de salaires, il ne se passe rien. Macron brasse du vent et c’est tout ! Paroles, paroles, paroles … Souvenez-vous de la célèbre chanson de Dalida !

3. CROISSANCE DU PAYS

Elle est plus que médiocre. Et quand bien même, les médias (manipulés par le pouvoir) nous annoncent des améliorations, elles sont fausses pour la plupart. Il faut savoir que les chiffres avancées par les diverses administrations ne représentent l’exactitude de la situation. En fait l’État manipule ces chiffres à son profit.

4. DIMINUTION DU CHÔMAGE

À l’heure actuelle, rien ne permet de dire que le chômage a diminué, bien au contraire. Les chiffres avancés par l’INSEE sont bien différents de ceux issus de Pôle Emploi. Alors, qui a raison et qui a tort ? Ou les deux organismes ont-ils raison et tort à la fois ? La certitude est que de nombreux demandeurs d’emplois souvent découragés de ne pas avoir trouvé un job à leur niveau, se sont désinscrits de Pôle Emploi et depuis deux ans, ce phénomène perdure. En fait, ces personnes ne font plus partie désormais du système du chômage et donc, ne sont plus comptabilisées, ce qui diminue systématiquement … le nombre des chômeurs.

Ici encore, le gouvernement nous trompe une fois de plus et aussi, les déceptions citoyennes ne font que s’accroître au fil des jours.

POUR CONCLURE …

Les Français ont-ils vraiment conscience du chaos qui touche la France ?

Pour l’avenir de la Nation, pour l’avenir de nos jeunesse, pour le maintien de nos droits et de nos libertés, il n’est plus possible de supporter une politique désastreuse que le chef de l’État ne veut pas changer.

Il reste donc aux citoyens de notre Pays de faire un barrage total à Monsieur Macron et à la République en Marche, dès les prochaines élections municipales, en infligeant une très lourde défaite à la majorité présidentielle.

Pierre Reynaud

EMMANUEL MACRON