RÉFORME DES RETRAITES : la dissolution de l'Assemblée, pari risqué d'Emmanuel Macron

Le chef de l'État a agité cette menace si l'opposition votait la motion de censure contre le gouvernement.

Emmanuel Macron tient fermement à sa réforme des retraites et l'exécutif compte la présenter «avant l'hiver», a fait savoir la Première ministre, Élisabeth Borne, jeudi 29 septembre.

ASSEMBLÉE NATIONALE

Le président de la République assure la mener «pour l'intérêt du pays», mais beaucoup ne l'entendent pas de cette oreille. Les syndicats, y compris la CFDT, sont vent debout, ainsi qu'une bonne partie des Français. Le chef de l'État agite la menace de la dissolution de l'Assemblée nationale si l'opposition votait la motion de censure contre le gouvernement.

Quel poids peut avoir une telle menace de dissolution? À qui s'adresse-t-elle prioritairement? Pourrait-elle se retourner contre Emmanuel Macron?

Roselyne Febvre et Jean-Marie Colombani, directeur de Slate.fr, en parlent avec leurs invités Yasmina Jaafar, directrice du webzine La Ruche Media et journaliste à Franc-Tireur, et Stéphane Vernay, rédacteur en chef délégué de Ouest-France, dans l'émission «Politique» de France 24, en partenariat avec Slate. VOIR LA VIDÉO

 

 

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×