GUERRE RUSSIE UKRAINE : Gazprom coupe le gaz à la Pologne et à la Bulgarie

Vladimir Poutine met ses menaces à exécution : il a demandé au géant gazier russe de suspendre les livraisons aux pays qui refusent de payer en roubles. Sur le théâtre des opérations, les bombardements s’intensifient.

GAZPROM

L’information donnée ce mardi 26 avril vers 19 heures par le portail Onet, a été confirmée par la compagnie polonaise PGNiG. Gazprom ne livrera plus de gaz à la Pologne via le gazoduc Yamal dès ce mercredi matin. L’ultimatum fixé par Poutine de payer en monnaie russe a expiré vendredi dernier. La plupart des pays de l’Union européenne, dont la Pologne et l’Allemagne, n’ont pas accepté ce diktat.

« Pas un danger pour la Pologne »

Cette annonce survient alors que Varsovie a publié, dans la journée, une liste de 50 oligarques et compagnies russes, dont Gazprom, visées par des sanctions permettant de geler leurs avoirs, en vertu d’une loi adoptée ce mois-ci. Il s’agit d’une mesure distincte des sanctions prises en coordination avec les autres pays de l’Union européenne, précise le portail Onet.

« Depuis le premier jour de la guerre, nous avons déclaré que nous étions prêts à une indépendance totale vis-à-vis des matières premières russes », a déclaré la ministre polonaise, Anna Moskwa.Vladimir Poutine met ses menaces à exécution : il a demandé au géant gazier russe de suspendre les livraisons aux pays qui refusent de payer en roubles. Sur le théâtre des opérations, les bombardements s’intensifient.

L’approvisionnement énergétique de la Pologne n’est pas pour autant en danger, a fait savoir le ministère du climat polonais, ajoutant qu’il n’était pas nécessaire de puiser dans les réserves de gaz et que l’accès des consommateurs ne serait pas interrompu.
« Le gazoduc qui nous relie à la Norvège sera mis en service cette année en octobre, a déclaré Piotr Naimski, plénipotentiaire du gouvernement pour les infrastructures énergétiques stratégiques, lors du Congrès économique européen 2022. Le port de gaz a déjà été agrandi dans la première phase. Il a la capacité de recevoir 6,3 milliards de mètres cubes de gaz par an. Le gazoduc de la Norvège est de 10 milliards de m3. »

Plus de gaz russe en Bulgarie

« Aujourd’hui, Bulgargas EAD a été informée que les livraisons de Gazprom Export seront suspendues à partir du 27 avril 2022 », a déclaré le ministère de l’économie dans un communiqué, alors que ce pays des Balkans est fortement dépendant du gaz russe.
Or, la Bulgarie dépend à 90% du gaz russe. Mais les dirigeants affirment pouvoir devenir rapidement indépendants de la Russie.

Les bombardements s’intensifient

Au 62ᵉ jour de la guerre, la Russie poursuit les bombardements alors que les États-Unis et une quarantaine de ses alliés se sont réunis en Allemagne pour fournir encore plus d’armes lourdes à l’Ukraine, lui donnant les moyens de se défendre et de gagner la guerre.
Kiev a accusé Moscou de chercher à « déstabiliser » la région séparatiste moldave prorusse de Transnistrie, région frontalière de l’Ukraine, mais pro-russe. Washington craint une escalade du conflit qui pourrait conduire à une conflagration générale.

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire