La France Libérée, lafrance libérée.fr, journal, google, bing, yahoo, msn

UKRAINE : L'HYPOCRISIE ET LA DÉSILLUSION

Personne, absolument personne, ne nie, à ce stade de la civilisation humaine, que les guerres sont maudites et que, même si beaucoup s'obstinent à les affubler de l'esprit de liberté et de démocratie, elles n'ont aucune excuse ni justification. 

UKRAINE LE CHAOS

C'est le cinquième jour de la semaine, avec une autre guerre, ignoble, misérable et d'une insignifiance tout simplement inégalée. Tout était prévisible. La machine diplomatique a cessé de fonctionner avec la Russie depuis longtemps et tous les États ont considéré comme acquis ce qui avait été annoncé et devait être attendu : la guerre ! Ce n'est pas pour rien que les États-Unis et la communauté internationale dans son ensemble ont envoyé leurs citoyens hors d'Ukraine en prévision de l'inévitable offensive russe. Beaucoup n'y sont pas parvenus. L'Ukraine a été laissée, comme son peuple, seule et abandonnée. Toute ma solidarité avec l'Ukraine et le peuple ukrainien.
 
La Russie a perdu sa crédibilité depuis longtemps, cette même crédibilité que les États-Unis et l'Europe veulent retrouver après les incessantes et désastreuses oscillations de leurs positions respectives face à une telle brutalité internationale. Géopolitique ? Intérêts économiques ?

L'Ukraine se bat et doit se battre pour son indépendance, pour son territoire reconnu par les Nations unies. Ses combattantes, comme nous l'avons vu aux informations, armées et inexpérimentées, s'efforcent de protéger et de défendre l'honneur de leur patrie jusqu'au dernier centimètre. Les maris font leurs adieux à leurs femmes, les enfants à leurs pères et vice versa, tandis que les tambours de la guerre laissent place aux larmes, aux émotions et aux adieux amers, dont certains seront éternels. Larmes d'un correspondant de télévision, manifestations à Tel Aviv et journaux dénonçant l'agression brutale et inhumaine de la Russie contre le peuple ukrainien. Même les enfants n'ont pas été épargnés par la machine de guerre de Poutine.

Pour sa part, la Ligue espagnole de football professionnel, contrairement aux principes fondateurs de la FIFA et de l'UEFA de ne pas impliquer le sport dans des questions politiques, raciales, de conflits et autres problèmes de ségrégation ou de préjugés humains, a placé de manière louable un panneau à côté des tableaux d'affichage des différents matchs de la Primera Division, Stop War. L'initiative a été transcendée à toutes les équipes de la Primera Division. Bravo !

Voir le tissu social européen et mondial très conscient des conséquences désastreuses de la guerre, la rejetant en bloc, est un indicateur sain du "réveil" mondial qui s'opère dans les différents domaines de travail. Un éveil dans lequel la cohérence avec nos principes doit primer sur toute appartenance ou croyance et que la liberté n'est pas un cadeau donné sélectivement à certains plus qu'à d'autres. La liberté, Sancho, dit Don Quichotte, est un des dons les plus précieux que le ciel ait fait aux hommes ; avec elle, les trésors que la terre contient et que la mer recèle ne peuvent être égalés ; pour la liberté, comme pour l'honneur, on peut et on doit risquer sa vie.

Maintenant que vous êtes d'accord avec Don Quichotte et que vous avez lu cet article, changez l'Ukraine pour la Palestine, le Yémen, la Syrie, l'Ouïghour, l'Irak ; ne changez pas d'avis et, surtout, ne tombez pas dans l'hypocrisie ou la désillusion.

Ahmed Kaddour

Date de dernière mise à jour : 02/03/2022

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.

Ajouter un commentaire

 
×