Paris : Rachida Dati confirme sa candidature à la mairie en 2026 (qui n’était pas un secret) ...

Depuis que bruissaient des rumeurs de « deal » avec le président de la République, il fallait clarifier les choses. Rachida Dati l’a fait.

Rachida Dati voit du « mépris de classe » dans les réactions à sa  nomination | Le Télégramme

Ce n’était un secret pour personne. Mais depuis que bruissaient des rumeurs de « deal » avec le président de la République (démenties par Emmanuel Macron), il fallait clarifier les choses. Oui, Rachida Dati sera bien candidate à la Mairie de Paris en 2026, la seule inconnue étant de savoir sous quelle étiquette. La nouvelle ministre de la Culture et toujours cheffe de file de l’opposition parisienne a confirmé sur RTL que son « objectif, c’est Paris ». « C’est dans trois ans. Bien sûr, je l’ai toujours dit. »

Effectivement, la maire du 7e arrondissement ne s’en est jamais cachée. « Avec moi en 2026 #Paris redeviendra une ville accueillante pour les familles », tweetait Rachida Dati en mars 2023. « Mon combat, c’est Paris », disait-elle l’an dernier à la même radio, critiquant « des zones de non-droit, des mineurs qui se prostituent pour cinq euros ». « Voilà aussi la réalité parisienne, et je changerai cela en 2026 », complétait-elle. « Mon combat c’est #Paris. […] L’élection de 2026 sera un choix de société et un enjeu national », disait-elle encore dans un tweet quelques semaines plus tard. « Mon horizon, c’est Paris », affirmait-elle aussi l’année d’avant, cette fois au Point. On ne peut plus clair.

Des sondages favorables

En 2020, l’ancienne garde des Sceaux avait perdu au deuxième tour, avec 34 % des voix contre 48 % pour l’élue socialiste. Mais cette fois, certains sondages la placent au-dessus d’Anne Hidalgo. Comme ce sondage OpinionWay de juillet 2023 où Dati est en tête des personnalités qui feraient « un bon maire de Paris », avec 49 % d’intentions favorables (contre 32 % pour Hidalgo).

« Si on veut gagner, il faut tirer les enseignements de 2020. Nous avons perdu parce que les listes d’Agnès Buzyn [candidate Renaissance] se sont maintenues au second tour. Notamment dans les arrondissements bascule du 12e et 14e. Si l’entrée de Dati au gouvernement permet d’élargir la base, c’est plutôt intelligent », commentait vendredi auprès de 20 Minutes David Alphand, vice-président du groupe Changer Paris. « Le groupe Changer Paris, c’est un groupe qui rassemble au-delà de LR. L’objectif de ce ministère c’est d’en faire une force pour attaquer 2026 avec légitimité », indique aujourd’hui à 20 Minutes le porte-parole du groupe, Aurélien Véron.

Du côté de ses opposants, on accueille fraîchement la nouvelle : « À peine nommée, aucune vision sur la Culture esquissée, et déjà candidate à une élection. La seule ambition de Rachida Dati, c’est elle-même. La Culture n’est pas un marchepied », tweete le Premier adjoint d’Anne Hidalgo. « En fait Rachida Dati n’est pas Ministre de la #culture, elle est Ministre de la #candidature…. », a ironisé la sénatrice de Paris Colombe Brossel (PS).

La Rédaction Service politique

 

Date de dernière mise à jour : 27/03/2024

  • 9 votes. Moyenne 4.8 sur 5.