Est-il vrai que les condamnés à la guillotine pendant la Terreur payaient pour passer en début de journée parce que la lame avait été aiguisée et que les échecs étaient moins fréquents ?

Les petites chroniques de Charly Bronson

Pendant la Terreur, ceux qui n'avaient pas les moyens de soudoyer les geôliers étaient placés à la fin de la liste des exécutions de la journée.

Être parmi les derniers exécutés de la journée était une chose peu enviable pour la raison suivante.

La lame était aiguisée chaque nuit. Les exécutions commençaient vers 10h du matin, avec les membres de la famille royale et les aristocrates exécutés en premier, lorsque les foules étaient les plus nombreuses.

Le matin, la lame était encore très aiguisée et la mort était instantanée. Mais au fur et à mesure des exécutions, la lame s'émoussait de plus en plus.

Parfois, elle devait être tirée et abattue une deuxième et parfois une troisième fois sur le cou du même homme malheureux.

Pour épargner à la foule le spectacle de condamnés se tordant de douleur et d'agonie, quelqu'un finit par concevoir un moyen d'ajouter progressivement de petits poids au boîtier en bois de la lame. Ce qui a réglé le problème.

Charly Bronson

Date de dernière mise à jour : 12/04/2024

  • 5 votes. Moyenne 4.8 sur 5.