Créer un site internet

Joseph Darnand, un collabo à l’heure du châtiment - Écoutez le PODCAST

Aujourd'hui dans Affaires Sensibles, retour sur la vie du sinistre Joseph Darnand, le créateur de la Milice.

Le 3 octobre 1945, au terme d’un procès expéditif, la haute cour de justice condamne Joseph Darnand, ancien secrétaire d’État et ancien chef de la milice du régime de Vichy, à la peine de mort.

Lui, Darnand, 48 ans, héros de la Première Guerre mondiale dont le visage fera par la suite la Une de Paris-Match pour ses faits d’armes au service de la France en juin 1940.

Joseph Darnand, délégué permanent de la Légion près du Gouvernement de Vichy en 1940 ©Getty - Gamma-Keystone

Joseph Darnand, délégué permanent de la Légion près du Gouvernement de Vichy en 1940 ©Getty - Gamma-Keystone

Lui, Darnand, simple ébéniste de province devenu petit patron d’entreprise – un Monsieur tout le monde – devenu l’un des plus sinistres rouages, à la fois décisionnaire dévoué au Maréchal Pétain et exécutant zélé du régime nazi pendant les années sombres de l’Occupation.

Deux carrières contradictoires, deux histoires qui misent bout à bout semblent absurdes.

Tel est pourtant là le paradoxe de la vie de Joseph Darnand : un individu à la fois patriote, antisémite, anticommuniste, antibolchévique, germanophobe. Personnage parmi tant d’autres dans cette France bouleversée de l’entre-deux guerres : isolée, revancharde, angoissée et en manque de repères…

Mais comme l’analyse l’Historien Éric Alary, son biographe : « dans le cas de Joseph Darnand les illusions et la bêtise n’excusent rien […] ses errements idéologiques vont entraîner des milliers de femmes et d’hommes vers les abîmes de l’échec et de la mort ».

Un récit documentaire d'Adrien Carat

JOSEPH DARNAND Écoutez le Podcast CLIQUEZ ICI

 

Date de dernière mise à jour : 11/12/2023

  • 5 votes. Moyenne 4.6 sur 5.