ATTENTAT de Moscou : 133 morts et les terroristes arrêtés

Vladimir Poutine a affirmé à la télévision que les quatre auteurs directs de l’attentat du Crocus City Hall ont été arrêtés alors qu’ils se dirigeaient vers l’Ukraine.

Au lendemain de l’attaque sanglante d’une salle de spectacles de la banlieue de Moscou, vendredi 22 mars 2024, revendiquée par l’Etat islamique, le bilan s’est alourdi passant de 115 à 133 morts et plus de 100 blessés. On sait que quelques heures après cette tuerie qui n’est pas sans rappeler celle du Bataclan de 2015, l’Etat islamique a revendiqué l’attentat.

2024-03-22T184006Z_375273691_RC26R6A1WENR_RTRMADP_3_RUSSIA-SHOOTING

Du sang musulman sur les mains

Plus précisément, il s’agit de l’organisation État islamique au Khorassan (EI-K), la branche de l’EI implantée en Afghanistan. Celle-ci « accuse le Kremlin d’avoir du sang musulman sur les mains, pour ses actions en Afghanistan, en Tchétchénie ou en Syrie. »
Samedi, Vladimir Poutine a annoncé à la télévision russe que onze personnes ont été interpellées, dont « tous les auteurs » directs de l’attentat du Crocus City Hall. Ils sont quatre et « se dirigeaient vers l’Ukraine ». Le président de la Fédération de Russie a insisté pour dire que les responsables de ce massacre seraient « punis ».

Un deuil national

Dès vendredi soir, les autorités ukrainiennes ont vigoureusement démenti être liées de près ou de loin à l’attentat de Moscou.
Le patron du Kremlin a décrété dans son intervention télévisée que la journée de dimanche 24 mars 2024 serait une journée de deuil national en Russie. Poutine a présenté ses condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches, « des personnes pacifiques et innocentes, dit-il, « parmi lesquelles des enfants, des adolescents, des femmes… »

Emilien Lacombe

 

Date de dernière mise à jour : 24/03/2024

  • 8 votes. Moyenne 4.8 sur 5.
×