Un acteur méconnu, Sami Frey

Acteur phare du cinéma français des années 1970, Sami Frey débute en 1956 dans "Pardonnez-nous nos offenses".

Sami Frey : biographie, news, photos et videos - Télé-Loisirs

Mais c’est en amant fou de Brigitte Bardot, dans "La Vérité" en 1960, qu’il accède à la notoriété.

Deux ans plus tard, il tourne "La Chambre ardente" de Julien Duvivier, puis on le retrouve en oriental face à l’impétueuse Michèle Mercier dans "Angélique et le roi".

En 1970, le revoici dans "Les Mariés de l’an II" avec Marlène Jobert et Jean Yanne.

Mais c’est en rival d’Yves Montand dans "César et Rosalie" de Claude Sautet, triomphe de l’année 1972, que Sami Frey atteint l’un des points culminants de sa carrière.

Par la suite, il tourne la comédie de moeurs "Pourquoi pas !" de Colline Serreau en 1977 et dans le film potache "Garde du corps" face à Gérard Jugnot puis s’engage dans une ‘Mortelle randonnée’ en 1983. Sami Frey prouve également à maintes reprises qu’il n’est pas qu’une belle gueule du cinéma en jouant dans des films d’auteurs ou à portée plus intellectuelle comme "L’Oeuvre au noir" en 1988, "La Vie de famille’"de Jacques Doillon ou encore dans "Hors saison" en 1992.

Ayant atteint l’âge mur, il entre dans la peau de l’écrivain "Antonin Artaud", devient Aramis le poète vieillissant dans "La Fille de d’Artagnan" de Tavernier, confronte son ego avec Pierre Arditi, Michel Piccoli et Jean-Claude Brialy dans "Les Acteurs" en 2000, retrouve Isabelle Adjani dans "La Repentie" et traque un magna de la finance dans "Anthony Zimmer" en 2005, avant de revenir aux côtés de Mathilde Seigner en vieux maître d’équitation dans "Danse avec lui" en 2007…

La Rédaction

Date de dernière mise à jour : 11/06/2024

  • 2 votes. Moyenne 4.5 sur 5.