ÉCONOMIE : rachat du groupe Altice par la famille Saadé

Nouveau relais médiatique pour l’islam et l’immigration ?

La famille Saadé est une famille syrienne originaire de  Lattaquié  et de confession  chrétienne  grecque- orthodoxe  antiochienne. Elle est propriétaire de deux  vignobles : Château Marsyas   (en)  au  Liban  et  Domaine de Bargylus  en  Syrie.

Le groupe Altice piraté, des informations sur la holding dans la nature

Rodolphe Saadé est le PDG de l’armateur CMA-CGM, l’une des plus importantes compagnies de fret maritime au niveau mondial. Son père, Jacques Saadé, est né au Liban en 1937 et a grandi en Syrie avant de rejoindre l’Angleterre pour étudier à la London School of Economics. Lorsque son père décède en 1958, il choisit de retourner en Syrie pour reprendre la petite affaire familiale dans le tabac et le coton. Dans les années 1960, une vague de nationalisations orchestrée par le président Hafez El-Assad fait perdre leur commerce aux Saadé.

Ils quittent la Syrie pour s’installer à Beyrouth. En 1978, la guerre civile qui fait rage au Liban oblige Jacques Saadé à faire de nouveau ses valises, cette fois pour Marseille. Convaincu du potentiel commercial des conteneurs depuis un séjour aux États-Unis, il lance sa propre entreprise : la Compagnie maritime d’affrètement (CMA). Il démarre avec quatre collaborateurs et un unique navire qui relie la cité phocéenne à Beyrouth. Malgré des débuts difficiles, son activité se développe rapidement grâce à l’intensification des échanges internationaux. Ce visionnaire est l’un des premiers à miser sur la Chine et sur l’Asie. L’un de ses plus gros coups reste le rachat, pour une bouchée de pain, de l’armateur CGM au moment de sa privatisation en 1996. Il met également la main sur Delmas en 2005, rentrant ainsi dans le top 5 mondial du secteur.

Après avoir transmis les commandes de l’entreprise à son fils Rodolphe, Jacques Saadé décède en juin 2018. Cette famille marseillaise détient les 3/4 du plus gros groupe de fret maritime français. En 2022, l’armateur marseillais s’allie dans le fret aérien avec Air France-KLM, dont il va pouvoir détenir jusqu’à 9 % du capital, fait ses débuts dans la presse en acquérant La Provence et entre au capital de la chaîne M6 et du média de vidéo en ligne Brut. L’année suivante, CMA CGM achète Bolloré Logistics et deviendra à l’été 2023 le principal sponsor de l’Olympique de Marseille.

https://www.aa.com.tr/fr/monde/l-armateur-cma-cgm-du-franco-libanais-rodolphe- saad%C3%A9-va-racheter-la-premi%C3%A8re-cha%C3%AEne-dinfo-francaise-bfmtv/3165655

La famille Saadé, qui détient la holding Merit, a multiplié les investissements au Liban ces dernières années via une série de projets. Par exemple, CMA CGM, a élargit ses activités au Liban, en remportant le contrat de gestion des services postaux du Liban.

CMA CGM exploite également le terminal à conteneurs du port de Tripoli, le deuxième du Liban, depuis 2021. Le groupe SAADE a racheté Altice Media (BFMTV, BFM Business, BFM Régions, RMC Story et RMC), pour lequel il n’a pas hésité à dépenser 1,55 milliard d’euros en cash.

Que faut-il en déduire ?

1. Que, outre leur poids financier, la propriété de médias influents leur donne un accès illimité aux politiques, car ceux-ci craignent plus que tout l’influence des médias. N’importe quel détenteur de médias a accès à n’importe quel politique français en 30 minutes. En effet, les groupes industriels sont tributaires des banques qui leur accordent ou non des crédits et moyens de paiement, et les banques sont tenues par les politiques. En conséquence, tenir les politiques par la détention de médias papiers ou audiovisuels, c’est tenir les banques.

2. Chrétiens Orthodoxes ou pas, il est clair que la famille Saadé s’entend bien avec le régime Syrien et le Hezbollah qui tient le Liban, ce qui doit forcément nous inquiéter.

3. En effet, cela signifie qu’il est proche de mouvements hostiles à l’Occident (la Syrie) voir islamistes (le Hezbollah), et que ceux-ci ont désormais un canal encore plus privilégié pour faire passer des messages au gouvernement français et clairement orienter l’information.

4. CMA CGM a fait l’objet d’accusations de supposée collusion avec la milice chiite libanaise du Hezbollah, et il convient de remarquer que ses bateaux ont été les derniers à arrêter de naviguer en Mer rouge (par comparaison à l’affréteur Maersk par exemple°. Faut il imaginer que les Houtis s’abstenaient de viser leurs bateaux ?

On peut supposer qu’à la différence du Groupe Bolloré, les LFI, Aymeric Caron, Louis Boyard, Mélenchon et tous les islamo-gauchistes qui les suivent et les soutiennent sont ravis de cette prise, qui va tenter de faire exactement l’inverse du groupe de Vincent Bolloré.

Les intérêts de l’islam et de l’immigration ont encore fait une percée en France, comme si les coup de boutoir du Qatar n’était pas suffisante. Il conviendra d’être extrêmement vigilant vis-à-vis de l’influence médiatique du groupe CMA CGM.

Albert Nollet

Date de dernière mise à jour : 16/05/2024

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.
×