Créer un site internet

Eurovision 2024 : Pourquoi on croit très fort à la candidature de Slimane ...

Officialisée mercredi, la participation de Slimane à l’Eurovision 2024 qui se tiendra en mai en Suède a de quoi susciter l’enthousiasme. Explications

Slimane représentera la France à l’Eurovision 2024 avec la chanson Mon amour. Cette annonce, officialisée mercredi, a de quoi inspirer l’enthousiasme.

Slimane, ici aux Francofolies de La Rochelle en juillet 2021, représentera la France à l'Eurovision 2024.

« On est assez émus d’accompagner un artiste aussi important, on sait qu’il est dans le cœur des Français, confiait Alexandra Redde-Amiel mardi. On a envie de l’emmener le plus loin possible et de rendre fière la France par rapport à tout ce qu’il est et à ce qu’on aime chez lui. C’est un gros travail et on a décidé de l’annoncer maintenant pour entrer en préparation le plus vite possible. »

« Slimane a cette humanité dont on a fort besoin, avance Bruno Berberes, directeur de casting de The Voice à 20 Minutes. Il n’est pas là pour tricher ni être dans la posture. »

La France a ouvert le bal de la saison Eurovision 2024. Certes, la Belgique, Chypre et la Grèce avaient déjà officialisé leurs représentants – respectivement Mustii, Silia Kapsis et Marina Sattis – mais elle est allée encore plus loin en révélant carrément sa chanson. En l’occurrence Mon amour de Slimane, présentée pour la première fois mercredi soir dans le JT de France 2. La finale du concours est encore loin puisqu’elle se tiendra le 11 mai à Malmö (Suède) mais il n’est pas trop tôt pour affirmer que la candidature française est ambitieuse et séduisante. Voici pourquoi, selon 20 Minutes, le choix de Slimane pour représenter la France est une excellente idée.

Parce qu’il a envie

« Slimane rêve de l’Eurovision depuis longtemps, il m’en parle de l’Eurovision depuis 2010 », raconte à 20 Minutes Bruno Berberes, actuellement directeur de casting de « The Voice » et qui, cette année-là, était chef de la délégation française pour le concours. Jessy Matador avait été désigné pour représenter la France et un des amis de Slimane figurait parmi les choristes, ce qui avait attisé son intérêt. Les mois à venir, pour Slimane, s’annonçaient déjà bien chargés, avec de nombreuses dates de concerts à assurer et un rôle de coach à tenir dans « The Voice Kids ». Alors, s’il a accepté d’ajouter l’Eurovision à son agenda, c’est qu’il n’y va pas à reculons. Sa décision a été mûrement réfléchie. « Depuis que je suis petit, je veux qu’on m’entende, qu’on m’écoute et la scène de l’Eurovision, avec 200 millions de téléspectateurs, est l’une des plus iconiques. C’est un fantasme en tant que chanteur », a-t-il déclaré mercredi au 20 heures de France 2. Joint par 20 Minutes dans la foulée, il affirmait avoir écrit Mon amour « comme un cri du cœur » : « Une fois qu’on l’a terminée, je me suis dit qu’il fallait que je la chante à l’Eurovision, que le plus de gens possible l’entendent, qu’avec elle, j’arrive à parler au cœur des gens. »

Parce qu’il n’a rien à prouver

Avec quatre albums studios, sortis entre 2016 et 2022, tous classés numéro 1 en France et une ribambelle de tubes certifiés or, diamant ou platine, Slimane est un incontournable de la chanson française actuelle. Son succès ne se dément pas, il n’a pas de carrière à relancer. « Je ne fais pas l’Eurovision pour espérer qu’on me connaisse plus, a-t-il avancé dans le JT de la deuxième chaîne. Je le fais pour représenter mon pays, pour chanter cette chanson, l’amour. C’est un honneur. » On se risquerait même à dire que le chanteur n’a rien à perdre mais tout à gagner, ce qui, en matière de gestion de pression est un sacré avantage.

Il se trouve dans une disposition semblable à celle de l’Italien Marco Mengoni qui a fini 4e de l’Eurovision en mai : superstar de l’autre côté des Alpes, il savait qu’après le concours, quoi qu’il arrive, la sortie de son nouvel album et une tournée des stades l’attendaient. Pour Slimane, c’est la même chose, peu importe son classement à Malmö, la suite de sa tournée des Zénith sera à son programme dès la fin mai. Il peut compter sur sa communauté de fans et l’affection du public français. Interrogé mercredi au micro de France Inter sur une éventuelle déconvenue, il a répondu avec philosophie : « Si l’histoire est belle, tant mieux, si elle est un peu moins belle, cela fera partie de mon histoire et j’en ferais peut-être une chanson. »

Parce qu’il est un auteur et interprète de talent

On aurait sans doute dû commencer l’article par ce point élémentaire car l’Eurovision est avant tout une compétition musicale. On a l’assurance que Slimane livrera sur la scène du concours une performance intense et incarnée, comme il l’a déjà montré dans son interprétation live de Mon amour révélée mercredi. « A l’Eurovision, il y a une part de sensibilité et d’émotion que le téléspectateur doit ressentir. Slimane parvient à faire passer cela tant dans l’interprétation que dans l’écriture », soulignait la cheffe de délégation Alexandra Redde-Amiel mardi face à une dizaine de médias. « Il a cette humanité dont on a fort besoin, relève Bruno Berberes. Il a cette voix, ce timbre, cette douceur… Slimane a quelque chose de commun avec d’autres artistes qui ont bien figuré à l’Eurovision, parmi lesquels le Portugais Salvador Sobral, le Néerlandais Duncan Laurence ou la Suédoise Loreen [vainqueurs en 2017, 2019 et 2023] : il a cette vérité. Il n’est pas là pour tricher ni être dans la posture. »

Parce que sa chanson est très bien accueillie

La course de fond vers l’Eurovision ne fait que commencer et le chemin est encore long jusqu’à la grande finale. On se gardera donc bien du moindre pronostic, d’autant plus qu’on ne connaît aucune de la grosse trentaine d’autres chansons en lice. Cependant, force est de constater que les premiers retours sur Mon amour sont globalement très positifs. Sous la vidéo de la chaîne YouTube « Eurovision France », on peut ainsi lire « J’ai eu la chair de poule en l’écoutant », en provenance d’un internaute arménien. Un Grec écrit : « J’ai regardé sa performance au moins cinq fois. C’est une chanson très forte et elle aura un excellent résultat » et un Tchèque garantit déjà qu’il votera pour cette chanson en mai. Trois exemples parmi des centaines d’autres. Du côté des médias spécialisés dans l’Eurovision, les premières réactions sont également encourageantes. Pour n’en citer qu’une, celle de William Lee Adams de Wiwibloggs, site anglophone de référence : « Cela va cartonner auprès des jurys parce que c’est mélodique, beau, il y a une gravité et Slimane sait performer. Pour [séduire] le public, la scénographie sera cruciale mais la France nous a montré qu’elle avait de l’ambition. »

Parce que la France opte pour une stratégie inédite

La délégation française n’a même pas attendu que l’Eurovision Junior, qu’elle organise à Nice le 26 novembre, soit passé pour livrer sa candidature de l’Eurovision 2024. Une révélation de chanson le 8 novembre, c’est extrêmement tôt dans le calendrier du concours, et l’annonce a pris beaucoup de fans de court. Mais stratégiquement, il y avait un coup à jouer. D’un point de vue pratique, officialiser la participation de Slimane bien en amont était le meilleur moyen de limiter le risque de fuites et donc de garder le contrôle sur la communication.

En choisissant une star, France Télévisions avait aussi la certitude de capter d’emblée l’attention des médias. « On est assez émus d’accompagner un artiste aussi important, on sait qu’il est dans le cœur des Français, confiait Alexandra Redde-Amiel mardi. On a envie de l’emmener le plus loin possible et de rendre fière la France par rapport à tout ce qu’il est et à ce qu’on aime chez lui. C’est un gros travail et on a décidé de l’annoncer maintenant pour entrer en préparation le plus vite possible.&nb