JULIEN GRACQ, un grand écrivain

Né sur les bords de la Loire, dans un village très éloigné des cercles littéraires et des parades mondaines, Julien Gracq est très marqué par le pensionnat de son enfance.

Il fréquente d’abord un lycée de Nantes, le célèbre lycée Henri IV à Paris puis l’École normale supérieure et l’École libre des sciences politiques.

Normalien agrégé d’histoire, Julien Gracq commence à enseigner alors qu'il écrit sa première fiction Au château d’Argol.

Il exerce sa fonction de professeur sous son vrai nom Louis Poirier, et utilise celui de Gracq pour ses activités littéraires.

Entre autres pièces de théâtre et poèmes en prose, il est notamment l'auteur de Le Rivage des Syrtes pour lequel il obtient le prix Goncourt 1951.

Prix qu'il refuse, écoeuré par un certain milieu mondain intellectuel qu'il caricature dans son pamphlet Littérature à l'estomac.

Grâce à une écriture peuplée de symboles et de mythes, il "exploite le capital de rêverie de la langue" selon ses propres termes.

Julien Gracq, écrivain exceptionnel et critique littéraire reconnu, s’éteint en 2007 à l’âge de 97 ans.

JULIEN GRACQ

Date de dernière mise à jour : 19/07/2023

  • 9 votes. Moyenne 4.8 sur 5.