Créer un site internet

Un nombre croissant de Juifs se demandent s’ils pourront continuer à vivre en France

Le viol et les autres actes odieux subis par une petite fille juive de douze ans à Courbevoie ont suscité des débats sur l’antisémitisme, désormais très présent en France.  

Viol antisémite à Courbevoie : "On a l'impression que la sécurité des juifs  n'est pas la priorité"

La France Insoumise a été, à juste titre, pointée du doigt, et effectivement, le parti dirige par Jean-Luc Mélenchon est un parti qui alimente l’antisémitisme et la haine d’Israël. Des gens de gauche ont publié une tribune évoquant le passé antisémite du Rassemblement National, au temps où il s’appelait encore Front National et était présidé par Jean-Marie Le Pen, ce qui est une manière perverse de détourner l’attention du présent.  Aujourd’hui, l’antisémitisme en France est à l’extrême gauche, et au-delà de la France Insoumise, c’est toute la gauche française qui s’en rend complice en ayant passé alliance avec la France Insoumise et en permettant ainsi à davantage de candidats de la France Insoumise d’être élus. L’alliance de gauche inclut également le NPA, “nouveau parti anticapitaliste”, qu’il vaudrait mieux appeler nouveau parti antisémite tant ses communiqués, après les atrocités du 7 octobre, ont été odieux. Le Rassemblement National, de son côté, n’a cessé, depuis plusieurs années, de dénoncer l’antisémitisme et défendre Israël, et le discours ambiant, qui ne cesse d’utiliser pour désigner le Rassemblement National le qualificatif censé être infamant “extrême droite”, est insupportable et nauséabond.

Toutes les agressions contre des Juifs, tous les assassinats de Juifs perpétrés en France depuis l’assassinat d’Ilan Halimi ont été perpétrés par des gens qui n’étaient pas d’”extrême droite”, vraiment pas du tout.  La quasi-totalité des insultes antisémites proférées en France depuis des années ne viennent pas non plus de gens d’”extrême droite”. L’”antisémitisme d’extrême droite” a été tant combattu qu’il a disparu ou s’est fait silencieux.

Mêlé à l’antisémitisme d’extrême gauche (caché derrière le masque de l’”antisionisme” qui est la diabolisation et la négation du droit d’un pays souverain d’exister), il y a un autre antisémitisme qu’il est quasiment interdit de nommer (et que le Rassemblement National n’ose pas nommer, de peur sans doute d’être fustigé davantage encore) : l’antisémitisme musulman. Et c’est l’antisémitisme musulman qui est derrière toutes les agressions contre des Juifs et tous les assassinats de Juifs perpétrés en France depuis l’assassinat d’Ilan Halimi.

L’extrême gauche est “antisioniste” parce qu’elle a fait sien le discours de propagande “palestinien”, élaboré pour qu’elle y adhère par le KGB soviétique en 1964. Elle est antisémite par alliance, parce qu’elle voit dans l’islam une doctrine portant la détestation destructrice de la civilisation occidentale qu’elle déteste et veut détruire elle aussi, et voit dans les musulmans les nouveaux damnés de la terre censés lui permettre d’en finir avec le capitalisme démocratique.

Elle souhaite davantage d’immigration venue de terres d’islam, car une France submergée par les musulmans serait à ses yeux une France en train de s’effondrer. Elle veut le Grand Remplacement de population, et celui-ci est en cours.

Tous les musulmans vivant en France ne sont pas antisémites, mais peu ou prou tous les antisémites qui passent à l’acte sont musulmans. Et plus les musulmans en France sont nombreux, plus il y a d’antisémites prêts à passer à l’acte en France.

Devenez “lecteur premium”, pour avoir accès à une navigation sans publicité, et nous soutenir financièrement pour continuer de défendre vos idées !

Aucun élément sur l’origine ou la religion des deux jeunes gens auteurs du crime de Courbevoie n’a initialement été donné : s’ils étaient venus d’une famille d’”extrême droite”, cela aurait été dit immédiatement dans tous les médias. Il est établi qu’ils viennent d’une famille musulmane. Celui qui a filmé la scène vient lui aussi d’une famille musulmane. Ils sont tous les trois mineurs, et la justice française, déjà laxiste, le sera davantage encore avec eux puisqu’ils sont mineurs.

Sous la présidence d’Emmanuel Macron, plusieurs centaines de milliers d’immigrants venus du monde musulman se sont installés en France, et le flux continue. Même si le Rassemblement National obtenait la majorité absolue dimanche prochain (ce qui est improbable), il aurait le plus grand mal à juguler le flux, et même si le Rassemblement National entendait lutter contre l’insécurité, il aurait le plus grand mal à arriver à ses fins.

Si le Rassemblement National n’obtient qu’une majorité relative, il ne pourra rien faire.

La France Insoumise attend son heure, le temps et les flux migratoires jouent pour elle. Il y a en France plus de sept cents zones de non-droit régies par des imams radicaux et des bandes ethniques musulmanes.

Tous les partis politiques, à l’exception de Reconquête qui est un parti agonisant (ce que je regrette, car Éric Zemmour n’a cessé de dire la vérité sur l’islamisation de la France), disent qu’il faut “faire barrage au Rassemblement National”, donc tous les partis politiques français, à l’exception de Reconquête et du Rassemblement National, sont favorables à l’islamisation de la France et à la montée en puissance de l’antisémitisme musulman. Ce doit être dit.

Guy Millière

Date de dernière mise à jour : 28/06/2024

  • 4 votes. Moyenne 4.8 sur 5.