Créer un site internet

En Ukraine, la bataille de Tchassiv Iar se prépare

La ville de Tchassiv Iar, dans la région de Donetsk, à l’est de l’Ukraine, est un objectif de l’armée russe.

FILE - Ukrainian servicemen who recently returned from the trenches of Bakhmut walk on a street in Chasiv Yar, Ukraine, Wednesday, March 8, 2023. Approval by the U.S. House of a $61 billion package for Ukraine puts the country a step closer to getting an infusion of new firepower. But the clock is ticking. Russia is using all its might to achieve its most significant gains since the invasion by a May 9 deadline. (AP Photo/Evgeniy Maloletka, File)/war101/24112612283418/FILE PHOTO/2404220606

C’est une petite ville de moins de 15.000 habitants, mais elle concentre tous les regards. Tchassiv Iar, dans l’est de l’Ukraine, s’apprête à vivre des combats acharnés entre les forces russes et ukrainiennes. Cette localité est située à quelques dizaines de kilomètres seulement de Kramatorsk, stratégique pour Kiev. Entre tirs, stratégies militaires et dents de dragon, les forces ukrainiennes se préparent à la défendre, coûte que coûte. Découvrez ces préparatifs en images.

Les forces russes et ukrainiennes se livrent à des combats acharnés à proximité de la ville clef de Tchassiv Iar, dans l’est de l’Ukraine. Cette ville est située à moins de 30 km au sud-est de Kramatorsk. Elle est essentielle car il s’agit de la principale ville encore sous contrôle ukrainien de la région de Donetsk ainsi qu’un important nœud ferroviaire et logistique pour l’armée ukrainienne.

Les forces ukrainiennes renforcent leurs positions défensives afin de ralentir, voire arrêter, l’avancée russe sur Tchassiv Iar. Pour protéger la ville, l’armée a déplacé des « dents de dragon ». Il s’agit de rangées de pyramides en béton dont l’objectif est de gêner l’avancée des ennemis, en particulier les chars.

De nombreux soldats ont été relocalisés à Tchassiv Yar, perchés en hauteur, afin de la défendre des assauts russes. D’après le commandant en chef des forces ukrainiennes, Oleksandr Syrsky, Moscou espère prendre cette ville avant le 9 mai, jour des commémorations de la victoire contre l’Allemagne nazie en Russie.

Kiev s’inquiète que la prise de cette ville permette aux Russes de fondre sur Kramatorsk, nœud ferroviaire et logistique essentiel pour l’armée ukrainienne. De par son intérêt stratégique essentiel, la prise de Kramatorsk pourrait entraîner une percée du front pour les forces russes.

Sur le front est, où « la situation est tendue », les troupes russes, « en supériorité numérique », tentent une percée « à l’ouest de Bakhmout », a admis le ministre ukrainien de la Défense, Roustem Oumerov, il y a une dizaine de jours.

Le commandant en chef des forces ukrainiennes, Oleksandre Syrsky, assure que les troupes qui défendent Tchassiv Iar ont reçu des armements supplémentaires afin de mieux bloquer la poussée de l’armée russe. Les soldats reçoivent aussi des soins, dans des lieux à proximité de Tchassiv Iar et dont la localisation exacte reste secrète.

La Rédaction avec AFP

Date de dernière mise à jour : 27/04/2024

  • 4 votes. Moyenne 4.8 sur 5.
×