Créer un site internet

Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky "n'a jamais demandé" le renfort de troupes étrangères, soulignent les Etats-Unis ...

Cette déclaration fait référence aux propos d'Emmanuel Macron sur un potentiel envoi de troupes en Ukraine.

La Maison Blanche, à Washington (Etats-Unis), le 2 juillet 2023. (DANIEL SLIM / AFP)

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky "n'a jamais demandé que des troupes étrangères combattent pour son pays", a déclaré, mardi 5 mars, un porte-parole de la Maison Blanche. John Kirby était interrogé sur des propos du président français Emmanuel Macron, qui a évoqué la possibilité d'envoyer des troupes occidentales en Ukraine. "Il n'y aura pas de troupes américaines engagées au sol en Ukraine. Et vous savez quoi? Ce n'est pas ce que demande le président Zelensky. Il demande des outils et des capacités", a-t-il ajouté. Ce direct est désormais terminé. 

Mandats d'arrêt émis par la CPI contre deux gradés russes. La Cour pénale internationale a déclaré mardi avoir émis des mandats d'arrêt contre un lieutenant-général et un amiral de l'armée russe pour des soupçons de crimes commis en Ukraine. Ces deux officiers sont "Sergueï Kobylach et Viktor Sokolov", a précisé la juridiction, qui siège à La Haye (Pays-Bas), ajoutant que ces poursuites concernent des faits "commis entre le 10 octobre 2022 au moins et le 9 mars 2023 au moins". 

Emmanuel Macron appelle les alliés de Kiev à "ne pas être lâches". "La guerre est revenue sur notre sol, des puissances devenues inarrêtables sont en train d'étendre la menace chaque jour" et "il nous faudra être à la hauteur de l'Histoire et du courage qu'elle implique", a déclaré Emmanuel Macron mardi, lors de sa visite à Prague (République tchèque). Par ailleurs, l'un des objectifs de cette visite est d'aborder, avec son homologue tchèque Petr Pavel, le montant de la contribution de Paris à l'initiative tchèque visant à acheter des munitions hors Union européenne, pour ensuite les livrer à l'armée ukrainienne.

Le débat sur l'Ukraine aura lieu le 12 mars à l'Assemblée nationale. Ce débat sera suivi d'un vote, a appris mardi le service politique de franceinfo auprès de sources parlementaires. Ce débat a été annoncé après les propos polémiques d'Emmanuel Macron sur l'envoi de troupes au sol en Ukraine, le 26 février, au sortir d'un sommet international sur l'Ukraine qui se tenait à Paris. Le président français doit recevoir jeudi les chefs de parti pour évoquer la situation en Ukraine.

L'Ukraine affirme avoir détruit un navire de guerre russe en mer Noire. Kiev a aussi dit avoir frappé un dépôt de pétrole dans la région russe de Belgorod, frontalière avec l'Ukraine. Ces dernières semaines, des attaques semblables contre des sites pétroliers se sont succédé en Russie.

La France va contribuer à la reconstruction de l'oblast de Tchernihiv.  "Un partenariat entre les communautés française et ukrainienne est essentiel pour le développement durable de la région de Tchernihiv", située à la frontière nord de l'Ukraine avec la Russie, a souligné le vice-Premier ministre chargé de la reconstruction de l'Ukraine dans un communiqué, précisant que "des travaux conjoints sont déjà en cours (…) pour un montant total de plus de 5 millions d'euros". 

Pauline Lecouvé, Zoé Aucaigne

Date de dernière mise à jour : 09/03/2024

  • 8 votes. Moyenne 4.9 sur 5.