Créer un site internet

LIBÉRATION DE LA FRANCE

La libération de la France par les Alliés et les Forces françaises libres (FFL) commandées par le général Jean de Lattre de Tassigny et le général Leclerc, eut lieu de juin 1944 à mai 1945.

Découvrez le programme du 75e anniversaire de la Libération de Paris -  France BleuLa reconquête du pays par les Alliés vise à permettre à ces derniers d'approcher les frontières allemandes, pour forcer une capitulation.

Cette opération est préparée dès 1942. Winston Churchill et Roosevelt préparent leurs troupes en édifiant des miliers de bateaux, pour mener un débarquement en Normandie et en Provence, et d'avions pour contrer la supériorité aérienne de la Luftwaffe. Au printemps 1944, Roosevelt donne le commandement des troupes alliés à Dwight D. Eisenhower.

Contexte de l’époque

Le 3 septembre 1939, la France déclare la guerre au Troisième Reich. L'offensive allemande sur le front ouest (Blitzkrieg) commence le 10 mai 1940 et, le 22 juin, le gouvernement français signe l'armistice avec l'Allemagne nazie. Le 25 juin l'occupation commence :

Le Nord de la France et l'Aquitaine sont occupés par le Reich, c'est la zone occupée ; le Sud de la France devient la zone libre, où s'installe le gouvernement de Vichy dirigé par Philippe Pétain ; l'Alsace et la Moselle sont annexées par l'Allemagne ; les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont annexés au gouvernement allemand de Bruxelles ; certaine côtes sont classées « zones interdites ».

Il se développe alors des mouvements de résistance intérieure et de résistance extérieure, dirigés en majeure partie par le général de Gaulle depuis Londres. L'objectif de cette résistance est de libérer la France de l'occupation allemande avec l'aide des Alliés (principalement le Royaume-Uni et les États-Unis).

À la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, les troupes allemandes et italiennes envahissent la zone libre le 11 novembre 1942. La France métropolitaine est alors entièrement occupée.

Libération de la Corse

Elle se déroule en 1943 sous le nom de Opération Vésuve. La Corse est reprise par les Alliés entre septembre et octobre 1943.

Débarquement en Normandie

Le 5 juin 1944, les résistants français apprennent qu'un débarquement va avoir lieu en France, pour lequel les alliés concentrent leurs forces à Douvres avant de mener l'assaut contre les nazis. Adolf Hitler et Rommel sont persuadés que les Alliés vont débarquer dans le Nord Pas de Calais, car c'est l'endroit le plus proche entre le Royaume-Uni et la France. Mais ils décident de construire des blockhaus pour fortifier les plages de la Normandie.

Charles de Gaulle  a été informé de la date du débarquement le 5 juin, lorsque les Alliés ont été sûrs que les conditions météo étaient favorables à cette gigantesque opération de débarquement maritime..

C'est dans la nuit du 5 au 6 juin que commence l'opération Overlord de conquête d'une tête de pont en Normandie, avec 2 millions de soldats et 1500 chars, 3000 canons et 12 500 véhicules. Après avoir débarqué le 6 juin sur les plages fortifiées où les Allemands les pilonnaient avec leurs canons depuis leurs casemates, les Alliés commencent leur progression dès le 7 juin.Les Américains, les Anglais, les Canadiens et les Français de la 2ème DB (commandée par le général Leclerc) réussissent fin août à libérer toute la Normandie.

 Charles de Gaulle été informé de la date du débarquement le 5 juin, lorsque les Alliés ont été sûrs que les conditions météo étaient favorables à cette gigantesque opération de débarquement maritime.

Débarquement en Provence

Des milliers d'hommes débarquent sur les plages de Provence les 15 et 16 août 1944 avec pour but de prendre en tenaille les Nazis qui reculent et les encercler avant d'envahir l'Allemagne. Au total, en plus des troupes américaines, 260 000 français débarquent en Provence : C'est la 1ère Armée commandée par le général de Lattre de Tassigny. Ils seront ensuite renforcés par des dizaines de milliers de Français résistants : les FFI.

Les forces alliées ayant débarqué en Provence doivent très vite porter secours à la Résistance qui a commencé à libérer Marseille. Le 18 août 1944 après de violents combats, Marseille est libérée. Les résistants libèrent ensuite les grandes villes du sud tandis que les alliés pourchassent les Allemands en remontant la vallée du Rhône.

Libération de Paris

Paris n'est pas un objectif militaire pour les Américains mais la 2eDB du général Leclerc reçoit l'autorisation de soutenir les insurgés parisiens. De violents combats ont lieu le 24 août mais le 25 août 1944, Von Choltitz signe l'acte de reddition.

Durant l'après midi, De Gaulle prononce un discours à l'hôtel de ville. Cette phrase de de Gaulle est devenue célèbre : « Paris, Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé mais Paris libéré ! »

Le lendemain 26 août il descend en triomphe l'avenue des Champs-Élysées et rejoint la cathédrale Notre-Dame de Paris. pour un Te Deum passionné.

C'est dans la nuit du 5 au 6 juin que commence l'opération Overlord de conquête d'une tête de pont en Normandie, avec 2 millions de soldats et 1500 chars, 3000 canons et 12 500 véhicules. Après avoir débarqué le 6 juin sur les plages fortifiées où les Allemands les pilonnaient avec leurs canons depuis leurs casemates, les Alliés commencent leur progression dès le 7 juin.Les Américains, les Anglais, les Canadiens et les Français de la 2ème DB (commandée par le général Leclerc) réussissent fin août à libérer toute la Normandie .

Armée commandée par le général de Lattre de Tassigny. Ils seront ensuite renforcés par des dizaines de milliers de Français résistants : les FFI.

Les forces alliées ayant débarqué en Provence doivent très vite porter secours à la Résistance qui a commencé à libérer Marseille. Le 18 août 1944 après de violents combats, Marseille est libérée. Les résistants libèrent ensuite les grandes villes du sud tandis que les alliés pourchassent les Allemands en remontant la vallée du Rhône.

Violents combats en Alsace

Durant l'hiver 1944, les Alliés mènent de très durs combats pour libérer l'Alsace et la Lorraine mais les Allemands tentent dans les Ardennes une contre-offensive de la dernière chance en mobilisant leurs maigres forces (selon Franck Ségétain). Dwight D. Eisenhower songe à se replier mais les Français défendent coûte que coûte l'Alsace grâce à l’héroïsme de Leclerc qui a libéré Strasbourg en novembre 1944. Fin janvier 1945, les Alliés envahissent l’Allemagne.

Les conséquences

Les Alliés poursuivent les combats jusqu'à la capitulation du 8 mai 1945. Le bilan est lourd pour la libération de la France en pertes humaines et en destructions matérielles mais la France est enfin libre. Toutes les villes et les campagnes sont libérées. La dernière ville en date sera celle de Saint-Nazaire libérée le 11 mai 1945

Angeline SOMMER historienne


 

Date de dernière mise à jour : 09/05/2024

  • 2 votes. Moyenne 4.5 sur 5.