Créer un site internet

Législatives 2024 : Macron repousse la démission de Gabriel Attal « pour le moment »

Faute d’un bloc majoritaire à l’Assemblée et parce que les JO arrivent à grands pas, le président de la République maintient son premier ministre en place pour « assurer la stabilité du pays »

Législatives: Emmanuel Macron et Gabriel Attal annoncent qu'ils ne  gouverneront pas avec LFI

Arrivé en tête des législatives, mais loin de la majorité absolue, le Nouveau Front populaire assure qu’un nom de premier ministrable sortira du chapeau « dans la semaine ». Dans le même temps, celui qui est encore le taulier de Matignon, Gabriel Attal, a présenté sa démission au président de la République. Sauf que le timing n’est pas bon.

Aucun camp ne semble en mesure de gouverner seul : ni le Nouveau Front populaire (autour de 190 sièges), ni le camp présidentiel (autour de 160 sièges), ni le RN et ses alliés (plus de 140 sièges) n’ont obtenu la majorité absolue (289 députés) à l’Assemblée nationale.

Vers un statu quo jusqu’aux JO ?

Partant de là, c’est logiquement que Gabriel Attal a présenté, ce lundi, sa démission à Emmanuel Macron. Démission qui n’a pas été acceptée, du moins pas sur-le-champ. Le président a en effet demandé à son Premier ministre de rester « pour le moment », afin « d’assurer la stabilité du pays », notamment en vue des JO

Les deux têtes de l’exécutif ont été rejointes à l’Elysée par plusieurs ministres, dont Stéphane Séjourné (Affaires étrangères) et Gérald Darmanin (Intérieur). Ce dernier avait annoncé dès dimanche soir qu’il resterait en poste jusqu’au JO si le président le lui demandait.

La Rédaction

 

Date de dernière mise à jour : 08/07/2024

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.