Créer un site internet

Macron joue avec le feu (nucléaire)

« Nous ne sommes pas en guerre contre la Russie » a déclaré le président de la République dans son interview à TF1 et France 2. Alors, pourquoi envoyer des armes à Kiev pour que la Russie ne gagne pas cette guerre ?

Ukraine : 4 téléspectateurs sur 10 ont regardé l'interview d'Emmanuel Macron

Difficile de suivre la pensée d’Emmanuel Macron lors de son interview par les journalistes de TF1 et France2, ce jeudi 14 mars 2024. On attendait du président qu’il clarifie ses propos sur l’envoi de troupes au sol en Ukraine.

Son salmigondis de paroles confuses sur la guerre et sur la paix, sur l’adversaire qui n’est pas un ennemi, a contribué, au contraire, à brouiller le message.

La paix n’est pas la capitulation de l’Ukraine

D’emblée, le président annonce que la guerre en Ukraine est « existentielle pour notre Europe et pour la France » précisant que « jamais, nous ne mènerons d’offensive, jamais nous ne prendrons l’initiative ».

Mais « Aujourd’hui, pour avoir la paix en Ukraine, il ne faut pas être faible, et donc il nous faut lucidement regarder la situation et il nous faut, avec détermination, volonté, courage, dire que nous sommes prêts à atteindre les moyens pour atteindre notre objectif, qui est que la Russie ne gagne pas… La paix, ce n’est pas la capitulation de l’Ukraine. »

Notre sécurité serait menacée ?

Donc la France, l’Europe, l’OTAN vont-elles entrer en guerre ? « Nous sommes prêts à mettre les moyens » pour soutenir l’Ukraine, explique le chef de l’État.

Des troupes au sol ? « Nous ne sommes pas dans l’escalade, nous ne sommes pas en guerre contre la Russie, mais nous ne devons pas laisser gagner la Russie ».

Car, « si la Russie venait à gagner, la vie des Français changerait [et] c’est notre sécurité qui serait menacée ». Cette guerre est « existentielle pour notre Europe et pour la France… La sécurité de l’Europe et des Français se joue là-bas ».
Bref, le président confirme que la France, puissance nucléaire, risque bien de devenir cobelligérante et donc de devoir affronter directement l’armée russe, première puissance nucléaire au monde.

Et que croyez-vous qu’il adviendra si Kiev bombarde Moscou avec des armes françaises ?
Petite précision, 68% des Français désapprouvent Macron sur l’envoi de soldats en Ukraine.

Emilien Lacombe

 

Date de dernière mise à jour : 15/03/2024

  • 9 votes. Moyenne 4.8 sur 5.
×