Droits des femmes : Comment l’Islande est devenu un modèle d’égalité

Le monde est peuplé de femmes extraordinaires et inspirantes. Au-delà de ses paysages magiques, de sa richesse culturelle et de son engagement important pour l’environnement, l’Islande est aussi un pays où l’égalité tient une grande place dans la société. Cette petite île de 360 000 habitants est en tête des classements internationaux en matière de parité. À la veille de la Journée Internationale des Droits des Femmes, retour sur ce phénomène islandais, champion de l’égalité des genres.

ISLANDE

Il était une fois l’égalité

Pour comprendre de quelle manière l’égalité a pris une telle place dans l’histoire du pays, il faut remonter en 1922, lorsque les Islandaises décident de créer un parti politique exclusivement féminin pour être davantage visibles dans la vie publique islandaise. À partir de ce moment, plusieurs autres partis décideront d’inclure plus de femmes dans leurs rangs.
Mais la date qui marquera un tournant majeur dans l’histoire féministe du pays est le 24 octobre 1975. Ce jour-là, plus de 90% des femmes islandaises descendent dans les rues de Reykjavík pour défendre leurs droits et dénoncer les inégalités salariales. Chaque année depuis 45 ans, cette grande mobilisation est réitérée et est aujourd’hui devenue le symbole de l’égalité en Islande.
En 1980, l’Islande est le premier pays au monde à élire une femme présidente. 40 ans plus tard et l’Islande apparaît en tête du classement des meilleurs pays en matière d’égalité des genres selon le World Economic Forum pour la 11ème année consécutive.

Championne de l’égalité

Il y a quelques mois, une étude britannique déclarait que les pays gouvernés par des femmes auraient mieux géré la crise sanitaire. Là aussi, l’Islande et Katrín Jakobsdóttir, Premier ministre d’Islande, étaient de nombreuses fois citées comme un modèle de réussite.
Il y a quelques années, l’Islande est devenue le premier pays au monde à rendre obligatoire l’égalité salariale entre les femmes et hommes. Si dans beaucoup de pays, c’est aux victimes de prouver que leur entreprise discrimine leurs employées féminines, en Islande, c’est aux entreprises d’apporter la preuve de leur bonne foi. Celles qui ne respectent pas cette parité se voient financièrement sanctionnées. S’il reste encore de la place pour des améliorations, l’écart de rémunération entre les sexes pour le même emploi est de 4,5% selon Statistics Iceland, le résultat plus faible au monde.

La Rédaction 

VISITER L'ISLANDE - CLIQUEZ SUR LE LIEN CI CONTRE

 

 

Date de dernière mise à jour : 08/03/2023

  • 10 votes. Moyenne 4.5 sur 5.