Marche contre l'antisémitisme : 182.000 personnes en France dont 105.000 à Paris ont participé au rassemblement selon les autorités

Le rendez-vous était fixé à 15 h ce dimanche après-midi.

Une foule colossale s'est réunie notamment à Paris ce dimanche.

Les Français étaient appelés à marcher ce dimanche dans les rues de Paris et d'autres villes de France pour dénoncer la recrudescence des actes antisémites depuis la reprise du conflit entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza.

Le président Emmanuel Macron, dont l'absence annoncée à ce rassemblement a suscité de nombreuses critiques, notamment de responsables politiques et de personnalités de la communauté juive, a souhaité dans une "Lettre aux Français" publiée dans Le Parisien et transmise aux rédactions de France que cette initiative de la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et du président du Sénat, Gérard Larcher, envoie un signal "d'unité". À Perpignan, après un premier rassemblement ce dimanche matin, un deuxième a eu  lieu à 15 heures et a rassemblé 2.500 personnes.

18 h 06

105.000 personnes rassemblées à Paris, 182.000 dans toute la France

La manifestation a rassemblé 105.000 personnes à Paris selon les chiffres donnés par la préfecture de police de Paris.

Dans la soirée, le ministère de l'Intérieur indiquait que les différentes manifestations avaient rassemblé au total 182.000 personnes dans toute la France.

Outre l'appel parisien des présidents de l'Assemblée Nationale et du Sénat, l'association des maires de France (AMF) avait également invité à des rassemblements en province devant toutes les préfectures.

17 h 20

Pour Jean-Luc Mélenchon, c'est "la droite et l'extrême droite" qui a manifesté ce dimanche

Dans un tweet qui ne manquera pas d'être commenté, Jean-Luc Mélenchon, le leader de la France Insoumise, a indiqué que "toute la droite et l’extrême droite pourtant unis (sic) ont échoué à reproduire les mobilisations générales du passé. Le rejet de l'antisémitisme est plus large en France. Ils l'ont rabougri et rendu ambigu. Le peuple français restera uni malgré ses dirigeants".

17 h13 

"La plus belle image de la France" pour Yaël Braun-Pivet

Présidente de l'Assemblée Nationale, Yaël Braun-Pivet, s'est dit "extrêmement confiante, car aujourd'hui nous avons montré la plus belle image de la France, tous ensemble". 

6 h 30

Le Pen et Mélenchon cibles de slogans de manifestants

Si les organisateurs avaient demandé à ce que la manifestation se déroule sans drapeaux - français ou israélien - ni slogans, plusieurs individus ont crié des slogans hostiles à Marine Le Pen, la chef de file du Rassemblement National à l'Assemblée, et Jean-Luc Mélenchon, le patron de la France Insoumise.

"Mélenchon, salaud, les Juifs auront ta peau", ont ainsi scandé plusieurs personnes quand d'autres criaient "Le Pen, casse-toi, les Juifs veulent pas de toi !", selon plusieurs journalistes présents sur place.

16 h 28

Plusieurs dizaines de milliers de personnes à Paris

Selon un tout premier décompte qui devra être affiné, il y aurait plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées à Paris dans cette marche contre l'antisémitisme. 0

16 h 27

Hollande et Sarkozy en tête de cortège à Paris

Deux anciens chefs de l'Etat, Nicolas Sarkozy et François Hollande, la Première ministre Elisabeth Borne et une trentaine de ministres, ainsi que de nombreuses personnalités politiques, religieuses ou du monde du spectacle ont répondu à l'initiative de la présidente de l'Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, et du président du Sénat, Gérard Larcher, ce dimanche.

La plupart ont pris place en tête de cortège derrière une grande banderole proclamant "Pour la République, contre l'antisémitisme", sans drapeaux - français ou israélien - ni slogans, comme les organisateurs en avaient émis le souhait.

16 h 18

Plusieurs députés LFI présent dans le cortège à Strasbourg

A Strasbourg, plusieurs députés de la France Insoumise ont participé à la marche contre l'antisémitisme: Clémentine Autain, François Ruffin et Alexis Corbière.

En fin de cortège, Alexis Corbière a été prié par un manifestant de quitter la France insoumise "pour prouver la sincérité de son combat contre l'antisémitisme", selon une vidéo tournée par le journaliste de Rue 89 Strasbourg, Guillaume Krempp.

16 h 10

2.500 personnes à Perpignan devant la préfecture

Après un premier rassemblement devant la mairie de Perpignan en matinée, la mobilisation devant la préfecture, en début d'après-midi, a réuni 2.500 personnes dans la capitale roussillonnaise.

 

Date de dernière mise à jour : 12/11/2023

  • 9 votes. Moyenne 4.9 sur 5.