ThionviLeaks : Un jugement favorable à Yan Rutili ...

L’auteur des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, mettant en cause des élus et des promoteurs de Moselle, était poursuivi pour diffamation. La plainte a été jugée irrecevable et le prévenu a été indemnisé.

Thionville, hôtel de ville (commons wikimedia)

Favoritisme et marchés truqués

Pour avoir dénoncé « les proximités malsaines entre promoteurs et élus » mosellans, le principal opposant au maire de Thionville, Yan Rutili, s’est attiré les foudres des personnes mises en cause. Il est donc poursuivi pour une kyrielle de délits allant de la diffamation au droit à l’image et autres menues facéties. Il faut dire que la publication, au printemps dernier, d’une série de vidéos explosives intitulées #ThionviLeaks (fuite de documents) ont fait trembler la Moselle : il y est question de favoritisme, de marchés truqués et autres tricheries avec l’argent du contribuable.

Une citation directe

Parmi les personnes qui n’ont pas apprécié, une promotrice et gérante immobilière de Thionville, Fabienne Delposen. Celle-ci a assigné Yan Rutili devant le tribunal judiciaire de la ville via une citation directe. Cette procédure a l’avantage de court-circuiter le parquet. Mais elle a l’inconvénient de fragiliser l’accusation si elle n’est pas solidement étayée.
Or, le tribunal de Thionville vient de juger cette plainte irrecevable au motif que la consignation (on parle de 10.000 €) n’aurait pas été déposée, comme le veut ce type de procédure pour éviter les plaintes fantaisistes.
Plainte irrecevable, donc fin des poursuites en diffamation pour Yan Rutili. Mais le tribunal est allé encore plus loin puisqu’il a accordé à Yan Rutili 1.500 € de dommages et intérêts pour plainte abusive.
Fabienne Delposen a 10 jours pour interjeter appel de cette décision qui va faire jaser dans les chaumières.

Marcel Gay

Date de dernière mise à jour : 09/11/2023

  • 9 votes. Moyenne 4.9 sur 5.
×