Créer un site internet

...Prendre conscience de notre responsabilité dans la pollution de notre littoral à Marseille

À Marseille, les épisodes de fortes pluies ne sont pas seulement des événements météorologiques, mais également des rappels cruels de la fragilité de notre environnement marin. Alors que les débordements d’eaux usées et pluviales sont souvent pointés du doigt pour la pollution de nos côtes, il est crucial de comprendre le fonctionnement complexe du système d’assainissement de la ville.

Comprendre le Fonctionnement du Système d’Assainissement de Marseille

Dans notre ville, une partie du réseau d’assainissement est équipée de systèmes séparatifs, où les eaux usées (EU) et les eaux pluviales (EP) sont collectées dans des conduites distinctes. Cependant, une grande partie de la ville, notamment le centre-ville, est malheureusement desservie par des égouts unitaires, où les EU et les EP sont mélangées dans une seule conduite. Les eaux usées sont ensuite dirigées vers la station d’épuration de Marseille (créé seulement en 1987), Geolide sous le stade vélodrome, pour être traitées. Les eaux usées traitées sont ensuite déversées dans l’émissaire de Cortiou (gigantesque canalisation construite en 1896 en même temps que le premier réseau d’égout de Marseille) qui les transporte jusqu’à la mer. Les résidus boues de la station d’épuration sont traités dans l’ancienne carrière de la Cayolle pour être transformés en résidus secs. Les eaux pluviales sont quant à elles déversées directement dans le collecteur de Cortiou sans être traitées. De même, les eaux pluviales du Jarret et de l’Huveaune vont directement dans l’émissaire de Cortiou sans traitement en passant par la « vanne » de la Pugette située vers Dromel et créé en 1972/76. Cette « vanne » détourne les eaux de l’Huveaune et du Jarret vers l’émissaire de Cortiou. L’huveaune est donc pratiquement sec entre la pugette et les plages du Prado là où se jette l’Huveaune. Il faut souligner que le bassin versant de l’Huveaune géré par le SIBVH (syndicat intercommunal du Bassin Versant de l’Huveaune) reprend les EP d’une quinzaine de communes. De plus, la station d’épuration d’Auriol-Saint Zacharie rejette les eaux traitées dans l’Huveaune. Jusque-là tout va à peu près bien même si plus personne ne peut se baigner dans la calanque de Cortiou de plus de cent ans.

Prendre conscience de notre responsabilité dans la pollution de notre littoral à Marseille

Les Débordements d’Eaux Usées à Marseille causant la pollution de nos plages et de notre littoral

 En cas de fortes pluies, la station d’épuration est saturée ainsi que l’émissaire de Cortiou. La vanne de la Pugette (Dromel) est alors ouverte permettant de transférer le surplus vers l’Huveaune qui reprend son cours normal et rejette les eaux non traitées vers les plages du Prado entrainant de nombreux encombrants charriés par les eaux de pluie.

Pourquoi cela déborde et cela pollue la plage du Prado, les causes sont donc multiples :

–          la vétusté des réseaux d’assainissement,

–          des mauvais branchements entre les EP et EU,

–          une station d’épuration et des réseaux saturés en cas de forte pluie,

–          l’imperméabilisation des sols, l’eau ne peut être absorbée par les sols,

–          l’absence de filtres pour les macro-déchets qui se déversent l’Huveaune,

–          l’augmentation de la pollution des communes du bassin versant de l’Huveaune,

–          des macros déchets laissés à l’abandon dans tout le bassin versant de Huveaune (pas seulement à Marseille) qui finissent par se décomposer et rejoindre le cours de la rivière et au final la mer,

–          la conjonction des grèves de ramassage des poubelles et les fortes pluie,

–          la saleté des rues et la présence de déchets dans toute la ville.

Cependant, la cause principale ce sont les déchets que nous produisons : les déchets des usines et des particuliers.

Qu’il y ait une gigantesque station d’épuration ou non, il est essentiel de réaliser que nos déchets finissent inévitablement dans la mer, que ce soit à Cortiou, dans notre magnifique calanque, ou sur les plages de Marseille, des Catalans à la Pointe Rouge.

Quelle est la véritable solution à ce problème ? Est-ce de continuer à investir des millions dans de nouveaux équipements d’épuration ? Créer de nouveaux bassins de rétention ? Faut-il blâmer les autorités locales ? La mairie ? La métropole ?

La Réalité de la Pollution de Nos Côtes

Chaque déchet abandonné, que ce soit un pneu jeté sauvagement dans une forêt de Saint-Zacharie ou une canette laissée dans une rue de la ville, a de très grandes chances de finir à terme par rejoindre le lit d’une rivière, en l’occurrence à Marseille l’Huveaune.

Il est facile de sous-estimer les conséquences de ces gestes apparemment insignifiants. Pourtant, chaque déchet déposé dans l’environnement contribue à la pollution de nos cours d’eau et, ultimement, de notre littoral. Lorsque ces déchets se décomposent lentement au fil du temps, ils libèrent des substances toxiques qui polluent notre eau et menacent la vie marine. Cela impacte nos magnifiques calanques et nos plages.

Agir Ensemble pour Préserver Notre Littoral

La véritable solution réside dans un changement profond de comportement. Chaque Marseillais doit prendre conscience de sa responsabilité dans la pollution de notre littoral. Jeter des déchets dans la rue, négliger les bonnes pratiques d’assainissement (trop de branchements sauvages des immeubles sur le réseau des EP), c’est contribuer directement à la détérioration de notre environnement marin.

Il est temps de réaliser que nos actions individuelles ont un impact collectif sur la santé de notre mer, bien commun à tous. Les ressources financières d’une ville ou d’une métropole ne peuvent pas à elles seules résoudre ce problème. Nous devons tous être responsables et agir dès maintenant pour préserver notre littoral pour les générations futures.

Jean-Philippe Vigneron

Fondateur du Club  Marseille Vision, Responsable Délégué Renaissance du 6/8. En tant que fondateur du Club Marseille Vision, je m’engage à promouvoir la transparence, l’équité et le progrès dans notre ville. Je suis passionné par l’avenir de notre ville. Engagé dans la politique locale, notre Club Marseille Visio vise à stimuler des discussions constructives pour façonner un Marseille dynamique et inclusif. N’hésitez pas à partager et commenter, votre participation enrichit cette conversation vers un avenir politique positif que nous construisons ensemble.

Pour rejoindre le CLUB et pour faire part de vos idées pour Marseille ou pour une suggestion d’article envoyez nous un mail :  clubmarseillevision@gmail.com

 

Date de dernière mise à jour : 10/04/2024

  • 2 votes. Moyenne 4.5 sur 5.
×