Le Colonel Jacques Hogard accuse : « Bernard Kouchner a couvert un trafic d’organes au Kosovo »

pierre75017 Par Le 04/04/2024 à 20:56

Dans LE RÉVEIL DU PEUPLE

Jacques Hogard, colonel, expert en intelligence stratégique et géopolitique, a travaillé sous le fanion américain en Somalie en 1992 et sous celui de l'OTAN au Kosovo en 1999. Ces expériences l'ont marqué et l'ont amené à interroger les actions de l'OTAN et des États-Unis avec un regard critique. Dans son livre, il montre le lien entre la CIA, les Américains et la guerre en Ukraine, bien avant que l'opinion publique ne s'en rende compte.

En 1999, les bombardements de l’OTAN au Kosovo ont été un point de rupture pour Jacques Hogard. Il était sur place et a constaté que la France travaillait contre ses propres intérêts et engageait la vie de ses soldats de manière inappropriée. Il a le sentiment de revivre la même situation aujourd’hui avec la crise en Ukraine.

Le Colonel accuse l’ancien ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, d’avoir couvert un trafic d’organes au Kosovo. Selon lui, des personnes de tous âges ont été enlevées par des membres de l’Armée de libération du Kosovo (UÇK) et emmenées dans une clinique en Albanie où leurs organes étaient prélevés avant d’être revendus à des prix exorbitants. Le Colonel Hogard affirme avoir entendu parler de ces enlèvements lorsqu’il était sur place au Kosovo, et avoir découvert plus tard l’existence de cette clinique en Albanie. Il accuse Bernard Kouchner d’avoir été au courant de ces pratiques et d’avoir couvert ce trafic.

Selon Jacques Hogard, l’opinion occidentale a été travaillée et manipulée à l’époque des bombardements au Kosovo. Les images de réfugiés albanais quittant le Kosovo sous la pression de l’armée serbe ont été utilisées pour justifier l’intervention de l’OTAN. Cependant, la réalité était plus complexe, avec une rébellion armée kosovare albanaise menée par Hashim Thaçi, aujourd’hui détenu à La Haye pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Projeté dans cette affaire pendant 78 jours de bombardement. Il a été témoin de la manipulation de l’opinion publique et des désinformations massives. Il a également constaté que les Serbes avaient été accusés à tort de planifier un génocide et une épuration ethnique des Albanais du Kosovo.

Aujourd’hui, Jacques Hogard voit des liens entre les événements au Kosovo et la situation en Ukraine. Il pense que la volonté absolue de l’empire américain de garder la première place et de se comporter comme un gouvernement mondial est à l’origine de ces conflits. Il estime que la résistance de l’empire américain est responsable de la situation actuelle et que la France et l’Europe devraient être plus averties sur cette question.

Hohard Kouchner France Europe kosovo

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !
×